Communications

Lettre financière

27 octobre 2022

Volume 13 numéro 4

Introduction

 

À l’image des deux trimestres précédents, les trois mois ayant pris fin au 30 septembre dernier n’ont pas été de tout repos pour les investisseurs. Plusieurs facteurs macroéconomiques se sont alignés, notamment une inflation plus élevée et persistante que celle anticipée par les grandes banques centrales.

Cela dit, en gestion active de portefeuille, c’est lorsque des événements qui n’étaient pas prévus se présentent qu’il est possible de tirer son épingle du jeu. En d’autres mots, quand la volatilité est faible et que les marchés sont en hausse, une approche traditionnelle passive peut s’avérer efficace malgré les risques inhérents à cette approche de la finance.

Pour notre part, nous avons continué à préconiser une approche défensive tout en restant à l’affût des occasions, qui ne se sont hélas pas présentées. Pour cette raison, les portefeuilles contiennent actuellement une portion élevée de liquidité ainsi que des actions dont la valeur fondamentale est élevée à nos yeux.

Et les résultats parlent d’eux-mêmes. À titre d’exemple, en septembre, alors que le S&P 500 a chuté de 9 %, les portefeuilles de nos clients en gestion traditionnelle sont demeurés quasi neutres, et le fonds Rivemont Alpha a affiché une hausse de 5,6 %.

La présente communication servira principalement à brosser le tableau des actions dont nous avons fait l’acquisition pour réussir à nous démarquer dans le marché actuel. Comme à l’habitude, nous présenterons nos perspectives sur les marchés et nos plus importantes positions.

Bonne lecture !

 

La gestion privée

 

Souvent, on peut lire dans la documentation financière qu’il est important de profiter des baisses de marché pour tirer parti des occasions qui se présentent et acheter des actions sous-évaluées. Certaines voix soutiennent par ailleurs qu’il vaut mieux rester investi en tout temps, car nul n’a le pouvoir de prédire l’avenir. On comprend facilement que ces deux énoncés ne peuvent être vrais en même temps. Pour être en mesure de profiter des occasions, il faut avoir des liquidités, ce qui signifie qu’une vente doit avoir eu lieu précédemment.

La vente de certaines actions comporte aussi un autre grand avantage : les actions conservées dans le portefeuille sont souvent plus solides et aptes à traverser les périodes plus difficiles, même si la diversification est alors moindre.

Ainsi, au cours du trimestre, notre stratégie « croissance » a eu un rendement positif de 1 % et affiche une baisse de seulement 3,7 % sur un an. Dans le même ordre d’idée, l’ensemble des actions qui composent notre portefeuille a offert un rendement positif de 5,3 % durant le trimestre et de 6,1 % sur un an.

Il est possible d’en savoir plus sur ces rendements en suivant ce lien :

https://rivemont.ca/rendements-gestion-privee/

Voici comment nous en sommes arrivés à ces résultats.

En premier lieu, nous avons éliminé des portefeuilles toutes les grandes capitalisations américaines liées aux technologies de l’information, qui étaient, à notre avis, fortement surévaluées. Je parle ici des Amazon, META et Facebook de ce monde. Amazon est le titre que nous avons conservé le plus longtemps avant de finalement nous en départir dans ce difficile marché.

À l’occasion du rebond de juillet dernier, nous avons tenté de commencer à regarnir les portefeuilles en y ajoutant KBR (ingénierie) et Boralex (énergies renouvelables), deux entreprises que nous analysions depuis plusieurs mois. Mal nous en prit. Ce rebond n’était en fait qu’un bref et léger rebondissement (ou dead cat bounce). Nous avons revendu ces actions sans tarder pour retrouver la grande part de liquidité que nous détenons actuellement.

Pour vous donner un aperçu du carnage que nous avons évité, voici le rendement du Nasdaq au cours des derniers mois :

 

 

 

En fait, notre seule erreur cette année, car nous n’en sommes hélas pas à l’abri, est de ne pas avoir intégré au portefeuille une portion liée au secteur énergétique, qui est en hausse continue depuis novembre 2020 et qui a évidemment tiré parti de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Toutefois, même ce secteur montre depuis peu des signes inquiétants de faiblesse.

