Communications

Bulletin Crypto

18 octobre 2023

Bulletin crypto – semaine 305

Nous avons eu droit à une semaine particulièrement intéressante au niveau de l’action des prix pour le bitcoin. Après un jugement contre la SEC dans sa décision d’empêcher Grayscale de convertir GBTC en FNB au comptant, le prix s’est vite rapproché des 28 000 $. Puis, lundi, l’annonce erronée de l’acception d’un tel FNB au comptant via les réseaux sociaux a fait exploser les prix, avant que cette annonce soit révisée. La situation aura permis d’en apprendre beaucoup.

La progression du weekend est d’abord survenue après une petite victoire juridique la semaine dernière, où il a été rapporté que la Securities and Exchange Commission (SEC) ne contesterait pas une décision de justice d’août liée à son refus initial de la demande de FNB de Grayscale. La cour avait jugé que la SEC avait agi de manière «arbitraire et capricieuse» en rejetant la demande de Grayscale de convertir son fonds Bitcoin (GBTC) en un FNB Bitcoin au comptant, indiquant ainsi que la SEC devra probablement réexaminer la demande.

Le prix du Bitcoin a par la suite connu une hausse significative lundi, frôlant les 30 000 dollars suite à des rumeurs infondées concernant l’approbation d’un fonds négocié en bourse par BlackRock. Cette hausse est attribuée à un tweet de la publication crypto Cointelegraph, qui prétendait que la SEC avait approuvé le FNB Bitcoin Trust iShares de BlackRock. Cependant, cette affirmation s’est avérée être fausse; Cointelegraph a depuis supprimé le tweet et présenté des excuses, admettant avoir diffusé des informations inexactes. BlackRock a confirmé que son FNB était toujours en cours d’examen par la SEC.

Cette confusion a entraîné une volatilité rapide du prix du Bitcoin et des liquidations massives de positions sur le marché. Selon les données de CoinGlass, près de 79 millions de dollars de positions à découvert ont été liquidés dans les heures qui ont suivi le tweet, et 136,5 millions de dollars de positions ont été liquidés au cours des dernières 24 heures. L’intérêt intense des investisseurs pour un FNB Bitcoin est dû à la facilité d’accès qu’il offrirait à l’actif sans les problèmes complexes de stockage. La SEC, cependant, a retardé sa décision sur plusieurs demandes de FNB Bitcoin, citant des préoccupations telles que la manipulation du marché.

Cette action du marché permet d’être particulièrement encouragé par une acception future d’un tel FNB. En effet, contrairement à l’avis de certains analystes, il est clair que cette conclusion n’est pas du tout priced in selon l’action observée lundi. De plus, lorsqu’une bonne nouvelle est accompagnée d’une hausse des marchés, cela prouve que nous nous trouvons en contexte de marché haussier pour l’actif. On constate par le fait même qu’il y a des liquidités en attente d’une telle acceptation pour être déployées dans le marché. Bref, nous avons possiblement eu un court aperçu de ce qu’une véritable acceptation pourra signifier sur les marchés dans le futur.

Larry Fink, PDG de BlackRock, abonde dans ce sens. Pour Fink, cette réaction illustre l’intérêt massif pour la cryptomonnaie. «C’est simplement un exemple de l’intérêt accumulé pour les cryptos» a-t-il déclaré sur Fox Business, interprétant les événements de la journée d’une manière étonnamment positive.

Selon un récent rapport de la société d’analyse de données CryptoQuant, l’approbation des fonds négociés en bourse sur Bitcoin pourrait augmenter la capitalisation boursière du marché des cryptomonnaies de 1 billion de dollars, propulsant Bitcoin en tant qu’actif de 900 milliards de dollars. La firme suggère que la prochaine vague d’adoption institutionnelle pourrait venir des institutions financières offrant à leurs clients un accès au Bitcoin via des FNB au comptant. Le rapport indique que les afflux potentiels provenant des FNB seraient considérablement plus importants que les fonds qui ont été investis dans le Grayscale Bitcoin Trust (GBTC) durant le dernier cycle haussier du marché. Si les émetteurs ayant demandé la cotation des ETF Bitcoin y consacrent 1% de leurs actifs sous gestion, environ 155 milliards de dollars pourraient affluer sur le marché du Bitcoin, poussant hypothétiquement son prix entre 50 000 et 73 000 dollars. La société note également que, historiquement, la capitalisation boursière de Bitcoin a augmenté de 3 à 5 fois plus que sa capitalisation réalisée, suggérant une forte réaction du marché à de nouveaux investissements. Cette perspective optimiste est renforcée par la réduction continue de la décote sur GBTC, qui est à son niveau le plus bas depuis près de deux ans.

