Communications

Bulletin Crypto

20 mars 2024

Bulletin crypto – semaine 327

Ce qu’une semaine peut changer dans l’univers des cryptomonnaies. Chose certaine, la volatilité propre à ces dernières est de retour. Le Bitcoin a connu une chute significative, marquant son plus grand recul quotidien depuis la faillite de l’échange FTX en novembre 2022. Cette baisse, survenue mardi, s’est chiffrée à plus de 8%, entraînant le prix du Bitcoin à descendre sous les 62 000 dollars. Cette régression fait suite à une série de retraits record des fonds négociés en bourse axés sur le BTC. Les données préliminaires indiquent des sorties nettes importantes, notamment de la part du FNB de Grayscale. Cette période de volatilité survient dans un contexte où plusieurs facteurs ont convergé pour influencer le marché, incluant les spéculations sur les décisions réglementaires américaines concernant les FNB pour l’Ethereum. Les observateurs du marché restent également attentifs aux futures décisions de la Réserve fédérale américaine aujourd’hui et leurs impacts potentiels sur l’économie.

La dynamique des FNB sur Bitcoin connaît un certain refroidissement cette semaine, notamment marqué par des sorties massives de capitaux du Grayscale’s Bitcoin Trust. GBTC se distingue par des sorties record, les plus importantes pour un FNB depuis mars 2009, atteignant plus de 12 milliards de dollars. Cette tendance est partiellement attribuée aux frais élevés de gestion associés à GBTC, incitant les investisseurs à se tourner vers d’autres FNB proposant des conditions plus avantageuses. Cependant, l’intérêt pour les FNB sur Bitcoin ne faiblit pas entièrement, les autres fonds continuant d’attirer des entrées significatives. Malgré la situation actuelle de GBTC et la pression baissière sur le Bitcoin, l’engouement pour les FNB sur cette cryptomonnaie semble persister, soulignant une demande toujours robuste sur le marché. Todd Sohn, stratégiste FNB chez Strategas Securities, abonde en ce sens : «La locomotive continue de rouler, la demande reste forte», a-t-il déclaré, ajoutant qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter de l’actuelle tendance à la baisse du bitcoin.

D’autres analystes pensent que la volatilité actuelle s’explique plutôt par le halving désormais à nos portes. Charles Edwards, fondateur du Capriole Fund, souligne que la volatilité autour de cet événement est normale, envisageant que l’année suivant le halving offre le meilleur potentiel de rendement pour les investisseurs malgré la récente chute. «Il est normal qu’il y ait de la volatilité dans le mois qui suit la division par deux du bitcoin. À ce stade, tous ceux qui voulaient acheter dans le cadre de la réduction de moitié l’ont fait. Après la réduction de moitié, nous avons des fermetures de mineurs inefficaces et d’autres effets transitoires. C’est un peu comme si le mois suivant le lancement des FNB avait été un non-événement pour le bitcoin. Cependant, les réalités d’un taux de croissance de l’offre beaucoup plus faible + la demande refoulée du tradfi débloquée se mettront alors en place et lanceront 12 mois de la période de risque-récompense historiquement la meilleure pour le bitcoin.»

L’analyse de la société spécialisée Glassnode révèle que la progression actuelle du Bitcoin est l’une des plus solides de l’histoire de la cryptomonnaie, malgré la récente correction de son prix. Depuis sa chute à 15 500 dollars suite à l’effondrement de FTX en novembre 2022, le Bitcoin n’a pas connu de baisse supérieure à 20% lors de son ascension vers de nouveaux sommets. La correction de la semaine est perçue comme mineure et normale dans le cadre d’un marché haussier soutenu par une demande solide. Glassnode souligne que les cycles précédents ont tous expérimenté des baisses temporaires supérieures à 30%, et parfois même des corrections drastiques de plus de 60%, comme en mars 2020, avant de rebondir vigoureusement. Les données de la blockchain montrent que les détenteurs à long terme ont massivement vendu leurs bitcoins récemment, contribuant à une sortie de 735 000 BTC depuis décembre, dont environ 60% proviennent de sorties significatives du Grayscale Bitcoin Trust. Cette année, le Bitcoin ayant augmenté de 52%, le ratio MVRV, qui indique le profit latent des investisseurs, a atteint un point incitant habituellement à la vente. Néanmoins, la récente vente a aussi augmenté le «capital réalisé» du Bitcoin, ce qui indique que de nouveaux investisseurs acquièrent des bitcoins à des prix élevés, reflétant un afflux de capitaux neufs et substantiels dans la cryptomonnaie. Selon Glassnode, ces éléments suggèrent que le marché haussier du Bitcoin est loin d’être terminé.

