Communications

Bulletin Crypto

10 janvier 2024

Bulletin crypto – semaine 317

Il n’y a pas de journée ennuyante dans l’univers des cryptomonnaies! Hier ne l’a certainement pas été avec la fausse annonce de l’acceptation des FNB Bitcoin au comptant aux États-Unis. Aujourd’hui ne le sera certainement pas non plus, alors qu’une annonce à cet effet – positive ou négative – est attendue d’ici la fin de la journée. Il va sans dire que ce sera le thème principal de la communication de cette semaine.

Commençons par les événements d’hier d’abord. Peu après la fermeture des marchés américains, le compte officiel de la SEC sur Twitter annonçait l’approbation de l’agence relativement au lancement de FNB sur le bitcoin au comptant. Or, quelques instants plus tard, le président de la SEC, Gary Gensler, a rapidement clarifié que la SEC n’avait pas (encore) approuvé de produits négociés en bourse pour le Bitcoin. La nouvelle fausse a entraîné une chute soudaine de la valeur du Bitcoin. Bien que le tweet ait été supprimé, son impact s’est fait sentir pour les heures qui ont suivi. La SEC a déclaré travailler avec les forces de l’ordre et d’autres partenaires gouvernementaux pour enquêter sur cet incident et déterminer les mesures appropriées à prendre concernant l’accès non autorisé et tout comportement répréhensible associé. Certains commentateurs se sont interrogés sur la nécessité pour la SEC, qui a tendance à considérer les cryptomonnaies comme un marché trop facilement manipulable, d’enquêter sur elle-même.

Une enquête préliminaire a permis de découvrir qu’un individu non identifié a pris le contrôle du numéro de téléphone lié à son compte Twitter pour diffuser cette fausse nouvelle sur l’approbation d’un FNB Bitcoin. Cette situation met en lumière des failles dans les mesures de sécurité de la SEC. L’équipe de sécurité de X a révélé que la compromission du compte ne provenait pas d’une brèche de ses systèmes, mais de l’accès externe au numéro de téléphone du compte. Cette même équipe a découvert que la SEC n’avait pas activé l’authentification à deux facteurs (2FA) sur son compte principal, permettant ainsi à un pirate d’y accéder. Le pirate aurait convaincu un fournisseur de télécommunications tiers de transférer le contrôle du numéro de téléphone lié au compte de la SEC, facilitant le réinitialisation du mot de passe et l’accès au compte officiel de la SEC.

Cet incident a suscité des réactions de la part de plusieurs sénateurs américains, dont J.D. Vance et Thom Tillis, qui ont écrit une lettre à Gary Gensler, le président de la SEC, critiquant l’agence pour son manque de sécurité opérationnelle et demandant des explications sur l’incident. Ils soulignent que ces événements soulèvent des inquiétudes sérieuses quant aux procédures internes de cybersécurité de la Commission et sont contraires à sa mission de protection des investisseurs. D’autres membres du Congrès ont également exigé une enquête officielle sur l’incident.

Ces fausses informations véhiculées par le compte piraté ont provoqué une forte volatilité du prix du Bitcoin, entraînant la liquidation de près de 90 millions de dollars de positions longues et courtes en Bitcoin. Ces tweets ont conduit à une hausse immédiate du prix du Bitcoin, passant de 46 800 dollars à 47 680 dollars, avant de chuter à 45 400 dollars lorsque les tweets ont été identifiés comme faux. Cette situation a déclenché une réaction rapide des traders et des bots automatisés. Plus de 500 millions de dollars de positions à terme ont été ouvertes dans les dix minutes suivant la publication initiale. Cependant, ces positions fortement levées ont subi des pertes importantes à cause des fluctuations rapides du prix : environ 50 millions de dollars en positions longues ont été liquidées, tandis que 36 millions de dollars en positions courtes ont été affectées. Parions que la SEC n’a pas fini d’entendre parler de cette bourde et que d’importantes poursuites pourraient suivre.

