Communications

Bulletin Crypto

5 juin 2024

Bulletin crypto – semaine 338

Alors que le mois de juin s’est amorcé avec timidité sur les marchés boursiers traditionnels, le portrait est quant à lui au beau fixe du côté du bitcoin. Au moment d’écrire ces lignes, le prix dépasse le cap des 71 000 $. Le facteur clé derrière cette nouvelle confiance des investisseurs semble être les FNBs Bitcoin américains enregistrant hier leur deuxième plus forte entrée quotidienne de 886,75 millions de dollars, selon la plateforme d’analyse de données Sosovalue. De plus, l’entrée nette totale depuis la création des FNB Bitcoin atteint presque les 15 milliards de dollars. Devons-nous rappeler qu’il ne se crée que 450 bitcoins par jour présentement? Un choc de l’offre semble de plus en plus inévitable.

 

 

Les trois sociétés d’investissement, Franklin Templeton, VanEck et Invesco Galaxy, ont franchi une étape importante dans la course au lancement d’un FNB au comptant Ethereum. En effet, elles ont récemment soumis des formulaires S-1 modifiés auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis. Cette démarche les rapproche de la concrétisation d’un produit qui permettra aux investisseurs de parier sur le prix de l’Ethereum sans avoir à acheter directement la cryptomonnaie. Franklin Templeton se distingue en annonçant des frais de gestion de 0,19% pour son FNB Ethereum. Cette décision pourrait déclencher une guerre des prix parmi les différents produits concurrents, car il s’agit du tarif le plus bas du marché à ce jour pour un FNB Spot ETH. Il est à noter que Franklin Templeton applique déjà ce même taux à son FNB Spot Bitcoin (EZBC), qui est également le plus abordable de sa catégorie.

Les FNB Ethereum pourraient attirer 4 milliards de dollars au cours des cinq premiers mois : une somme proportionnelle à la domination institutionnelle d’Ethereum à côté de Bitcoin et au succès des FNB Bitcoin spot. Selon K33 Research, les FNB Ethereum devraient performer de la même manière que leurs prédécesseurs basés sur Bitcoin, attirant 4 milliards de dollars d’entrées dans les cinq mois suivant leur lancement. Cette estimation se base sur la part de marché relative des actifs sous gestion (AUM) d’Ethereum dans le monde, comparée à celle de Bitcoin, soit 28%. Actuellement, les contrats à terme sur l’ETH de Chicago Mercantile Exchange (CME) représentent 23% de ceux sur Bitcoin, reflétant une part de marché similaire dans un autre marché axé sur les institutions. Jusqu’au 3 juin, les FNB Bitcoin aux États-Unis ont absorbé 13,9 milliards de dollars depuis leur lancement en janvier. Dans le monde entier, les FNB Bitcoin contrôlent désormais plus de 1 million de BTC, représentant plus de 5% de l’offre circulante de BTC. En revanche, les fonds institutionnels contrôlent actuellement 3,3% de l’offre circulante d’ETH. En se basant sur cette référence, K33 prévoit des flux de FNB Ethereum allant de 3,1 à 4,8 milliards de dollars après le lancement, soit entre 750 000 et 1 million d’ETH, représentant de 0,65 à 0,85% de l’offre circulante d’ETH.

L’approbation par la SEC des FNB adossés directement à l’Ethereum en mai dernier pourrait bien contrecarrer ses propres efforts de répression contre les cryptomonnaies. En effet, cette décision revient à reconnaître implicitement l’Ethereum comme une marchandise et non un titre financier. Or, la régulation des marchandises relève de la compétence d’une autre agence fédérale, la Commodity Futures Trading Commission (CFTC), dont les règles sont généralement moins strictes que celles de la SEC. Cette distinction a des implications majeures pour les poursuites judiciaires en cours intentées par la SEC contre des plateformes d’échange de cryptomonnaies comme Coinbase et Kraken. Si l’Ethereum et des jetons similaires sont considérés comme des marchandises, l’argument principal de la SEC selon lequel il s’agit de titres financiers tomberait à l’eau. Cela pourrait mener à l’abandon des poursuites et porter un coup dur à la politique de Gary Gensler, le président de la SEC, accusé de freiner l’innovation dans le secteur des cryptomonnaies aux États-Unis.

Le volume des transactions Bitcoin a atteint un pic annuel en mai dernier, dépassant les 25 milliards de dollars. Cette forte activité ne s’est pas traduite par une augmentation significative du nombre de transactions individuelles, qui est resté stable par rapport aux mois précédents. Cela indique potentiellement que des transactions de plus grande envergure ont eu lieu, impliquant peut-être des investisseurs institutionnels ou des mouvements de capitaux entre plateformes d’échange. Malgré ce pic d’activité, le volume d’échange quotidien sur les plateformes est resté habituel.

Vitalik Buterin, le créateur d’Ethereum, revient sur la guerre de la taille des blocs de Bitcoin. Il admet que le camp des petits blocs, qui souhaitait maintenir une blockchain légère et décentralisée, a eu raison face aux partisans des gros blocs qui privilégiaient une augmentation de la capacité de transaction. Selon Buterin, les défenseurs des gros blocs n’avaient pas les compétences techniques nécessaires pour mettre en œuvre leur vision de manière efficace. Leurs propositions de modifications radicales du code Bitcoin (hard forks) manquaient de rigueur et auraient pu conduire à des situations absurdes. À l’inverse, les petits blocs ont évité les faux pas techniques et ont su préserver la décentralisation de Bitcoin en évitant l’influence de groupes centralisés. Cependant, le débat sur la scalabilité de Bitcoin n’est pas clos.

