Communications

Bulletin Crypto

17 janvier 2024

Bulletin crypto – semaine 318

Après de nombreuses années de refus, la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a finalement approuvé les premiers fonds négociés en bourse (FNB) basés sur le Bitcoin, permettant leur échange sur le marché américain. Cette décision historique marque une avancée majeure pour l’industrie des cryptomonnaies, après presque dix ans de tentatives infructueuses et de rejets répétés de la part de la SEC. Les changements de règles adoptés par la SEC autorisent la cotation de divers FNB Bitcoin, y compris ceux de Grayscale, Bitwise, Hashdex, BlackRock, Valkyrie, et d’autres, totalisant 11 demandeurs approuvés.

Un FNB est un véhicule d’investissement permettant aux traders d’acheter des actions soutenues par le Bitcoin sans détenir directement l’actif. Jusqu’à présent, seuls les FNB basés sur les contrats à terme de Bitcoin étaient disponibles pour les investisseurs américains, la SEC étant réticente à approuver un FNB au comptant, qui suivrait le prix réel du Bitcoin en temps réel. Cette approbation fait suite à une longue série de rejets, débutée en 2013 avec la proposition des frères Winklevoss, et souligne les préoccupations persistantes de la SEC, notamment en matière de manipulation de marché et de risques liés au piratage. Malgré les défis et les inquiétudes, l’arrivée de Gary Gensler à la tête de la SEC et la persévérance des acteurs de l’industrie, tels que BlackRock, Fidelity et WisdomTree, ont contribué à ce tournant décisif.

Le lancement des nouveaux FNB a été remarquable, avec un volume de transactions atteignant 4,5 milliards de dollars dès le premier jour. Cette performance a largement dépassé les attentes des observateurs du marché, qui n’avaient pas prévu un tel succès immédiat. BlackRock, avec son iShares Bitcoin Trust coté sur le Nasdaq, a presque généré à lui seul un milliard de dollars en volume, représentant 22% du volume total des 10 FNB Bitcoin en circulation ce jour-là. Hier, les FNB ont généré un volume de transactions exceptionnel de 1,8 milliard de dollars, surpassant plus de trois fois le volume combiné de tous les 500 FNB lancés en 2023, qui s’élevait à 450 millions de dollars. Cette performance remarquable a été dominée par les fonds offerts par Grayscale, BlackRock et Fidelity, qui à eux seuls représentaient 1,6 milliard de dollars du volume total.

Grayscale continue de mener le peloton en termes de volume total de transactions, avec plus de 5,1 milliards de dollars, mais son fonds Bitcoin a connu d’importantes sorties de capitaux, avec plus de 579 millions de dollars de retraits depuis le début de son échange le 11 janvier. BlackRock est considéré comme ayant le potentiel d’attirer encore plus d’investissements et pourrait dépasser Grayscale en tant que principal acteur en termes de liquidité.  C’est d’ailleurs ce volume de Grayscale qui semble majoritairement expliquer la baisse des prix qui a été enregistrée depuis le lancement des FNB.

En effet, autrefois, le GBTC (Grayscale Bitcoin Trust) était avantageux pour les investisseurs pratiquant l’arbitrage, mais cette dynamique s’est inversée, entraînant des pertes significatives lorsque la prime s’est transformée en décote. Avec la conversion réussie du GBTC en FNB au comptant, la décote a diminué, atteignant 1,55 %, permettant aux investisseurs ayant des Bitcoins bloqués de longue date de saisir l’occasion de se désengager. Avec ses frais de gestion de 1.5%, nous assistons à une sortie massive des investisseurs. Certains se tournent vers des FNB plus compétitifs, tandis que d’autres sont simplement heureux de sortir de ce produit qui s’est transigé en décote depuis bien longtemps.

En trois jours, environ 1,1 milliard de dollars ont été retirés du FNB de Grayscale, alors que les investisseurs se sont empressés de quitter le fonds suite à la réduction de sa décote à son plus bas niveau en près de trois ans. L’analyste de Bloomberg ETF, James Seyffart, a constaté des entrées de capitaux dans d’autres FNB Bitcoin récemment lancés. Il reste cependant incertain si ces afflux compensent les sorties massives du Grayscale Bitcoin Trust le même jour. Les sorties estimées du GBTC, d’un montant de 1,17 milliard de dollars, équivalent à environ 27 000 Bitcoins au prix actuel d’environ 42 800 dollars. À l’exception du GBTC, les neuf autres émetteurs de FNB Bitcoin au comptant détiennent 35 761 Bitcoins, selon le compte X CC15Capital. Outre les 605 891 Bitcoins de Grayscale, les FNB de BlackRock et Fidelity comptent respectivement 11 439 et 9 750 BTC, d’après les données de CC15Capital.

