Communications

Bulletin Crypto

6 février 2024

Bulletin crypto – semaine 321

Le prix du bitcoin est resté relativement stable au cours de la dernière semaine. Ce n’est pourtant pas qu’il manque d’action dans les coulisses! Le BTC a en effet enregistré son plus large volume transactionnel en deux ans pour le mois de janvier qui vient de s’achever. L’actif se transige dans un triangle de consolidation de plus en plus étroit, en demeurant au nord de l’importante moyenne mobile exponentielle sur 30 jours. Percer ce schéma d’un côté ou de l’autre pourrait amener son lot soudain de volatilité.

La semaine dernière, les produits d’investissement en actifs numériques ont connu un retour aux entrées de fonds, totalisant plus de 700 millions de dollars au niveau mondial, marquant ainsi les deuxièmes plus importantes entrées hebdomadaires depuis le lancement des fonds négociés en bourse sur le bitcoin au spot aux États-Unis. Cette dynamique a été soutenue par le ralentissement des sorties de fonds du GBTC de Grayscale. Selon le dernier rapport de CoinShares, des fonds crypto chez des gestionnaires d’actifs tels que BlackRock, Bitwise, Fidelity, Grayscale, ProShares et 21Shares ont enregistré des entrées de 708 millions de dollars. Ces entrées surviennent après deux semaines de sorties consécutives, portant les entrées nettes depuis le début de l’année à 1,6 milliard de dollars et les actifs sous gestion à 53 milliards de dollars. Bien que le volume des transactions ait diminué par rapport à la semaine précédente, ces chiffres restent nettement supérieurs à la moyenne hebdomadaire de 2023. Les produits d’investissement en Bitcoin ont dominé, représentant 99% de toutes les entrées. Les FNB sur le bitcoin au spot, excluant GBTC, ont connu une moyenne de 1,9 milliard de dollars d’entrées au cours des quatre dernières semaines, tandis que les sorties totales de GBTC s’élèvent à 6 milliards de dollars, résultant en des entrées nettes d’environ 1,6 milliard de dollars.

 

 

Qu’est-ce qui explique donc l’apparente faiblesse du prix du bitcoin suivant le lancement de ces FNB? Cette dernière est en partie due aux ventes de réserves par les mineurs, selon un rapport de Bitfinex publié mardi. Cette stratégie vise à augmenter les profits avant la réduction des récompenses de minage prévue pour l’événement de halving en avril, lors duquel les récompenses attribuées aux mineurs pour l’ajout de nouveaux blocs à la blockchain seront diminuées de moitié. Bitfinex souligne que les mineurs ont choisi de vendre leurs réserves pour financer l’amélioration de leur infrastructure, anticipant ainsi une baisse de rentabilité de leurs activités avec le halving. Le halving du Bitcoin, qui se produit tous les quatre ans ou après le minage de chaque 210 000 blocs, réduira la récompense de minage actuelle de 6,25 BTC à 3,125 BTC par bloc. Ce mécanisme, intégré au protocole Bitcoin, vise à contrôler l’offre de nouveaux bitcoins et à en augmenter la rareté avec le temps. Le dernier halving a eu lieu en 2020, et le prochain est prévu pour avril de cette année.

Dans le cadre de sa procédure de faillite, Genesis Global Capital, un prêteur de cryptomonnaies, a demandé l’approbation d’un tribunal américain pour vendre des actifs de confiance d’une valeur d’environ 1,6 milliard de dollars, incluant presque 1,4 milliard de dollars en actions du Grayscale Bitcoin Trust (GBTC), ainsi que 200 millions de dollars en actions des trusts Ethereum et Ethereum Classic de Grayscale. Cette requête a été déposée auprès de la Cour de faillite des États-Unis pour le district sud de New York, visant à obtenir l’autorisation de vendre ces actifs détenus par Genesis, une filiale du Digital Currency Group. La vente inclurait également la résolution d’une question en suspens concernant la propriété de 31 180 804 actions supplémentaires (d’une valeur d’environ 1,2 milliard de dollars) initialement promises à Gemini dans le cadre de son programme Gemini Earn, mais jamais transférées, dont la propriété reste à déterminer par le tribunal. Genesis cherche en outre à accélérer les délais pour que sa demande de vente soit examinée lors de la prochaine audience du tribunal le 8 février.