En effet, certains développeurs, comme Matt Corralo, craignent que le Bitcoin ne puisse pas survivre à long terme sans solutions de scaling efficaces qui n’impliquent pas d’intermédiaires. Vitalik Buterin estime que la meilleure façon de résoudre ces problèmes n’est pas le compromis, mais l’innovation technologique. Il cite notamment les ZK-SNARKs, une solution de scaling et de confidentialité des transactions absente des discussions passées. Cette technologie permettrait de traiter un grand nombre de transactions hors chaîne avant de les regrouper en une seule transaction ultra-efficace sur la blockchain Bitcoin. Des projets comme BitcoinOS exploitent ces technologies pour créer des « rollups » décentralisés sur Bitcoin, capables de multiplier par 10 la capacité de transaction du réseau. Ces solutions pourraient rendre le débat sur la taille des blocs obsolète et ouvrir la voie à de nouvelles applications construites directement sur Bitcoin.

L’El Salvador redouble ses efforts pour promouvoir l’adoption du Bitcoin. Le pays a récemment accueilli une filiale de la société de minage de Bitcoin Ocean, soutenue par Jack Dorsey, et la PDG d’ARK Invest, Cathie Wood, a rencontré le président Nayib Bukele pour discuter de l’utilisation de Bitcoin et de l’intelligence artificielle pour stimuler la croissance économique. De plus, l’Argentine a exprimé son intérêt à collaborer avec El Salvador sur le Bitcoin. Bref, il ne fait aucun doute que les efforts du pays ne s’estompent pas, bien au contraire. Malgré son enthousiasme, l’adoption du Bitcoin par le Salvador reste toutefois mitigée. Seule une petite fraction des transferts de fonds des expatriés se fait en cryptomonnaie et le pays a fait face à des critiques de la part d’institutions financières internationales et de certains responsables américains.

L’analyste Willy Woo affirme que si le prix du Bitcoin atteint les 72 000 dollars, cela pourrait déclencher une série de liquidations massives, ouvrant la voie à de nouveaux sommets historiques. Woo a partagé cette perspective dans un post daté du 5 juin à ses 1,1 million d’abonnés, expliquant que ce niveau de prix servirait de « détonateur », liquidant environ 1,5 milliard de dollars de positions courtes jusqu’à atteindre les 75 000 dollars et un nouveau record absolu. Une possible hausse au-dessus de 72 000 dollars pourrait entraîner la liquidation de 800 millions de dollars de positions courtes levier sur toutes les plateformes, selon CoinGlass. Au-delà de 72 500 dollars, plus de 1,2 milliard de dollars de positions courtes levier seraient liquidés. Bien que le Bitcoin soit actuellement en baisse de 3,4% par rapport à son précédent sommet historique de 73 740 dollars atteint le 14 mars, l’analyste Rekt Capital indique que la phase de distribution «zone dangereuse» post-halving du Bitcoin s’est terminée le 6 mai, confirmant la fin de la zone de danger post-halving. Techniquement parlant, le graphique quotidien dessine un « cup and handle » classique, un schéma haussier qui pourrait propulser le prix substantiellement plus haut si les sommets historiques sont bientôt franchis.

Le fonds Rivemont crypto est actuellement exposé à 88% BTC et 12% SOL.

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.

Les renseignements présentés le sont en date du 5 juin 2024, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

Cette infolettre vous intéresse?
Téléchargez-la en format PDF afin de la conserver

Télécharger

Restez à l'affût!

Recevoir le bulletin Crypto par courriel:


    Lettres similaires

    17 juillet 2024

    Bulletin crypto – semaine 344

    Ce fut une véritable semaine de rebond pour le bitcoin, le prix repassant de manière claire et nette l’importante moyenne mobile sur 200 jours. La semaine dernière, les fonds négociés en bourse liés au Bitcoin ont enregistré des gains de 1,35 milliard de dollars, marquant la cinquième meilleure semaine jamais enregistrée pour les fonds centrés sur le BTC.

    Lire plus >
    10 juillet 2024

    Bulletin crypto – semaine 343

    La vente massive de bitcoins par le gouvernement allemand et la peur de ventes face aux distributions de Mt Gox ont continué de peser sur les marchés cette semaine, particulièrement en première moitié. L’Allemagne a transféré plus de 300 millions de dollars de Bitcoin saisis mardi, un jour après avoir déplacé plus de 900 millions de dollars en BTC.

    Lire plus >

    Prenez rendez-vous aujourd’hui

    Prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec notre gestionnaire de portefeuille.

    Il nous fera plaisir de communiquer avec vous d’ici les prochaines 48 h. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous directement.

      Inscrivez-vous à notre lettre financière!

      À chaque trimestre, nous communiquons avec nos clients actuels et potentiels par l’entremise d’une lettre financière.

      Inscrivez votre nom complet et adresse courriel afin d’être ajouté à la liste d’envoi.

        © 2024, Les investissements Rivemont. Tous droits réservés. | Vacarm