La mise à jour Dencun d’Ethereum a été lancée avec succès, marquant le début d’une ère prometteuse pour la blockchain Ethereum en termes de réduction des coûts de transaction sur les réseaux de couche 2. Ce changement, effectif depuis mercredi matin dernier, devrait intégrer progressivement tous les réseaux de couche 2 dans un délai d’un à deux mois. Selon les développeurs, cette intégration devrait entraîner une baisse immédiate des frais de transaction d’environ 75%. Cette réduction pourrait rendre ces frais presque obsolètes sur les réseaux de couche 2, a indiqué Terence Tsao, développeur du réseau Arbitrum. Le déploiement de Dencun est accompagné d’une amélioration significative de la manière dont les données sont organisées et transmises sur le réseau, symbolisé par l’apparition d’une œuvre d’art ASCII représentant un «blob» lors de la mise en ligne de la mise à jour. Les développeurs d’Ethereum considèrent la mise à jour Dencun comme une évolution majeure, qui pourrait avoir le plus grand impact pour les utilisateurs parmi toutes les mises à jour jusqu’à présent, dépassant les mises à jour précédentes comme la fusion de 2022 et Shanghai de 2023. Dencun promet de réduire drastiquement les coûts de transaction sur les réseaux de couche 2, ce qui aura pour effet d’élargir considérablement la capacité d’Ethereum à traiter un volume important de transactions, abaissant ainsi les barrières pour le développement de projets, la réalisation de transactions et le transfert de données sur la chaîne.

Ne tombez pas de votre chaise. Un juge britannique a récemment statué que Dr. Craig Wright n’est pas l’inventeur de Bitcoin, ni la personne se cachant derrière le pseudonyme Satoshi Nakamoto. Depuis plusieurs années, Wright revendiquait la paternité de Bitcoin et la propriété intellectuelle de son livre blanc. Cependant, le juge Mellor a rejeté ces affirmations, affirmant clairement que Dr. Wright n’était ni l’auteur du livre blanc de Bitcoin, ni le créateur du système Bitcoin, ni même l’auteur des premières versions du logiciel Bitcoin. Cette décision survient après une série de contentieux juridiques entamés depuis 2021 entre Wright, la Crypto Open Patent Alliance (COPA) soutenue par Jack Dorsey, et un groupe de développeurs de Bitcoin Core concernant ces allégations. Avant le procès, Wright avait tenté de régler à l’amiable le litige sur la propriété intellectuelle avec COPA, dans le but d’éviter un procès et les coûts juridiques associés, proposition qui a été refusée par COPA.

Le Fonds d’investissement des pensions du gouvernement japonais (GPIF), le plus grand fonds de pension au monde, envisage d’étudier Bitcoin comme un outil de diversification potentiel. Dans un communiqué officiel du 19 mars, le GPIF a annoncé le développement de nouvelles politiques d’investissement à long terme pour répondre à des changements économiques et sociaux majeurs ainsi qu’à un progrès technologique rapide. Dans le cadre de sa stratégie d’innovation et de gestion des risques, le GPIF lance un plan de recherche quinquennal pour explorer des méthodes de diversification des investissements, en mettant l’accent sur la durabilité. Cette exploration inclut la collecte de données sur divers instruments de diversification, dont des actifs jugés « illiquides » que le GPIF ne détient pas actuellement, tels que les cryptomonnaies comme Bitcoin et d’autres actifs comme l’or. Cette demande de renseignements ne garantit pas que le GPIF investisse effectivement dans de nouveaux actifs comme le Bitcoin, mais servira de base pour déterminer si des recherches futures seront menées. Le GPIF, établi en 2006, investit principalement dans des fonds d’infrastructure essentiels et diversifie ses investissements dans des actifs traditionnels comme les actions et les obligations, tant domestiques qu’internationales, ainsi que dans des actifs alternatifs. Au 31 décembre 2023, le GPIF gérait un total de 225 trillions de yens japonais (1,54 trillion de dollars), ce qui en fait le plus grand fonds de pension au monde. Certaines institutions mondiales ont déjà incorporé des actifs liés au Bitcoin, comme le Service national des pensions de Corée du Sud qui a acquis des actions de Coinbase basée aux États-Unis en novembre 2023.

MicroStrategy a récemment renforcé sa position dans le Bitcoin, achetant 9 245 BTC supplémentaires, ce qui porte son portefeuille total à 214 245 BTC, équivalant à plus de 1% de l’offre totale de la cryptomonnaie. Cette acquisition, communiquée à la Securities and Exchange Commission des États-Unis, représente une valeur d’environ 13,6 milliards de dollars. La société de business analytics a financé cet achat grâce à la mise sur le marché de 500 millions de dollars en obligations convertibles. Avec cet ajout, MicroStrategy consolide sa position de détenteur principal de Bitcoin par rapport à ses concurrents, ayant acquis l’ensemble de ses BTC à un prix moyen de 35 160 dollars l’unité, comme l’a partagé Michael Saylor, cofondateur et président exécutif de l’entreprise, sur Twitter.

