Communications

Lettre financière

25 avril 2023

Volume 14 numéro 2

Introduction

 

Bonjour à tous et à toutes,

L’année démarre en lion chez Rivemont alors que nous vivons des changements importants sur le plan des opérations. En premier lieu, j’aimerais annoncer la nomination de M. David Blouin à titre de directeur, Service aux clients. Diplômé de HEC Montréal, David compte plusieurs années d’expérience dans le secteur financier canadien et fera office de premier point de contact pour notre clientèle actuelle et potentielle. Dans la foulée, nous en sommes à mettre progressivement en place le logiciel CRM de Salesforce afin d’améliorer nos processus internes et d’augmenter l’efficacité du personnel. Ces changements permettront notamment à Valérie Marquis de se focaliser davantage sur le développement des affaires en vue de continuer à faire de Rivemont un partenaire de choix pour les investisseurs à valeur élevée.

Dans le présent bulletin, je commencerai par discuter de l’état actuel des marchés et du niveau des taux d’intérêt. Je poursuivrai avec un mot sur les besoins en matière d’assurance de certains investisseurs et terminerai, comme à l’habitude, en présentant nos perspectives sur les marchés et nos plus importantes positions.

Bonne lecture.

 

État des marchés

 

L’année 2022 s’est avérée sans aucun doute très difficile pour les investisseurs, alors que les grandes capitalisations se sont effondrées et que les obligations ont également chuté. Un certain rebond était donc escompté, ce qui s’est d’ailleurs produit en janvier dernier. Depuis, c’est le calme plat. Cependant, certains secteurs commencent à sortir du lot et à présenter des occasions possibles d’achat. Le premier secteur qui me vient à l’esprit est celui de l’or.

 

 

Le prix du brillant métal avoisine son plus haut niveau jamais atteint, et nous croyons qu’un cours de clôture supérieur à 2 100 dollars serait le signal d’un nouveau marché haussier à long terme. Afin de ne pas rater le bateau dont les moteurs tournent déjà en prévision du départ, nous avons ajouté aux portefeuilles le titre du producteur aurifère Lundin Gold (LUG.to). Le joyau de l’entreprise est la mine d’or Fruta del Norte, au sud-est de l’Équateur. Il s’agit de l’une des mines d’or les plus riches et les moins chères à exploiter au monde. Le gisement souterrain est hébergé dans la concession La Zarza, située dans le bassin Suarez Pull-Aparé. Lundin Gold a acquis l’actif à la fin de l’année 2014, commencé la construction de l’exploitation en juillet 2017, coulé la première once d’or en novembre 2019 et lancé la production commerciale en février 2020. 

Pour un investisseur, il est habituellement avantageux de détenir dans son portefeuille les titres de producteurs de commodité plutôt que la commodité elle-même. En effet, en période de hausse des prix, les marges s’améliorent et le capital est plus facilement disponible pour assurer la croissance.

Le cuivre est une autre commodité que nous avons dans notre radar.

 

 

 

Essentiel à l’électrification des transports et utilisé pour de multiples fonctions, le cuivre est l’intrant industriel le plus susceptible de voir son prix exploser en raison d’une production qui augmente beaucoup moins rapidement que les besoins de consommation. Goldman Sachs a d’ailleurs dit à ce sujet : « Sur le cuivre, les perspectives sont extraordinairement positives. Nous serons aux stocks observables les plus bas jamais enregistrés à 125 000 tonnes. Nous avons un pic d’approvisionnement en 2024 […]. À court terme, nous mettons [le prix du cuivre] à 10 500 dollars et à plus long terme, notre objectif de prix est de 15 000 dollars la tonne. » Ainsi les réserves s’épuisent alors que les investissements importants nécessaires à un équilibre éventuel tardent à emboîter le pas.

 

 

Pour ces raisons, il est plus que probable qu’un producteur de cuivre soit également ajouté très bientôt aux portefeuilles. Plusieurs gestionnaires refusent d’intégrer des actions liées aux commodités à leurs stratégies en raison des importants cycles économiques dans ces secteurs. Toutefois, nous croyons que c’est une grossière erreur.

 

Les taux d’intérêts

 

Pour la première fois depuis la fondation de Rivemont, les taux d’intérêt sont assez élevés pour que la partie obligataire des portefeuilles participe à l’enrichissement des investisseurs. De plus, nous proposons une offre de plus en plus attrayante pour les personnes qui souhaitent un rendement intéressant, de la liquidité et une faible volatilité. Les fonds de marché monétaire sont des instruments financiers qui sont utilisés pour investir à court terme dans des titres à faible risque, tels que des bons du Trésor, des certificats de dépôt et des obligations d’entreprises. Ils sont conçus pour préserver le capital de l’investisseur tout en offrant des intérêts réguliers.