Hier encore, Grayscale a transféré 9 000 bitcoins supplémentaires vers une bourse tôt mardi, dans le cadre de la poursuite de la vente nette de son produit après sa conversion en un fonds négocié en bourse. Selon les données d’Arkham Intelligence, ces transferts se sont effectués par lots de 1 000 bitcoins juste après l’ouverture du marché boursier américain, suite à un week-end de trois jours. Cette action a initialement fait chuter le prix du bitcoin mardi matin, bien que celui-ci se soit rapidement redressé.

Bref, le volume provenant de Grayscale met une pression baissière sur les prix et non le contraire. Cette situation devrait se résorber à l’intérieur de quelques jours ou quelques semaines, tout au plus.

 

 

Malgré les ventes de Grayscale, le prix du Bitcoin a montré une certaine résilience en se maintenant autour de 43 000 dollars. Les marchés au comptant du BTC se sont largement stabilisés avec une augmentation de la liquidité de l’offre au-dessus du prix actuel. Maintenant que nombreux investisseurs aient quitté GBTC et que les nouveaux FNB se concurrenceront en publicité afin d’attirer un maximum de capitaux, plusieurs estiment que la tendance haussière pourrait sous peu reprendre.

Jurrien Timmer, le Directeur de Macroéconomie Globale chez Fidelity, abonde dans ce sens. Malgré une baisse de presque 7 % du Bitcoin au cours de la dernière semaine, suite à l’impact du lancement des FNB BTC, Timmer ne s’attend pas à ce que la tendance baissière se prolonge beaucoup plus longtemps. Dans un fil de discussion sur X, il a suggéré que les tendances actuelles du prix du Bitcoin indiquent davantage un ajustement de positionnement à court terme qu’un renversement de tendance à long terme. Alors que certaines prédictions envisageaient une chute du Bitcoin, le situant entre 32 000 et 38 000 dollars, Timmer anticipe plutôt une consolidation des gains récents. Selon lui, ce que nous observons pourrait être un moment de «vente de la nouvelle», mais il estime que cela nécessitera un peu de temps pour consolider les gains récents, notamment parce que de nombreux participants ont «équitisé» leurs positions futures sur le Bitcoin via le marché à terme ou des actions sensibles au Bitcoin. Timmer juge le prix actuel du Bitcoin raisonnable, influencé par la croissance de son réseau, les taux d’intérêt réels dans l’économie et les perspectives à long terme qui semblent prometteuses. Il soulève la question de savoir si cela marque un nouveau chapitre vers une adoption plus large du Bitcoin en tant que monnaie-commodité, une transition qui pourrait prendre du temps. En dépit du ralentissement de la tendance haussière, de nombreux gestionnaires d’actifs maintiennent une position nette longue significative sur le marché à terme du Bitcoin.

L’Internal Revenue Service (IRS) des États-Unis a annoncé que la nouvelle réglementation fiscale exigeant la déclaration des transactions en cryptomonnaies de plus de 10 000 dollars, similaire aux transactions en espèces, n’est pas encore appliquée et sera retardée jusqu’à la publication de réglementations spécifiques par le Trésor et l’IRS. Cette clarification intervient après des inquiétudes dans la communauté crypto concernant l’entrée en vigueur immédiate de cette loi. La mesure exige que toute transaction commerciale en cryptomonnaies supérieure à 10 000 dollars soit déclarée, mais soulève des questions pratiques, notamment pour les paiements provenant de DAOs ou les activités de staking. En réponse à ces ambiguïtés et problèmes potentiels, le groupe de défense des cryptomonnaies Coin Center a engagé une action en justice contre le Trésor et l’IRS, arguant que la loi est inconstitutionnelle, une affaire qui est actuellement en appel.

Le PDG de BlackRock, Larry Fink, autrefois sceptique envers le Bitcoin, a défendu la cryptomonnaie comme un rempart contre les manipulations économiques des gouvernements autoritaires lors d’une interview sur Fox Business. Fink considère le Bitcoin comme une réserve de valeur et un moyen de contrecarrer la manipulation économique par les gouvernements. Fink, qui en 2017 partageait les critiques de Jamie Dimon, PDG de JP Morgan, à l’égard du Bitcoin, a modifié son point de vue, particulièrement pendant la pandémie. Il reconnaît certes l’utilisation du Bitcoin dans des activités illicites, mais voit désormais dans le Bitcoin un grand potentiel et une opportunité. Selon lui, la question est désormais de savoir si les gens croiront en la capacité du Bitcoin à être un actif transfrontalier. Avec l’approbation des FNB Bitcoin par la SEC, Fink estime que nous légitimons la cryptomonnaie et renforçons sa sécurité. Dans une autre interview sur CNBC, Fink a exprimé son intérêt pour un FNB Ethereum, le considérant comme un pas vers la tokenisation.