Genesis, un prêteur de cryptomonnaies en faillite appartenant au groupe Digital Currency Group (DCG), a accepté de verser une amende civile de 21 millions de dollars pour régler des accusations de la Securities and Exchange Commission (SEC) américaine, sans pour autant admettre ou nier les allégations portées contre lui. Cette entente met fin aux allégations selon lesquelles Genesis aurait proposé et vendu des titres non enregistrés par le biais de son programme de prêt d’actifs cryptographiques, Gemini Earn. La SEC, en annonçant ce règlement, a réitéré son engagement à appliquer les lois sur les valeurs mobilières dans l’espace des cryptomonnaies, soulignant que Genesis a manqué à son obligation d’enregistrer son produit de prêt avant de le proposer au public, omettant ainsi les exigences de divulgation essentielles à la protection des investisseurs. Le règlement prévoit également une injonction permanente interdisant à Genesis de violer la Section 5 de la loi sur les valeurs mobilières. Il est important de noter que la SEC ne recevra sa part de l’amende qu’après que Genesis aura remboursé ses créanciers et clients, y compris les réclamations des investisseurs particuliers du programme Gemini Earn. Fondé en 2013, Genesis proposait des services divers, tels que le commerce de gré à gré, le prêt et la garde de cryptomonnaies, principalement à des clients institutionnels et des particuliers fortunés. Toutefois, en janvier 2023, la société a déposé le bilan, déclarant une faillite sous le chapitre 11, avec une trésorerie de 150 millions de dollars et une dette d’au moins 3,4 milliards de dollars envers ses créanciers et clients. La plainte de la SEC spécifiait que le programme Gemini Earn, promettant un retour sur les dépôts cryptographiques prêtés à Genesis, constituait une offre de titres non enregistrée. Suite à l’instabilité du marché des actifs cryptographiques, Genesis a gelé les retraits pour les clients de Gemini Earn en novembre 2022 en raison d’un manque d’actifs liquides suffisants. La faillite de Genesis a été principalement déclenchée par l’effondrement de FTX et la crise qui s’en est suivie sur le marché des actifs numériques, exacerbée par des différends avec Gemini et les problèmes de sa société mère, DCG.

Malgré les tumultes des derniers jours, la Banque Standard Chartered a revu à la hausse sa prévision concernant le prix du Bitcoin, le portant désormais à 150 000 dollars d’ici la fin de l’année, contre 100 000 dollars précédemment. Cette nouvelle estimation repose sur la dynamique soutenue des entrées dans les fonds négociés en bourse (FNB) de Bitcoin au comptant récemment lancés aux États-Unis, ainsi que sur l’appréciation positive du prix du Bitcoin, parmi d’autres facteurs. Si les entrées massives dans les FNB de Bitcoin se maintiennent, et/ou si les gestionnaires de réserves de change commencent à acheter du Bitcoin cette année, la banque envisage même un potentiel de hausse jusqu’à 250 000 dollars d’ici 2025. Les analystes de la banque maintiennent par ailleurs leur objectif de prix du Bitcoin à 200 000 dollars pour fin 2025, en se basant sur l’analogie avec les mouvements du prix de l’or après l’introduction des FNB sur l’or aux États-Unis et une optimisation de portefeuille qui recommanderait 80% d’or et 20% de Bitcoin. Ils précisent que si les grandes gestions de réserve annoncent des achats de BTC en 2024, cela pourrait renforcer cette perspective haussière pour le Bitcoin.

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.

Les renseignements présentés le sont en date du 20 mars 2024, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

 

Cette infolettre vous intéresse?
Téléchargez-la en format PDF afin de la conserver

Télécharger

Restez à l'affût!

Recevoir le bulletin Crypto par courriel:


    Lettres similaires

    17 avril 2024

    Bulletin crypto – semaine 331

    La volatilité est de retour pour le bitcoin et l’ensemble du marché des cryptomonnaies. L’offensive iranienne contre Israël a entraîné une chute soudaine des prix au cours du weekend. La force du dollar américain, la faiblesse du marché boursier, les prévisions pré halving, les sorties encore fortes du FNB de Grayscale et l’acceptation d’un FNB BTC et ETH à Hong Kong ont toutes influencé l’action sur les marchés. Développons.

    Lire plus >
    10 avril 2024

    Bulletin crypto – semaine 330

    Après un début d’avril difficile, le marché des cryptomonnaies a fortement rebondi au cours du weekend dernier, avant de retomber dans son présent canal de consolidation. Ultimement, la semaine aura néanmoins été positive pour le bitcoin. Au moment d’écrire ces lignes, ce sont les données sur l’inflation aux États-Unis qui font retenir le souffle aux investisseurs. Ces données publiées à 8h30 ce mercredi matin risquent de dicter la direction des prix à court terme.

    Lire plus >

    Prenez rendez-vous aujourd’hui

    Prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec notre gestionnaire de portefeuille.

    Il nous fera plaisir de communiquer avec vous d’ici les prochaines 48 h. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous directement.

      Inscrivez-vous à notre lettre financière!

      À chaque trimestre, nous communiquons avec nos clients actuels et potentiels par l’entremise d’une lettre financière.

      Inscrivez votre nom complet et adresse courriel afin d’être ajouté à la liste d’envoi.

        © 2024, Les investissements Rivemont. Tous droits réservés. | Vacarm