Vous pouvez compter sur la communauté crypto afin de tenter de profiter d’une telle saga de manière originale. Le tweet mensonger qui a fait chuter le prix du Bitcoin a été éternisé sous forme d’art numérique sur la blockchain Bitcoin, grâce à une Inscription Ordinal. Après que Gary Gensler ait confirmé que le compte Twitter de l’agence régulatrice avait été compromis et utilisé pour annoncer à tort l’approbation d’un FNB Bitcoin, une personne a archivé la réponse de Gensler dans une inscription Ordinal. L’artiste numérique Billy Restey a tweeté que ce tweet avait été «immortalisé sur Bitcoin pour toujours». Depuis l’introduction du protocole Ordinals en janvier dernier, plus de 53 millions d’inscriptions Ordinals ont été créées, avec le tweet de Gensler attribué à Restey étant l’inscription numéro 53,995,422. Les inscriptions Ordinals sont souvent comparées aux NFT basés sur Ethereum pour la blockchain Bitcoin. Grâce à des mises à jour du protocole Bitcoin comme Taproot, les passionnés ont créé des œuvres allant d’images et de textes à des jeux vidéo, comme le Doom original. Récemment, Ninjalerts a annoncé qu’un émulateur de Super Nintendo Entertainment System avait été inscrit sur la blockchain Bitcoin.

 

 

Malgré le fiasco d’hier, les chances d’approbation d’un FNB au comptant sur le bitcoin semblent plus fortes que jamais aujourd’hui. Un analyste de Bloomberg Intelligence estime désormais à 95% les chances d’approbation d’un FNB Bitcoin au comptant en janvier, alors que la SEC se rapproche de la date limite pour prendre sa décision. Dans un tweet de samedi, Eric Balchunas, analyste des FNB chez Bloomberg Intelligence, a indiqué qu’il miserait « probablement sur 5% » pour la probabilité que la SEC rejette les demandes de FNB Bitcoin au comptant actuellement à l’étude. La première date butoir pour prendre une décision est ce mercredi. Cette estimation marque une augmentation par rapport à la prévision précédente de Bloomberg Intelligence, qui évaluait à 90% les chances d’approbation d’un FNB Bitcoin en janvier. Balchunas réagissait à un tweet de James Seyffart, un autre analyste de Bloomberg Intelligence, qui spéculait sur les scénarios « peu probables » dans lesquels la SEC pourrait rejeter les demandes actuelles. Ces scénarios incluent le retrait de la demande d’Ark Invest avec des assurances pour mars, le refus des demandes par le président de la SEC, Gary Gensler, pour de nouvelles raisons, ou l’ignorance d’une ordonnance judiciaire concernant l’offre de FNB de Grayscale, sachant que cela les mènerait de nouveau devant les tribunaux. L’administration du président Joe Biden pourrait également intervenir pour empêcher cette approbation.

Les traders et analystes de cryptomonnaies parient quant à eux fortement sur l’approbation d’un FNB Bitcoin au comptant aux États-Unis, une anticipation reflétée sur Polymarket, un marché de prédictions basé sur la cryptomonnaie, où plus de 6,7 millions de dollars ont été misés. Ces paris indiquent une conviction de 85% que la SEC approuvera un tel FNB d’ici le 15 janvier, ce qui en fait le sujet de prédiction le plus populaire sur la plateforme.

Fait intéressant, cette confiance n’est pas partagée par tous les acteurs du secteur financier. Selon un sondage mené par Bitwise, seulement 39% des 437 conseillers financiers interrogés sont confiants qu’un FNB Bitcoin sera disponible pour les investisseurs américains en 2024. Cela signifie que près de 60% des conseillers financiers sondés expriment des doutes ou de l’incertitude quant à la disponibilité d’un tel produit dans un avenir proche. Cette réticence est notable, surtout que de nombreux observateurs du marché considèrent l’approbation d’un FNB Bitcoin par la SEC comme une conclusion presque certaine, une question de temps plutôt que de possibilité, selon les propos de Grayscale début décembre. Néanmoins, la majorité des professionnels responsables du conseil en investissement ne partagent pas cette confiance, d’après Bitwise. Le sondage a également révélé que même si la majorité des conseillers ne croient pas à une approbation imminente d’un FNB Bitcoin cette année, 88% des répondants intéressés par l’achat de Bitcoin pour leurs clients attendent qu’un FNB soit disponible pour procéder.

VanEck et Bitwise, deux importantes sociétés d’investissement, se positionnent activement pour l’introduction des FNB Bitcoin au comptant. VanEck a prévu d’investir 72,5 millions de dollars et Bitwise 500 000 dollars dans leurs FNB respectifs, conformément aux documents réglementaires soumis à la SEC. Bitwise envisage également une opportunité d’investissement supplémentaire de 200 millions de dollars, avec Pantera Capital comme acheteur potentiel. Le « seeding », ou capital d’amorçage, désigne les fonds fournis pour lancer un FNB. Bien que les banques et les courtiers en valeurs mobilières fournissent souvent ce capital, les FNB peuvent s’auto-financer avec de nouveaux capitaux ou des actifs existants.

