Communications

Lettre financière

1er août 2019

Volume 10 numéro 3

Introduction

 

Bonjour à tous,

Le second trimestre de 2019 a été fertile en événements chez Rivemont. J’aimerais en premier lieu annoncer la venue de M. Louis Natier comme analyste investissements et administration à notre bureau montréalais. Il est diplômé en finance et est candidat au titre de CFA. Je voudrais également souhaiter une bienvenue toute particulière aux clients de M. Christopher Roche qui se joignent à Rivemont. Notre équipe saura, avec Christopher, vous accompagner de façon spécialisée et personnalisée dans la création d’un portefeuille performant et aligné avec votre profil de risque.

Nous avons également, pour la première fois de notre histoire, reçu un mandat de gestion d’un important « Family Office » québécois. Cet investissement dans le Fonds Rivemont MicroCap marque un jalon très intéressant pour une firme comme la nôtre. Espérons que ce ne soit que le début et que d’autres institutions s’intéresseront à nos produits novateurs.

Du côté des marchés, nos stratégies traditionnelles ont connu une légère sous-performance par rapport à leurs indices respectifs, soit entre 1 % et 2 % pour les trois derniers mois. Performance sans histoire dans un marché sans histoire. Mais la stratégie alternative qui aura certainement retenu le plus l’attention au cours du dernier trimestre est sans contredit celle liée aux cryptomonnaies. Quoiqu’évidemment très risqué et volatil, et ne s’adressant pas à tous, le Fonds Rivemont Crypto a dégagé un rendement net de frais de plus de 140 % durant la période. Nous croyons que, dans un avenir plus ou moins rapproché, toutes les firmes devront inclure cette classe d’actif dans le portefeuille de leurs clients. Espérons que le Fonds Rivemont Crypto sera alors le produit choisi.

Dans le présent bulletin, nous reviendrons sur le dernier trimestre et présenterons nos nouveaux achats. Comme à l’habitude, nous poursuivrons en vous présentant nos perspectives sur les différentes classes d’actif et les plus importantes positions de notre gestion traditionnelle.

Bonne lecture!

 

Le dernier trimestre

 

Voici le rendement de notre stratégie croissance :

https://rivemont.ca/wp-content/uploads/2019/07/Croissance-2019-06-30.pdf

Comme vous le voyez, nous continuons à bien performer tout en montrant une volatilité moindre que celle de notre indice de référence. Nous croyons qu’il est important de combiner des actions de type croissance ainsi que de type revenu afin de construire un portefeuille performant dans l’ensemble du cycle boursier.

Au cours des dernières semaines, nous avons complété nos achats avec deux titres très différents. En premier lieu, nous avons ajouté aux stratégies le titre d’Independence Realty Trust (IRT.N). Cette entreprise possède 15 734 logements dans 58 communautés partout aux États-Unis. Ces complexes modernes comprennent pour la plupart des salles d’entraînement ainsi que des piscines et des spas.

Financièrement, l’aspect le plus intéressant de ce titre est le rendement du dividende, qui s’élève à plus de 6 % annuellement. Évidemment, nous nous sommes assurés que les fondamentaux de l’entreprise pouvaient le soutenir. Dans un contexte de très faibles taux d’intérêt et de possible baisse de ceux-ci par la Fed plus tard cette année, nous croyons le secteur en excellente posture pour maintenir une croissance soutenue au cours des prochaines années.

Nous possédons maintenant trois fiducies dans le portefeuille, ce qui représente environ 15 % de celui-ci. Évoluant dans des secteurs très différents, ces fiducies se complètent bien en vue de produire un revenu élevé, ce que les obligations ont de plus en plus de difficulté à faire.

Notre autre achat, quoique très différent, se base sur la même prémisse : la baisse des taux d’intérêt américains. Il est de notre avis que ces taux devraient baisser de 0,25 % à 0,50 % en 2019. En effet, l’inflation chez nos voisins du sud est plus basse que prévu, et la tendance est à la baisse en raison du ralentissement de certaines composantes du PBI.

On peut voir sur le précédent graphique du US Bureau of Labor / TradingEconomics que l’inflation demeure sous la barre des 2 % malgré un marché de l’emploi historiquement spectaculaire. Cette baisse des taux devrait occasionner une baisse du dollar américain par rapport aux autres monnaies, notamment le dollar canadien alors que notre économie ne vit pas les mêmes inquiétudes.

Source : Trading Economics

 

Comme on peut le voir sur le précédent graphique, le huard a gagné près de 4 % au cours des quatre derniers mois. Et quelle classe d’actif performe le mieux quand le dollar américain baisse? L’or, évidemment! Le graphique ci-dessous illustre cette corrélation.