La corrélation entre le Bitcoin et l’or a atteint des niveaux historiquement élevés récemment, malgré le fait que le Bitcoin soit devenu plus accessible que jamais sur les marchés boursiers grâce aux FNB (fonds négociés en bourse). Historiquement, le Bitcoin et l’or évoluaient majoritairement de manière indépendante, mais depuis le krach boursier de 2020 et la crise du COVID-19, cette corrélation s’est resserrée. Actuellement, elle est à 0,76, ce qui signifie que les prix du Bitcoin et de l’or ont tendance à évoluer dans la même direction dans 76% des cas. Bien que cette corrélation n’ait pas encore atteint son niveau le plus élevé, elle s’en rapproche de plus en plus. Cette augmentation de la corrélation Bitcoin-or s’est produite dans un contexte de changements économiques mondiaux, notamment les hausses des taux d’intérêt par les banques centrales, et a coïncidé avec l’introduction des FNB Bitcoin sur le marché américain, un événement considéré comme une étape majeure dans la transition du Bitcoin vers un actif semblable à une action. Cependant, malgré cette intégration croissante dans la finance traditionnelle, la relation du Bitcoin avec l’or s’est renforcée, la corrélation actuelle étant seulement quelques points en dessous du record historique de 79%. Cette situation indique un lien de plus en plus étroit entre ces deux actifs, tous deux vus comme des réserves de valeur solides. Par ailleurs, le ratio Bitcoin-or, qui compare le prix du Bitcoin à celui de l’or, a également connu une forte hausse en 2023, atteignant un pic vers la fin de l’année avant de connaître un léger recul.

Soulignons finalement que pour la première fois dans son histoire, le Bitcoin a enregistré un «croisement doré  sur son graphique de prix hebdomadaire. Ce terme technique désigne la situation où la moyenne mobile simple (SMA) de 50 semaines du Bitcoin dépasse la SMA de 200 semaines, un événement interprété par les enthousiastes du marché comme un indicateur positif de changement de prix. Ce croisement doré, perçu par beaucoup de traders comme un signal avant-coureur d’un marché haussier à long terme, contraste avec le «croisement de la mort», où la SMA de courte durée passe en dessous de la SMA de longue durée. Cependant, cette interprétation haussière peut être contestée, car les moyennes sont basées sur des données passées et ont tendance à être en retard sur les prix actuels. En effet, ce premier croisement doré sur le graphique hebdomadaire est le résultat d’une hausse du Bitcoin de plus de 70 % à 42 700 dollars en quatre mois. Les traders expérimentés considèrent souvent ces croisements comme des indicateurs retardés, coïncidant parfois avec l’épuisement d’une tendance. Sommes-nous à l’aube d’un long marché haussier suite à l’approbation historique des FNB au comptant et le prochain halving prévu pour le printemps? Chose certaine, les conditions semblent réunies pour le suggérer.

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.

Les renseignements présentés le sont en date du 17 janvier 2024, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

Cette infolettre vous intéresse?
Téléchargez-la en format PDF afin de la conserver

Télécharger

Restez à l'affût!

Recevoir le bulletin Crypto par courriel:


    Lettres similaires

    21 février 2024

    Bulletin crypto – semaine 323

    Le prix du Bitcoin a connu une hausse significative, atteignant les 53 000 $ hier, avant de connaître une baisse soudaine à 50 000 dollars sur certaines plateformes d’échange. Cette volatilité du marché est attribuée à la fois à l’intérêt maintenu dans les FNBs bitcoin au comptant, mais en parallèle à la faiblesse des actifs à risque hier sur les marchés traditionnels.

    Lire plus >
    14 février 2024

    Bulletin crypto – semaine 322

    1,000 milliards de dollars. Pour seulement la troisième fois de son histoire, c’est au-dessus de cette capitalisation totale que s’inscrit le bitcoin à la levée des investisseurs nord-américains ce matin. Accomplir cette prouesse pendant la nuit est tout particulièrement encourageant alors que les dernières données d’inflation aux États-Unis publiées hier ont pesé sur les marchés à risque. Le prix de l’or était aussi en similaire baisse de pourcentage d’ailleurs. Bref, le bitcoin fait cavalier seul présentement!

    Lire plus >

    Prenez rendez-vous aujourd’hui

    Prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec notre gestionnaire de portefeuille.

    Il nous fera plaisir de communiquer avec vous d’ici les prochaines 48 h. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous directement.

      Inscrivez-vous à notre lettre financière!

      À chaque trimestre, nous communiquons avec nos clients actuels et potentiels par l’entremise d’une lettre financière.

      Inscrivez votre nom complet et adresse courriel afin d’être ajouté à la liste d’envoi.

        © 2024, Les investissements Rivemont. Tous droits réservés. | Vacarm