Les émetteurs potentiels de FNB Bitcoin semblent engagés dans une compétition pour offrir les frais les plus bas. Les espoirs de FNB Bitcoin au comptant, y compris BlackRock, VanEck et ARK Invest, ont déposé lundi matin des amendements à leurs inscriptions de fonds auprès de la SEC pour dévoiler leurs structures de frais. Selon les analyses, les frais proposés par BlackRock de 0,30% sont considérablement inférieurs aux attentes du secteur, rendant la concurrence difficile pour les autres firmes. Ce ne sera pas faute d’essayer toutefois! À titre d’exemple, les FNB Bitwise Bitcoin, ARK 21Shares Bitcoin et Invesco Galaxy Bitcoin seront lancés avec des frais de 0%. Même le fonds Bitcoin iShares de BlackRock débutera avec un taux introductif de 0,20% sur les premiers 5 milliards de dollars avant de passer à 0,30%. On risque d’assister à toute une bataille de titans afin de devenir le produit phare si un tel FNB devait être accepté. Cette compétition qui s’accompagnera certes de publicité pourrait bien donner un élan de visibilité au bitcoin dans les mois à venir.

Alors que l’approbation des FNB Bitcoin au comptant par la SEC semble imminente, Jan van Eck, PDG de VanEck, anticipe que le trading de ces FNB pourrait débuter dès jeudi. Cette prévision renforce les spéculations selon lesquelles la SEC commencera à approuver divers FNB dès mercredi. Van Eck, s’exprimant lors d’un panel organisé par CNBC, a souligné que l’approche de la SEC est de ne favoriser aucun émetteur de FNB en particulier, comme en témoigne l’approbation simultanée des FNB sur les futures Ethereum. Avec plus de dix FNB Bitcoin au comptant en attente d’approbation finale, van Eck estime que le marché ne sera pas dominé par un seul gagnant. Il prévoit une répartition équitable de la part de marché entre les différents fonds, ce qui serait bénéfique pour tous. Van Eck a également noté que, bien que l’attention du marché soit actuellement concentrée sur l’approbation imminente, d’autres facteurs favorables pour le Bitcoin, tels que le prochain halving et la pause éventuelle des hausses de taux d’intérêt par la Réserve fédérale, pourraient être sous-estimés. Il positionne le Bitcoin et l’or comme des valeurs refuges potentielles. En plus de prévoir le lancement imminent de son FNB Bitcoin au comptant, van Eck a réitéré l’engagement de son entreprise à reverser une partie des profits du FNB aux développeurs de Bitcoin Core, en reconnaissance de leur travail bénévole sur le réseau Bitcoin. Van Eck a comparé le Bitcoin à l’or, encourageant les investisseurs à envisager la place du Bitcoin dans leurs portefeuilles, surtout s’ils s’intéressent aux investissements en tant que valeurs refuges. Il a souligné que le Bitcoin est un complément à l’or, à l’instar d’autres métaux comme l’argent, le platine ou le palladium, et mérite d’être pris en compte dans les stratégies d’investissement.

Récemment, un transfert inhabituel de 1,2 million de dollars en Bitcoin a été effectué vers le portefeuille inactif de Satoshi Nakamoto, le fondateur énigmatique et pseudonyme de Bitcoin. Ce transfert a suscité de nombreuses interrogations et théories au sein de la communauté crypto. Vendredi, un portefeuille crypto anonyme sans historique de transactions précédentes a envoyé 26,92 BTC, d’une valeur d’environ 1,26 million de dollars, au portefeuille Bitcoin «Genesis», utilisé par Satoshi pour miner le premier bloc Bitcoin le 3 janvier 2009. Les BTC transférés provenaient d’un compte Binance. Les utilisateurs de crypto envoient régulièrement des Bitcoins au portefeuille Genesis en hommage à Satoshi, mais ces transactions sont généralement de faible montant. L’envoi d’une somme aussi importante vers un portefeuille probablement contrôlé uniquement par Satoshi est un événement inhabituel et a suscité de nombreuses spéculations durant le week-end. Conor Grogan, directeur chez Coinbase, a suggéré sur Twitter que soit Satoshi s’est réveillé et a acheté 27 Bitcoins via Binance pour les déposer dans son portefeuille, soit quelqu’un vient de «brûler» un million de dollars.

