Communications

Lettre financière

1er mai 2019

Volume 10 numéro 2

Introduction

 

Bonjour à tous,

On ne le dira jamais assez, le marché actuel a le tour de nous surprendre et continu de montrer une résilience à toute épreuve. Alors que le dernier trimestre a vu les bourses mondiales perdre pied et presque déclencher le signal d’un marché baissier, l’année 2019 s’est amorcée de façon opposée et le rebond a été rapide et solide, notamment pour les grands indices nord-américains. Mais ces rendements masquent quelques réalités intéressantes, bien qu’un peu moins positives, dont nous vous parlerons dans le présent bulletin.

Nous débuterons donc par un retour sur le premier trimestre de 2019 en expliquant notre positionnement particulier ainsi que nos prévisions pour les grandes tendances sectorielles pour les prochains mois. Nous poursuivrons en vous présentant plus en détail le Fonds Rivemont Microcap qui s’est notamment démarqué grâce à un rendement de plus de 32 % depuis le 1er janvier 2019. Comme à l’habitude, nous conclurons en vous présentant nos perspectives sur les différentes classes d’actif et les plus importantes positions de notre gestion traditionnelle.

Bonne lecture!

  

Le premier trimestre 2019

 

Nous avons commencé l’année en nous positionnant très défensivement. Notre taux de liquidité était élevé, et nous n’avions conservé que les titres les plus solides fondamentalement tels que Telus, Intact ainsi que la Banque Royale. Nous avons déployé le capital durant le trimestre alors que le marché retrouvait une croissance intéressante. Veuillez consulter le lien ci-dessous pour en savoir plus sur le rendement de notre stratégie croissance modérée :

https://rivemont.ca/wp-content/uploads/2019/04/Croissance-modérée-2019-03-31.pdf

Évidemment, notre positionnement plus conservateur ne nous a pas permis d’engranger l’ensemble du gain qui s’est dégagé du marché boursier. Toutefois, on peut clairement voir sur le graphique présenté dans le lien ci-dessus que la volatilité y est moins importante. En effet, nos chutes sont distinctement moins prononcées, ce qui est bien sûr positif pour les investisseurs à long terme. Nous avons profité de cette période pour positionner nos portefeuilles de façon à intégrer des titres moins connus. En voici quelques-uns :

CareTrust REIT ‒ CTRE

Comme son nom l’indique, CareTrust est un « Real Estate Investment Trust », ou une société de placement immobilier. Cette entité juridique permet à l’organisation de ne pas payer d’impôt sur ses profits en transmettant cette imposition aux détenteurs de parts, ce qui augmente le montant des dividendes pouvant être versé à ces derniers. Le dividende actuel est d’environ 4 %, taux plus qu’intéressant en cette période de faibles taux d’intérêt.

Or, ce n’est pas le dividende qui sous-tend cet achat, mais bien le secteur d’activité de l’entreprise. En effet, cette société fait l’acquisition et la location de résidences pour personnes âgées ainsi que de centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). Comme plusieurs, nous prévoyons une explosion de la demande pour ce type de services au cours des deux prochaines décennies. Nous croyons également que les leaders d’aujourd’hui ont une longueur d’avance non négligeable en raison des investissements importants nécessaires pour percer sur le marché, sans compter que la société est déjà présente dans 27 états américains.

Le tableau ci-dessous montre la projection de l’évolution du vieillissement de la population américaine (silvereco.org). L’année 2020 constitue clairement un point d’inflexion important, notamment chez les 65 ans et plus.

 

 

Enfin, nous prévoyons une certaine consolidation du secteur, et les géants de l’immobilier devraient rapidement prendre position. La société CTRE représente donc clairement une cible de choix.

 

Dream Industrial REIT – DIR.UN

Également une société de placement immobilier, Dream Industrial se spécialise dans la construction et la location d’entrepôts. Ici il y a deux facteurs sous-jacents à cet achat. En premier lieu, le dividende est juteux, à 5,8 % par année. En deuxième lieu, le sous-secteur des entrepôts est en plein essor au pays. De plus en plus d’entreprises livrent directement la marchandise à leurs clients sans passer par un emplacement physique, et il est surprenant d’apprendre que le commerce en ligne exige environ trois fois plus d’espace que la distribution traditionnelle. Voici une illustration de ce phénomène (source dir.un) :

 

 

Pour chaque milliard additionnel de ventes en ligne, il faut 1,3 million de pieds carrés d’entrepôt. Dream Real Estate est donc très bien placé pour profiter de ce changement systémique, tout en offrant un taux de dividende très attrayant.