Plus tôt dans la semaine, Genesis a également accepté de payer une amende de 21 millions de dollars à la SEC, avec les fonds restants après la faillite, pour régler un procès de l’agence accusant l’entreprise d’opérer le programme Gemini Earn sans autorisation réglementaire adéquate. Le litige portait sur l’accusation selon laquelle l’entreprise avait vendu des titres non enregistrés à travers son produit Gemini Earn. La plainte de la SEC alléguait que Genesis avait collecté des milliards de dollars en cryptomonnaies auprès de centaines de milliers d’investisseurs via une offre de titres non enregistrée entre février 2021 et novembre 2022. L’accord conclu prévoit que la SEC recevra une créance générale non garantie contre Genesis pour un montant de 21 millions de dollars, sous réserve du remboursement préalable des créanciers ayant utilisé le service. Genesis, filiale du Digital Currency Group (DCG), a été gravement affectée par l’effondrement de FTX et a déclaré faillite peu après la plainte de la SEC, révélant également son exposition au fonds d’investissement cryptographique effondré Three Arrows Capital. Genesis était un partenaire principal du programme Earn de Gemini, offrant jusqu’à 8 % d’intérêt sur les cryptomonnaies des utilisateurs, mais a rencontré des difficultés suite à la chute de FTX, gelant par la suite les retraits des clients. DCG a assuré que les créanciers seraient intégralement remboursés.

Le Digital Currency Group (DCG) a exprimé son opposition au plan de remboursement proposé par sa filiale en faillite, Genesis, en argumentant que ce plan avantagerait de manière injuste certains anciens clients en raison de l’appréciation de la valeur des crypto-actifs concernés. Selon les documents judiciaires déposés lundi, DCG critique le plan actuel pour favoriser disproportionnellement un petit groupe de créanciers au détriment des autres, une situation que DCG refuse de soutenir et que le tribunal ne devrait pas approuver. Le cœur du problème réside dans le fait que certains créanciers pourraient recevoir bien plus que ce qu’ils devraient, étant donné la hausse des prix d’actifs numériques comme le Bitcoin (BTC) et l’Ethereum (ETH) depuis la faillite de Genesis en janvier dernier. Cette situation est exacerbée par le contexte de difficultés financières de Genesis, qui avait accordé des milliards de dollars de prêts à des entreprises en difficulté comme Three Arrows Capital et Alameda Research, avant de se trouver dans l’incapacité de permettre les retraits en raison de turbulences de marché sans précédent, menant à sa faillite en même temps qu’à une action en justice de la SEC pour offre de titres non enregistrée.

La SEC a reporté sa décision concernant l’approbation ou le rejet du fonds négocié en bourse Invesco Galaxy Ethereum proposé, prolongeant une période d’incertitude qui avait déjà vu un report en décembre. La SEC a indiqué qu’elle entamait des procédures en raison des questions juridiques et politiques soulevées par la proposition de changement de règle. Parmi les préoccupations exprimées par l’agence figurent les implications du mécanisme de preuve d’enjeu d’Ethereum et la concentration potentielle de contrôle ou d’influence par un petit nombre d’individus ou d’entités, ce qui pourrait rendre le fonds vulnérable à la fraude et à la manipulation. La SEC a fixé un délai de 21 jours pour les commentaires sur le FNB Invesco Galaxy Ethereum, suivi d’une période de réfutation de 35 jours.

La question de l’approbation des FNB Ethereum au comptant reste incertaine, avec des opinions variées sur le moment où la SEC pourrait donner son feu vert. Alors que la banque d’investissement TD Cowen anticipe une approbation possible vers fin 2025 ou début 2026, d’autres s’attendent à une décision dès le 23 mai prochain.

Lors de son premier interrogatoire croisé dans un tribunal londonien le 6 février 2024, Craig Wright, scientifique informatique australien qui prétend être Satoshi Nakamoto, le créateur mythique du Bitcoin, a nié avoir falsifié des preuves soutenant sa revendication. Face aux accusations de contrefaçon à grande échelle par l’opposition, notamment la Crypto Open Patent Alliance (COPA) qui conteste ses affirmations, Wright a offert des explications pour chaque incohérence relevée, attribuant ces dernières à des erreurs de plagiat de lui-même, d’impression, ou à des maladies ou décès de témoins. Wright a soutenu que si les documents avaient été falsifiés par lui, ils auraient été exempts d’erreurs, notamment en ce qui concerne les incohérences typographiques d’un PDF. Il a également justifié la réutilisation de ses propres écrits dans différents documents et a rejeté l’idée que l’obscurcissement de la barre d’adresse d’un navigateur web dans des vidéos prouvait une tentative de tromperie. L’interrogatoire de Wright, qui examine des preuves clés telles que des paiements par carte de crédit, des e-mails, des documents et des tweets, se poursuivra jusqu’au moins le 13 février, mettant en lumière les défis de prouver l’authenticité de sa revendication en tant que Satoshi.