 

 Les obligations

 

Pour la première fois depuis 12 ans, nous sommes maintenant pleinement investis en obligations. Les taux d’intérêt sont désormais assez élevés pour que cet apport soit non négligeable dans les portefeuilles. Il n’est pas impossible que le prix des obligations, notamment les obligations corporatives, connaisse une autre baisse. Par contre, à moyen terme, le taux d’intérêt devrait permettre de couvrir, voire de surpasser ces baisses potentielles.

 

Le Fonds Rivemont Alpha

 

Plusieurs d’entre vous le savent, je suis chroniqueur au journal Les Affaires depuis maintenant un an. Je rédige donc des articles pour une section qui se concentre sur l’investissement alternatif. Comme j’aime le répéter, tous les portefeuilles bien construits devraient intégrer une portion alternative non corrélée aux actifs traditionnels. Chez Rivemont, nous utilisons le fonds Rivemont Alpha pour atteindre cet objectif.

Depuis le début de l’année, le fonds est en hausse de 2,2 %, et son rendement annualisé se chiffre à 6 % depuis près de trois ans. Il a donc pleinement atteint son objectif qui consiste à diminuer la volatilité des portefeuilles en période de marché baissier, ce qui s’est traduit par les rendements des stratégies traditionnelles que je vous ai présentés plus haut.

Si vous n’avez pas confié votre portefeuille à Rivemont, mais plutôt à un autre gestionnaire de portefeuille, vous pouvez malgré tout avoir accès à ce fonds à partir de la plateforme pancanadienne Fundserv. N’hésitez pas à en parler à votre conseiller.

 

Perspectives du marché

 

 

Les titres privilégiés

 

Vous trouverez ci-dessous la liste des titres individuels dont la pondération est la plus grande au sein de nos portefeuilles de types « croissance ». Ces titres ont été sélectionnés selon leur potentiel respectif de surperformer le marché des actions. Vous trouverez une courte description de leurs activités, le rendement annuel du dividende, s’il y a lieu, ainsi que le rendement total du titre depuis sa première inclusion dans les portefeuilles.

 

 

Conclusion

 

Si vous n’avez pas encore lu certains de mes articles publiés dans le journal Les Affaires, ou que vous souhaitez en savoir davantage sur l’investissement alternatif, consultez sans tarder la page suivante :

https://www.lesaffaires.com/auteur/martin-lalonde/2371

Je vous invite également à nous suivre sur Facebook, LinkedIn et Twitter.

Enfin, et c’est là l’essentiel, si des personnes de votre entourage ont encouru des pertes importantes sur  le marché au cours de la dernière année, n’hésitez pas à les mettre en contact avec nous. Ce sera un bon coup pour elles, et pour Rivemont.

Cordialement,

Martin Lalonde, MBA, CFA

Président

 

Les renseignements présentés le sont en date du 30 septembre 2022, sauf si une autre date est mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont n’est pas responsable des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis

Cette infolettre vous intéresse?
Téléchargez-la en format PDF afin de la conserver

Télécharger

Restez à l'affût!

Recevoir la lettre financière par courriel:


    Lettres similaires

    19 juillet 2022

    Volume 13 numéro 3

    Rarement une première moitié d’année aura été aussi difficile sur les marchés. En fait, il faut revenir 50 ans en arrière, en 1970, alors que le S&P 500 avait perdu 21 % de sa valeur en six mois. La bonne nouvelle? Cet indice a augmenté de 26,5 % entre juillet et décembre de la même année.

    Lire plus >
    15 avril 2022

    Volume 13 numéro 2

    Il s’agit d’une conversation réelle que j’ai eue dernièrement. Je le dis depuis le lancement de Rivemont : ce n’est pas quand tout va bien et que la sœur du voisin de la nièce du beau-frère obtient d’excellents rendements qu’il est possible de juger des compétences de son gestionnaire, mais plutôt quand la conjoncture est plus difficile et que les occasions sont moins évidentes pour le commun des mortels.

    Lire plus >

    Prenez rendez-vous aujourd’hui

    Prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec notre gestionnaire de portefeuille.

    Il nous fera plaisir de communiquer avec vous d’ici les prochaines 48 h. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous directement.

      Inscrivez-vous à notre lettre financière!

      À chaque trimestre, nous communiquons avec nos clients actuels et potentiels par l’entremise d’une lettre financière.

      Inscrivez votre nom complet et adresse courriel afin d’être ajouté à la liste d’envoi.

        © 2022, Les investissements Rivemont. Tous droits réservés. | Vacarm