 

BHP Group ‒ BHP

Dans ce cas-ci, on touche un registre très différent, mais avec une similitude non négligeable : le taux de dividende qui s’élève à 4,2 %. Avec une capitalisation de plus de 200 milliards de dollars, BHP est un géant du secteur minier dont les tentacules s’étendent partout sur la planète. Mais ce qui nous intéresse particulièrement, c’est l’exposition de la compagnie au prix du cuivre, baromètre du développement industriel mondial. Après une traversée du désert de plus de 10 ans et une baisse des investissements dans le domaine, nous partageons l’avis de Citigroup (voir ci-dessous) qui prévoit une hausse constante du prix du cuivre au cours des prochaines années.

 

 

 

Le marché

 

Quoique nous ayons repris plusieurs positions longues au cours des derniers mois, notre optimisme n’est pas complètement de retour, et ce, pour deux raisons. D’abord, l’indice américain des petites capitalisations ne réussit pas à percer à la hausse ses précédentes résistances, ce qui constitue une source d’inquiétude.

 

 

Une percée au-dessus de 160 sur le graphique ci-dessus nous enlèverait un énorme poids technique, et permettrait possiblement une hausse plus globale des marchés boursiers, alors qu’à l’heure actuelle, seul un petit nombre de méga-capitalisations est responsable de la grande majorité des gains du trimestre qui se termine.

Notre seconde source d’inquiétude est le renversement de la courbe américaine des taux d’intérêt. Ce phénomène se produit lorsque les taux à long terme sont plus bas que les taux à court terme, ou en dessous de zéro dans le graphique qui suit :

 

 

 

Comme vous pouvez le constater, toutes les récessions des trente dernières années ont été précédées d’une inversion de la courbe. Heureusement pour nous, il s’écoule en moyenne 18 mois entre ce renversement et le début de la récession. De plus, vers la fin des années 1990, ce sont de merveilleuses années boursières qui ont suivi le renversement, avant la bulle techno évidemment. C’est donc une légère préoccupation à long terme, mais qu’il faudra absolument garder en tête en 2020.

 

Le Fonds Rivemont MicroCap

 

Le premier trimestre de 2019 a été assez impressionnant pour le Fonds Rivemont MicroCap. Alors que la plupart des experts prédisaient un rendement relativement faible pour les marchés nord-américains en 2019, tous les principaux indices ont fortement rebondi au premier trimestre par rapport au creux de la période des fêtes, en 2018.Voici quelques chiffres relatifs au fonds, en date du 31 mars 2019 :

  • 5,62 millions $ d’actifs nets sous gestion, en hausse de 1,55 million $ par rapport au trimestre précédent
  • 91,7 % investis dans des titres et 8,3 % en encaisse
  • Vingt-six positions en portefeuille, la plus grande représentant 9,9 % des actifs
  • Les cinq plus importantes positions représentaient 36,8 % du portefeuille
  • Valeur par unité de 6,02 $*, pour un rendement de 32,3 %** au cours du trimestre
*   Unités de la Série B (MAJ724)
** Rendement net de tous les frais. Veuillez noter que le rendement varie d’une personne à une autre en fonction du prix payé par unité.

Pour mesurer notre rendement du premier trimestre, soit du 1er janvier au 31 mars 2019, nous utilisons comme indice de référence l’indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX. Ce dernier reflète le rendement du marché des petites capitalisations au Canada. Afin d’obtenir un aperçu de la performance du marché américain, nous nous référons à l’indice LD Micro. Voici donc le rendement du fonds par rapport aux deux indices de référence pendant le trimestre :

 

 

Comme vous pouvez le constater, ce fut un excellent trimestre pour les titres des sociétés à très faible ou à petite capitalisation nord-américaines. La reprise qui s’était amorcée juste après Noël s’est poursuivie tout au long du trimestre et a bien entendu contribué au rendement du fonds. Nous avons donc fait beaucoup mieux que les deux indices, ce qui nous place désormais en avance de 30,4 % sur l’indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX depuis la création du fonds, il y a quinze mois.

Nous ne pouvons attribuer la solide performance trimestrielle du portefeuille à un titre particulier. Comme nous l’avons indiqué dans les lettres précédentes, notre objectif est de détenir en tout temps un petit nombre d’entreprises de grande qualité qui, à notre avis, surpasseront l’indice de marché à long terme. Au premier trimestre, il s’est avéré que bon nombre de nos titres ont connu un éveil, leur prix s’étant rapproché de ce que nous considérons comme leur valeur intrinsèque.