MicroStrategy poursuit son investissement intensif dans le Bitcoin (BTC), confirmant l’achat de 850 BTC pour une valeur de 37,5 millions de dollars en janvier, comme annoncé dans sa présentation des résultats du quatrième trimestre 2023. L’entreprise détient désormais 190 000 BTC, représentant une valeur de 8,2 milliards de dollars aux prix actuels. Cette stratégie d’investissement en BTC, initiée en août 2020 avec l’objectif de générer de meilleurs retours pour les actionnaires, a conduit à une appréciation de 240% de l’action de l’entreprise depuis le début de ses achats de cryptomonnaie. Michael Saylor, dirigeant de MicroStrategy, considère le BTC comme l’investissement à long terme le plus sûr et une couverture contre l’inflation, le qualifiant d’or numérique et de «banque dans le cyberspace». Avec l’approche du halving du Bitcoin en avril, événement qui réduira de moitié les récompenses des mineurs et rendra la cryptomonnaie plus rare, Saylor anticipe une augmentation du prix du BTC, une tendance observée après les précédents halvings. MicroStrategy se positionne ainsi comme le plus grand détenteur public de BTC.

Un nouveau modèle ultra-optimiste concernant le prix du Bitcoin fait sensation sur Internet, proposé par Giovanni Santostasi, un ancien professeur de physique. Baptisé «Bitcoin Power Law», ce modèle cherche à prédire l’appréciation à long terme du prix du Bitcoin en utilisant une échelle log-log, où le prix et le temps évoluent de manière exponentielle. Le résultat est une courbe ascendante qui suit une ligne droite, capturant avec une précision qualifiée d’incroyable les hauts et les bas du Bitcoin. Selon Santostasi, ce modèle repose sur des lois de puissance observées dans la nature et d’autres domaines, comme les mouvements planétaires ou les rendements des investissements en capital-risque, suggérant une croissance qui ne dépend pas de la taille initiale des quantités mesurées.

Santostasi affirme que son modèle, qui exprime le prix estimé du Bitcoin en fonction du nombre de jours écoulés depuis le bloc Genesis, prédit que le prix du Bitcoin pourrait atteindre 210 000 dollars en janvier 2026 avant de redescendre à 60 000 dollars, et ne devrait pas descendre en dessous de 35 000 dollars à court terme. À long terme, il envisage un prix du Bitcoin à 1 million de dollars d’ici 2033. Toutefois, il souligne que, contrairement au modèle stock-to-flow critiqué pour sa projection d’une croissance exponentielle indéfinie, le « Bitcoin Power Law » envisage une croissance similaire à celle d’une ville, offrant une perspective plus stable et fiable de l’évolution du Bitcoin plutôt qu’un simple schéma d’enrichissement rapide.
 

 

Le fonds Rivemont crypto continue de penser que c’est le bitcoin qui mènera toute poussée à court terme du marché. En conséquence, nous demeurons entièrement exposés dans ce crypto-actif.

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.

Les renseignements présentés le sont en date du 6 février 2024, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

Cette infolettre vous intéresse?
Téléchargez-la en format PDF afin de la conserver

Télécharger

Restez à l'affût!

Recevoir le bulletin Crypto par courriel:


    Lettres similaires

    21 février 2024

    Bulletin crypto – semaine 323

    Le prix du Bitcoin a connu une hausse significative, atteignant les 53 000 $ hier, avant de connaître une baisse soudaine à 50 000 dollars sur certaines plateformes d’échange. Cette volatilité du marché est attribuée à la fois à l’intérêt maintenu dans les FNBs bitcoin au comptant, mais en parallèle à la faiblesse des actifs à risque hier sur les marchés traditionnels.

    Lire plus >
    14 février 2024

    Bulletin crypto – semaine 322

    1,000 milliards de dollars. Pour seulement la troisième fois de son histoire, c’est au-dessus de cette capitalisation totale que s’inscrit le bitcoin à la levée des investisseurs nord-américains ce matin. Accomplir cette prouesse pendant la nuit est tout particulièrement encourageant alors que les dernières données d’inflation aux États-Unis publiées hier ont pesé sur les marchés à risque. Le prix de l’or était aussi en similaire baisse de pourcentage d’ailleurs. Bref, le bitcoin fait cavalier seul présentement!

    Lire plus >

    Prenez rendez-vous aujourd’hui

    Prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec notre gestionnaire de portefeuille.

    Il nous fera plaisir de communiquer avec vous d’ici les prochaines 48 h. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous directement.

      Inscrivez-vous à notre lettre financière!

      À chaque trimestre, nous communiquons avec nos clients actuels et potentiels par l’entremise d’une lettre financière.

      Inscrivez votre nom complet et adresse courriel afin d’être ajouté à la liste d’envoi.

        © 2024, Les investissements Rivemont. Tous droits réservés. | Vacarm