Communications

Bulletin Crypto

3 août 2022

Bulletin crypto – semaines 241-242

Suite à une halte d’une semaine de publication de cette lettre pour cause de vacances estivales de l’auteur de la communication, nous revoici en ce début de mois d’août sous un ciel beaucoup moins sombre que lors de notre dernier envoi. Si les enjeux macroéconomiques qui dirigent l’ensemble des marchés n’ont évidemment pas changé du tout au tout en l’espace de quinze jours, force est de constater que les investisseurs commencent à croire à la réussite interventionniste des banques centrales dans leur capacité à ralentir l’économie pour freiner l’inflation. Un tel ralentissement est en réalité bien accueilli et donne confiance pour un positionnement en prévision du prochain cycle.

En effet, s’il est vrai que l’économie américaine est techniquement maintenant en récession suite à la publication des données relatives au produit intérieur brut (PIB) qui montrent une baisse de la croissance pour un deuxième trimestre consécutif , on ne peut dire que l’économie se trouve en crise, du moins pour l’instant. Les employeurs américains ont créé 372 000 emplois en juin, ce qui suggère qu’il y a encore suffisamment de capital dans l’économie pour les entreprises en expansion. Janet Yellen, Secrétaire au Trésor américain, a d’ailleurs déclaré que dans les périodes de récession passées, le marché du travail perdait un nombre important d’emplois, ce qui n’est pas le cas actuellement. Certes, a-t-elle dit, l’économie connaît un «ralentissement significatif de la croissance», mais il y a aussi de «grandes forces» qui s’illustrent en parallèle.

Immédiatement après notre dernière communication, nous apprenions que Tesla avait vendu 75% de sa trésorerie en bitcoins. Si l’annonce de cet investissement avait jadis fait exploser les prix, celle de la vente fut plutôt inconséquente. Malgré une baisse passagère, le bitcoin a trouvé son lot d’acheteurs aux mêmes niveaux qu’aux dernières semaines pour rapidement se stabiliser. On ne se peinera pas des effets de plus en plus atténués des propos de Musk sur le marché des cryptomonnaies.

Nous vous parlions il y a deux semaines de l’importance de la moyenne mobile sur 200 semaines (ligne rouge) pour le bitcoin et comment fermer au-dessus après l’avoir percé vers le bas avait toujours mené à une période haussière subséquente. Nous pensions être sur le point d’y arriver alors, mais cette avant-dernière semaine de juillet s’est finalement soldée par une fermeture tout juste en dessous de cet indicateur. Or, la semaine s’étant terminée dimanche a quant à elle réussi une fermeture au nord de cette ligne, donnant espoir qu’elle serve désormais de fort support pour la suite. On voit d’ailleurs que le chemin semble ouvert pour une poussée haussière jusqu’à environ 26 500 $ où se trouve la EMA 200 semaines (ligne jaune).

 

 

À noter également que juillet fut le meilleur mois de 2022 pour le bitcoin. Il en fut de même pour l’Ether, avec des retours d’ailleurs supérieurs pour ce dernier.

À partir de lundi prochain, Michael Saylor ne sera plus PDG de MicroStrategy. La firme qui a enregistré une lourde perte au bilan au 2e trimestre avec sa trésorerie en bitcoins confiera désormais ce rôle au président actuel de la compagnie, Phong Le. Ne pensez toutefois pas qu’il s’agit d’un départ de l’entreprise pour Saylor. Ce dernier dit au contraire saluer cette transition vers son futur poste de directeur exécutif, ce qui lui permettra d’accorder encore plus de temps au bitcoin et à la trésorerie crypto de l’entreprise. «Je resterai un dirigeant de la société et le président du conseil d’administration, tout en assumant la présidence du comité des investissements et en dirigeant notre stratégie d’acquisition de bitcoins», a déclaré M. Saylor lors de la conférence téléphonique sur les résultats du deuxième trimestre 2022 de la société, mardi. «Je me concentre sur la défense et l’éducation en matière de bitcoin, comme avec le Bitcoin Mining Council, et sur mon rôle de porte-parole et d’envoyé auprès de la communauté bitcoin mondiale.»

Cela n’est pas sans rappeler les propos récents de Jack Dorsey, cofondateur de Twitter et Square, qui avoue faire de l’adoption du bitcoin sa priorité absolue. «Le bitcoin change absolument tout. Je ne pense pas qu’il y ait quelque chose de plus important de mon vivant sur lequel travailler» affirmait-il encore récemment.

Pourquoi ne pas en profiter pour rappeler toute la résilience de la chaine de blocs, le bitcoin étant le réseau monétaire avec le temps de fonctionnement (up-time) le plus haut et constant. C’est sa décentralisation qui l’explique vis-à-vis des systèmes de paiement centralisés. Il a en effet été calculé que le réseau jouit d’une disponibilité d’accès de 99.987%. Le dernier arrêt opérationnel a duré 6.5 heures il y a 3423 jours, soit environ 9.3 ans. Bref, voilà bientôt 10 ans que le bitcoin offre la possibilité de transiger partout dans le monde, sans aucun intermédiaire, à frais dérisoires, sans le moindre arrêt de service. Il n’y a pas un système financier au monde qui s’approche d’une telle prouesse. Voilà une autre démonstration de la révolution qu’apporte la chaîne de blocs.