Ces fonds sont utilisés par Rivemont pour une clientèle qui cherche à protéger son capital contre l’inflation ou la volatilité des marchés financiers, tout en ayant un accès facile aux liquidités. Ils peuvent également représenter une alternative aux comptes d’épargne traditionnels, offrant des rendements plus élevés (entre 4,5 % et 5 %) tout en conservant un haut degré de sécurité.

Les fonds de marché monétaire sont réglementés et doivent respecter des normes strictes en matière de qualité de crédit, de diversification et de liquidité.

 

Assurances

 

La plupart des investisseurs proposent, en plus de services de courtage, différents types d’assurances qui offrent des indemnités en cas de décès, de maladie grave ou d’invalidité. Malheureusement, en raison de la conception actuelle du secteur, une pression importante pousse les distributeurs de ces assurances à obtenir un grand nombre de souscriptions sans tenir compte des autres options disponibles ni des besoins réels.

Il est important de comprendre que les assurances ne sont vraiment utiles que dans deux cas précis, soit pour :

  1. Se prémunir d’un risque temporaire;
  2. Optimiser l’aspect fiscal au décès lorsque l’ensemble des besoins de retraite sont couverts.

Chez Rivemont, nous intégrons ces aspects à notre réflexion, tout en tenant pour acquis que dans 90 pour cent des cas, l’épargne est l’option à privilégier à long terme. En d’autres mots, l’assurance ne constitue pas un outil de placement, mais bien un outil de protection ou de planification fiscale.

Ainsi, notre approche ne vise pas la vente, mais plutôt l’optimisation de la richesse. N’hésitez pas à nous contacter pour passer en revue votre dossier d’assurance.

 

Perspectives du marché

 

 

Les titres privilégiés

 

Vous trouverez ci-dessous la liste des titres individuels dont la pondération est la plus grande au sein de nos portefeuilles de types « croissance ». Ces titres ont été sélectionnés selon leur potentiel respectif de surperformer le marché des actions. Vous trouverez une courte description de leurs activités, le rendement annuel du dividende, s’il y a lieu, ainsi que le rendement total du titre depuis sa première inclusion dans les portefeuilles.

 

 

 

Conclusion

Nous avons à l’heure actuelle grandement réduit nos liquidités dans les portefeuilles afin de profiter des mouvements observés dans certains secteurs particuliers. Cependant, nous n’hésiterons pas à vendre des titres si l’économie et les marchés se montrent à nouveau difficiles. La gestion active permet de naviguer plus en douceur et de réagir rapidement à une situation en évolution. Espérons en revanche que le pire soit derrière nous, tout en nous y préparant.

Cordialement,

Martin Lalonde, MBA, CFA

Président

Cette infolettre vous intéresse?
Téléchargez-la en format PDF afin de la conserver

Télécharger

Restez à l'affût!

Recevoir la lettre financière par courriel:


    Lettres similaires

    29 janvier 2024

    Volume 15 numéro 1

    L’année se termine sur les marchés, et ceux-ci surfent toujours sur la vague haussière amorcée en 2021. Or, nous nous trouvons à la croisée des chemins, et les prochaines semaines seront cruciales afin de déterminer avec plus de certitude les tendances prochaines des indices boursiers.

    Lire plus >
    1er novembre 2023

    Volume 14 numéro 4

    Cela dit, la beauté, voire l’avantage de la gestion active, c’est que, heureusement, il est possible de demeurer sous-pondéré dans certaines classes d’actifs. De plus, même lorsque les marchés font du surplace, il existe toujours des occasions dans des secteurs particuliers.

    Lire plus >

    Prenez rendez-vous aujourd’hui

    Prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec notre gestionnaire de portefeuille.

    Il nous fera plaisir de communiquer avec vous d’ici les prochaines 48 h. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous directement.

      Inscrivez-vous à notre lettre financière!

      À chaque trimestre, nous communiquons avec nos clients actuels et potentiels par l’entremise d’une lettre financière.

      Inscrivez votre nom complet et adresse courriel afin d’être ajouté à la liste d’envoi.

        © 2024, Les investissements Rivemont. Tous droits réservés. | Vacarm