Source : Tim Iacono, Seeking Alpha

 

Afin de profiter de cette relation nous avons ajouté aux portefeuilles le fonds négocié en bourse XGD – Global Gold. Les plus grandes positions de ce fonds sont Newmont Goldcorp, Barrick Gold ainsi que Franco Nevada. Il est important de constater que nous préférons investir dans les entreprises du secteur plutôt que dans le prix de l’or lui-même. Il est de notre avis que l’effet de levier créé par la hausse du prix des commodités est toujours avantageux pour les entreprises minières du secteur durant un marché haussier. Le graphique ci-dessous présente le prix de l’or au cours des cinq dernières années. Une belle tendance haussière est en train de se dessiner.

Source : Kitco

Perspectives du marché

 

Les investissements Rivemont

 

Sujet Question Recommandation Commentaires
Répartition entre actions et titres à revenu fixe. Est-ce les actions ou les obligations qui sont les plus intéressantes ? Sous-pondération des obligations. Nous recommandons d’ajouter des placements alternatifs aux portefeuilles.

 

Répartition entre actions canadiennes, américaines et internationales. Lesquelles des actions canadiennes, américaines ou internationales sont les plus intéressantes ? Les actions canadiennes reviennent en force. L’or fait possiblement un retour fort attendu.

 

 

 

Répartition entre obligations de sociétés et obligations d’États. Lesquelles des obligations de sociétés ou d’État sont les plus intéressantes ? Les obligations gouvernementales à long terme sont peu intéressantes. Nous recommandons les obligations à moyenne échéance.

 

 

Placements en dollars canadiens ou en devises. Les placements en devises augmenteront-ils ou diminueront-ils les rendements totaux ? Les actifs américains sont toujours aussi essentiels aux portefeuilles. Nous ne prévoyons pas de mouvements brusques en ce qui concerne les devises.

 

 

 

Les titres privilégiés

 

Vous trouverez ci-dessous la liste des titres individuels dont la pondération est la plus grande au sein de nos portefeuilles de types « croissance ». Ces titres ont été sélectionnés selon leur potentiel respectif de surperformer le marché des actions. Vous trouverez une courte description de leurs activités, le rendement annuel du dividende, s’il y a lieu, ainsi que le rendement total du titre depuis sa première inclusion dans les portefeuilles.

 

 

Conclusion

 

La gestion active redevient primordiale afin d’orienter les portefeuilles vers des titres qui reflètent les tendances économiques lourdes. Ainsi, du côté canadien, nous ne prévoyons pas de regain du secteur pétrolier, tandis que la consommation mondiale devrait décliner au cours de la prochaine décennie. Les taux devraient rester bas, et une course monétaire vers la dépréciation des devises pourrait débuter dans la seconde moitié de l’année.

Contrairement à plusieurs, nous ne sommes pas si confiants en une entente commerciale entre la chine et les États-Unis à court terme. La Chine devrait rester ancrée sur ses positions et seul un Trump raisonnable pourrait dénouer l’impasse. Est-ce possible?

Cordialement,

Martin Lalonde, MBA, CFA

Président

 

 

Cette infolettre vous intéresse?
Téléchargez-la en format PDF afin de la conserver

Télécharger

Restez à l'affût!

Recevoir la lettre financière par courriel:


    Lettres similaires

    19 juillet 2022

    Volume 13 numéro 3

    Rarement une première moitié d’année aura été aussi difficile sur les marchés. En fait, il faut revenir 50 ans en arrière, en 1970, alors que le S&P 500 avait perdu 21 % de sa valeur en six mois. La bonne nouvelle? Cet indice a augmenté de 26,5 % entre juillet et décembre de la même année.

    Lire plus >
    15 avril 2022

    Volume 13 numéro 2

    Il s’agit d’une conversation réelle que j’ai eue dernièrement. Je le dis depuis le lancement de Rivemont : ce n’est pas quand tout va bien et que la sœur du voisin de la nièce du beau-frère obtient d’excellents rendements qu’il est possible de juger des compétences de son gestionnaire, mais plutôt quand la conjoncture est plus difficile et que les occasions sont moins évidentes pour le commun des mortels.

    Lire plus >

    Prenez rendez-vous aujourd’hui

    Prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec notre gestionnaire de portefeuille.

    Il nous fera plaisir de communiquer avec vous d’ici les prochaines 48 h. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous directement.

      Inscrivez-vous à notre lettre financière!

      À chaque trimestre, nous communiquons avec nos clients actuels et potentiels par l’entremise d’une lettre financière.

      Inscrivez votre nom complet et adresse courriel afin d’être ajouté à la liste d’envoi.

        © 2022, Les investissements Rivemont. Tous droits réservés. | Vacarm