Parlant de chaîne de blocs, celle du réseau Ethereum approche véritablement d’un point tournant crucial de son existence. La fusion finale du Testnet d’Ethereum est prévue pour début août. «Goerli» sera le troisième et dernier testnet du réseau avant la transition de la chaîne vers la preuve d’enjeu, qui est prévue pour la mi-septembre.  Entre le 6 et le 12 août, le réseau de test Goerli devrait fusionner avec Prater, sa chaîne de coordination associée. La chaîne de coordination (Beacon Chain) principale est la version d’Ethereum à preuve d’enjeu qui fonctionne parallèlement au réseau Ethereum à preuve de travail actuel depuis décembre 2020. Les deux derniers tests du genre se sont soldés en succès.

Rappelons que la chaîne 2.0 élimine le besoin de mineurs. À la place, les valideurs, qui peuvent être n’importe qui, à condition de promettre au moins 32 ETH ou de rejoindre un bassin commun de valideurs, assureront la sécurité du réseau en verrouillant la cryptomonnaie du réseau. L’efficacité énergétique d’Ethereum sera améliorée d’environ 99 %, selon la Fondation Ethereum. L’essentiel, et ce sur quoi certains investisseurs et analystes sont actuellement si optimistes, est que cette transition a des raisons intrinsèques de mener à une hausse conséquente des prix. En effet, en exigeant que les ETH actuellement en circulation soient bloqués afin d’émettre de nouveaux ETH, le processus pourrait avoir un effet déflationniste sur la cryptomonnaie. Si la croissance de l’offre d’ETH peut être ralentie alors que la demande pour la crypto reste élevée, cela peut avoir un impact positif sur son prix. C’est en tout cas l’avis des spéculateurs qui font le plein d’Ether et profitent de sa surperformance vis-à-vis du bitcoin. C’est d’ailleurs le cas du fonds Rivemont crypto.

Preuve de l’engouement, les enregistrements de domaines de l’Ethereum Name Service atteignent un niveau record à l’approche de la fusion. Plus de 1,8 million de noms de domaine ENS ont été enregistrés, et leur adoption par les communautés non anglophones est en hausse.

Cette migration est-elle une finalité pour le réseau? Le créateur d’Ethereum, Vitalik Buterin, rappelle que c’est loin d’être le cas. La fusion n’est qu’une étape de développement amenant le réseau à 55% de complétion a-t-il affirmé dans une conférence Ethereum en France à la fin juillet. Après la fusion « the merge », Ethereum subira d’autres mises à niveau qu’il appelle «surge», «verge», «purge» et «splurge». Si les noms peuvent apparaître caricaturaux, ces étapes sont en fait des éléments clés de la mise à l’échelle, du nettoyage et de l’évolution d’Ethereum, a déclaré Buterin.

Le « surge » fait référence à l’ajout du sharding d’Ethereum, une solution de mise à l’échelle qui permettra de mettre en place des solution de niveau 2 bon marché, de réduire le coût des rollups ou des transactions groupées, et de faciliter l’exploitation par les utilisateurs des nœuds qui sécurisent le réseau Ethereum. ETH ne peut que traiter 20 transactions à la seconde présentement. Après cette future étape, on parle de 100 000 transactions secondes.

Le «verge» mettra en œuvre ce que Buterin appelle des «arbres de Verkle», ce qui représente un type de preuve mathématique. Ces améliorations techniques permettront aux utilisateurs de devenir des valideurs de réseau sans avoir à stocker de grandes quantités de données sur leurs machines. Selon Buterin, c’est cette étape qui permettra une véritable décentralisation.

Le «purge » cherchera simplement à réduire la quantité d’espace que vous devez avoir sur votre disque dur, en essayant de simplifier le protocole Ethereum au fil du temps et en n’exigeant pas des nœuds qu’ils stockent leur historique.

Le « splurge », finalement? Une étape beaucoup moins technique. « Tout le reste des choses amusantes » explique Buterin en riant. Bref, tout ce que le réseau pourra permettre, y compris ce qui n’a possiblement même pas encore été pensé.

Les capitaux du fonds ont été entièrement exposés tout au long des dernières semaines. Nos positionnements en ETH, MATIC et UNI ont permis de générer un rendement supérieur à celui du bitcoin pour la période. À noter que le fonds dispose d’une position en SAND qui s’est montrée relativement stable depuis notre entrée.

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.

Les renseignements présentés le sont en date du 3 août 2022, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

Cette infolettre vous intéresse?
Téléchargez-la en format PDF afin de la conserver

Télécharger

Restez à l'affût!

Recevoir le bulletin Crypto par courriel:


    Lettres similaires

    30 novembre 2022

    Bulletin crypto – semaine 259

    L’effet domino suivant la faillite du géant FTX était le thème de notre plus récente communication. Une autre de ces pièces s’est effondrée cette semaine, le prêteur crypto BlockFi annonçant se placer en faillite.

    Lire plus >
    23 novembre 2022

    Bulletin crypto – semaine 258

    «Jamais dans ma carrière je n’ai vu un échec aussi complet des contrôles d’entreprise et une absence aussi complète d’informations financières fiables que ce que j’ai vu ici». Voilà des mots lourds de sens partagés par le nouveau PDG de FTX, l’expert en restructuration John J. Ray III, lui qui avait tenu le même rôle dans la saga d’Enron en 2001.

    Lire plus >

    Prenez rendez-vous aujourd’hui

    Prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec notre gestionnaire de portefeuille.

    Il nous fera plaisir de communiquer avec vous d’ici les prochaines 48 h. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous directement.

      Inscrivez-vous à notre lettre financière!

      À chaque trimestre, nous communiquons avec nos clients actuels et potentiels par l’entremise d’une lettre financière.

      Inscrivez votre nom complet et adresse courriel afin d’être ajouté à la liste d’envoi.

        © 2022, Les investissements Rivemont. Tous droits réservés. | Vacarm