Plusieurs hypothèses ont été avancées, dont celle d’une erreur ou d’un coup marketing bien financé par une institution financière en vue de l’approbation imminente d’un FNB Bitcoin au comptant. Toutefois, la manière dont ce paiement mystérieux pourrait constituer une publicité efficace pour un émetteur de FNB Bitcoin reste incertaine, au-delà de la spéculation autour des origines mystérieuses de Bitcoin. Aucune des quinze firmes avec des demandes de FNB Bitcoin en attente n’a revendiqué ce paiement. Une autre théorie est liée à la nouvelle loi fiscale sur les cryptomonnaies entrée en vigueur aux États-Unis le 1er janvier, obligeant les destinataires de certains paiements crypto effectués dans le cadre d’une « activité commerciale » à déclarer ces transactions à l’IRS, sous peine de poursuites pénales. Une manière inusitée de tenter d’obliger Satoshi à révéler son identité.

La Standard Chartered Bank (SCB) a récemment prédit que le prix du Bitcoin pourrait atteindre 200 000 dollars d’ici fin 2025. Cette prédiction, émise lundi par Geoffrey Kendrick, chef de la recherche financière chez SCB, s’inscrit dans un contexte d’attente de l’approbation des demandes de FNB Bitcoin au comptant. Kendrick a indiqué que si les afflux liés aux FNB se concrétisent comme prévu, un niveau proche de 200 000 dollars serait possible d’ici fin 2025, en ligne avec leurs estimations antérieures de 100 000 dollars d’ici fin 2024. Kendrick souligne que l’approbation des FNB est un facteur clé pour la hausse du prix du BTC, voyant cela comme un moment décisif pour normaliser la participation institutionnelle au Bitcoin. L’approbation devrait entraîner un afflux significatif de capitaux et une hausse conséquente du prix du BTC. Cette déclaration coïncide avec celle d’Eric Balchunas, analyste senior des FNB chez Bloomberg, qui a estimé jeudi qu’un FNB Bitcoin pourrait attirer 100 millions de dollars en une décennie. Balchunas s’est montré plus optimiste, envisageant un potentiel de 10 milliards de dollars la première année, puis atteignant entre 30 et 50 milliards de dollars sur trois ans, pour finalement se stabiliser autour de 100 milliards de dollars sur cinq à dix ans. Samedi, Balchunas a évalué à 95% les chances d’une approbation d’un FNB Bitcoin par la SEC en janvier, laissant une petite marge pour l’incertitude.

Sortez le popcorn, la journée pourrait s’avérer tout aussi intéressante que mémorable!

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.

Les renseignements présentés le sont en date du 10 janvier 2024, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

Cette infolettre vous intéresse?
Téléchargez-la en format PDF afin de la conserver

Télécharger

Restez à l'affût!

Recevoir le bulletin Crypto par courriel:


    Lettres similaires

    21 février 2024

    Bulletin crypto – semaine 323

    Le prix du Bitcoin a connu une hausse significative, atteignant les 53 000 $ hier, avant de connaître une baisse soudaine à 50 000 dollars sur certaines plateformes d’échange. Cette volatilité du marché est attribuée à la fois à l’intérêt maintenu dans les FNBs bitcoin au comptant, mais en parallèle à la faiblesse des actifs à risque hier sur les marchés traditionnels.

    Lire plus >
    14 février 2024

    Bulletin crypto – semaine 322

    1,000 milliards de dollars. Pour seulement la troisième fois de son histoire, c’est au-dessus de cette capitalisation totale que s’inscrit le bitcoin à la levée des investisseurs nord-américains ce matin. Accomplir cette prouesse pendant la nuit est tout particulièrement encourageant alors que les dernières données d’inflation aux États-Unis publiées hier ont pesé sur les marchés à risque. Le prix de l’or était aussi en similaire baisse de pourcentage d’ailleurs. Bref, le bitcoin fait cavalier seul présentement!

    Lire plus >

    Prenez rendez-vous aujourd’hui

    Prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec notre gestionnaire de portefeuille.

    Il nous fera plaisir de communiquer avec vous d’ici les prochaines 48 h. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous directement.

      Inscrivez-vous à notre lettre financière!

      À chaque trimestre, nous communiquons avec nos clients actuels et potentiels par l’entremise d’une lettre financière.

      Inscrivez votre nom complet et adresse courriel afin d’être ajouté à la liste d’envoi.

        © 2024, Les investissements Rivemont. Tous droits réservés. | Vacarm