Nous avons profité de la forte hausse de certaines positions pour empocher des profits et ainsi reconstituer notre position en encaisse, qui était assez basse à la fin de 2018. Au 31 mars dernier, nous disposions de 8,3 % en encaisse nette, une situation beaucoup plus confortable, bien que toujours légèrement sous notre objectif de 10 %. Même si le portefeuille s’est considérablement apprécié au cours du trimestre, nous ne ressentons pas l’urgence d’accroître notre position en encaisse, car nous sommes d’avis que la plupart de nos titres offrent encore d’excellentes perspectives à long terme.

Il y a plus d’un an, lorsque nous avons pris la décision de lancer un fonds de sociétés à très faible capitalisation (micro cap), notre objectif était de faire ce que nul n’avait osé faire dans le secteur de la gestion d’actifs : dénicher les occasions les plus petites et les plus méconnues, celles qu’aucun investisseur professionnel ne voudrait toucher en raison de leur trop petite taille. En adoptant un style d’investissement très peu exploité, nous sommes en mesure d’obtenir des résultats différents et supérieurs. Nous croyons que cette divergence par rapport aux stratégies plus conventionnelles est ce qui nous permettra de nous démarquer de la moyenne sur de longues périodes.

 

Perspectives du marché

 

Les investissements Rivemont

 

Sujet Question Recommandation Commentaires
Répartition entre actions et titres à revenu fixe. Est-ce les actions ou les obligations qui sont les plus intéressantes ? Sous-pondération des obligations et des actions. Nous recommandons d’ajouter des placements alternatifs aux portefeuilles.

 

Répartition entre actions canadiennes, américaines et internationales. Lesquelles des actions canadiennes, américaines ou internationales sont les plus intéressantes ? Les actions internationales commencent à devenir plus intéressantes. Nous suivons attentivement un regain possible du secteur de l’immobilier commercial.

 

 

Répartition entre obligations de sociétés et obligations d’États. Lesquelles des obligations de sociétés ou d’État sont les plus intéressantes ? Les obligations gouvernementales à long terme sont peu intéressantes. Nous recommandons les obligations à courte échéance.

 

 

Placements en dollars canadiens ou en devises. Les placements en devises augmenteront-ils ou diminueront-ils les rendements totaux ? Les actifs américains sont toujours aussi essentiels aux portefeuilles. Nous ne prévoyons pas de mouvements brusques en ce qui concerne les devises.

 

 

Les titres privilégiés

 

Vous trouverez ci-dessous la liste des titres individuels dont la pondération est la plus grande au sein de nos portefeuilles de types « croissance ». Ces titres ont été sélectionnés selon leur potentiel respectif de surperformer le marché des actions. Vous trouverez une courte description de leurs activités, le rendement annuel du dividende, s’il y a lieu, ainsi que le rendement total du titre depuis sa première inclusion dans les portefeuilles.

 

 

Conclusion

 

Je voudrais remercier les nombreux nouveaux clients qui se sont joints à Rivemont au cours des derniers mois et pour qui cette lettre constitue la première communication trimestrielle. Nous offrons plusieurs produits de niche très différents des banques traditionnelles afin de pouvoir créer un portefeuille adapté à chaque investisseur, quel que soit l’âge de celui-ci ou son profil de risque.

Cordialement,

Martin Lalonde, MBA, CFA

Président

Cette infolettre vous intéresse?
Téléchargez-la en format PDF afin de la conserver

Télécharger

Restez à l'affût!

Recevoir la lettre financière par courriel:


    Lettres similaires

    19 juillet 2022

    Volume 13 numéro 3

    Rarement une première moitié d’année aura été aussi difficile sur les marchés. En fait, il faut revenir 50 ans en arrière, en 1970, alors que le S&P 500 avait perdu 21 % de sa valeur en six mois. La bonne nouvelle? Cet indice a augmenté de 26,5 % entre juillet et décembre de la même année.

    Lire plus >
    15 avril 2022

    Volume 13 numéro 2

    Il s’agit d’une conversation réelle que j’ai eue dernièrement. Je le dis depuis le lancement de Rivemont : ce n’est pas quand tout va bien et que la sœur du voisin de la nièce du beau-frère obtient d’excellents rendements qu’il est possible de juger des compétences de son gestionnaire, mais plutôt quand la conjoncture est plus difficile et que les occasions sont moins évidentes pour le commun des mortels.

    Lire plus >

    Prenez rendez-vous aujourd’hui

    Prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec notre gestionnaire de portefeuille.

    Il nous fera plaisir de communiquer avec vous d’ici les prochaines 48 h. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous directement.

      Inscrivez-vous à notre lettre financière!

      À chaque trimestre, nous communiquons avec nos clients actuels et potentiels par l’entremise d’une lettre financière.

      Inscrivez votre nom complet et adresse courriel afin d’être ajouté à la liste d’envoi.

        © 2022, Les investissements Rivemont. Tous droits réservés. | Vacarm