La difficulté de minage du Bitcoin a atteint un sommet historique, augmentant de 6,47 % lundi, rendant la découverte de nouveaux blocs encore plus difficile pour les mineurs. Selon CoinWarz, après la dernière mise à jour, la difficulté de minage du Bitcoin, qui représente le nombre estimé de hachages nécessaires pour miner un bloc, est maintenant de 61,03 trillions. Il s’agit de la troisième hausse consécutive, la difficulté ayant presque doublé depuis octobre de l’année dernière. La difficulté de minage du Bitcoin est réajustée tous les 2 016 blocs, soit environ toutes les deux semaines, permettant au réseau d’évaluer la rapidité avec laquelle les mineurs trouvent de nouveaux blocs, par rapport à l’objectif de 10 minutes par bloc. Si les blocs sont minés trop rapidement, la difficulté augmente ; elle diminue si le processus prend plus de 10 minutes. Cette hausse de la difficulté signifie que les mineurs doivent allouer plus de puissance de calcul pour miner avec succès un bloc, indiquant que de plus en plus de mineurs rejoignent le réseau, rendant le minage plus intensif en calcul.

 

 

Fidelity, un géant financier gérant des actifs de 4,5 billions de dollars, a récemment mis en lumière la robustesse et la durabilité du Bitcoin dans son étude « Bitcoin First Revisited », conseillant à ses 43 millions de clients d’envisager d’investir dans cette cryptomonnaie. Comparant le Bitcoin au protocole fondamental d’internet, le TCP/IP, Fidelity souligne la position du Bitcoin non seulement comme un survivant résilient face aux défis multiples, mais aussi comme une force fondamentale dans l’écosystème des actifs numériques, insistant sur sa valeur intrinsèque et son utilité. L’étude met en évidence la sécurité exceptionnelle du Bitcoin, requérant une puissance de calcul sans égal pour modifier son consensus, ce qui le place bien au-dessus de ses concurrents utilisant la preuve de travail (proof-of-work). Fidelity note que la puissance de traitement élevée, ou « hashrate », est cruciale pour la sécurité du réseau blockchain, rendant les attaques de plus en plus irréalisables. De plus, posséder du Bitcoin serait, selon Fidelity, comme détenir une part de la couche de base indispensable d’internet, soulignant ainsi sa valeur profonde et inhérente.

Caroline Ellison, ex-dirigeante d’Alameda Research, a révélé en octobre avoir été instruite par Sam Bankman-Fried de FTX de vendre du Bitcoin si son cours dépassait 20 000 $. Cette tentative de manipulation du marché, survenue peu avant l’effondrement d’Alameda et de FTX, a suscité une grande surprise dans le secteur de la cryptomonnaie. Cependant, l’impact réel de cette stratégie est discutable. Les données montrent que les réserves de Bitcoin de FTX étaient considérablement inférieures à celles d’autres grandes bourses, limitant leur capacité à influencer les prix à long terme. Même si FTX a vendu une grande quantité de Bitcoin, cela n’aurait représenté qu’une petite fraction du volume total des échanges. De plus, des transactions de taille similaire dans le passé, comme celles de MicroStrategy et Tesla, n’ont pas eu d’effets durables sur les prix. En fin de compte, l’action d’Alameda et de FTX a peut-être entraîné une baisse temporaire, mais leur influence était probablement trop limitée pour maintenir les prix bas sur une période prolongée. Cette tentative de supprimer les prix n’améliorera toutefois certainement pas le degré d’amour posé par les investisseurs envers Sam Bankman-Fried.

Ferrari a récemment annoncé qu’elle commencerait à accepter les cryptomonnaies comme moyen de paiement pour ses voitures de sport de luxe aux États-Unis, une initiative qui sera ensuite étendue à l’Europe. Cette décision intervient en réponse à la demande de ses clients fortunés, un mélange d’investisseurs traditionnels et de jeunes fortunés ayant bâti leur richesse grâce aux cryptomonnaies. Bien que la volatilité et les préoccupations environnementales aient freiné de nombreuses entreprises d’accepter les cryptomonnaies, Ferrari souligne les efforts déployés dans l’industrie crypto pour réduire son empreinte carbone. La société collabore avec BitPay pour traiter ces transactions, qui convertira les paiements en cryptomonnaies en monnaie traditionnelle pour protéger Ferrari et ses concessionnaires des fluctuations de prix. L’initiative sera étendue à d’autres régions acceptant légalement les cryptomonnaies après son lancement en Europe prévu pour le premier trimestre de l’année prochaine. Malgré les critiques sur l’utilisation énergétique de certaines cryptomonnaies, Ferrari reste déterminée à atteindre la neutralité carbone d’ici 2030 et voit cette avancée comme une opportunité de se connecter à une nouvelle clientèle potentielle.

L’intérêt pour le « staking » d’Ethereum semble s’essouffler, comme en témoigne la récente baisse de la demande de nouveaux valideurs sur le réseau. Alors que la file d’attente pour ajouter de nouveaux valideurs a brièvement chuté à zéro, elle a depuis remonté à 996, mais reste bien en deçà de son apogée en juin, lorsque plus de 96 500 valideurs étaient en attente. Cette diminution de l’intérêt est en partie attribuée à la baisse des récompenses, passant de 5,2 % en juin à 3,5 % aujourd’hui. Les experts suggèrent que ce déclin pourrait être dû à un ralentissement temporaire du marché, accentué par des conditions baissières et des récompenses de staking réduites. Alors qu’il est possible d’obtenir des rendements supérieurs sans risque sur les marchés financiers traditionnels, on comprend aisément la baisse temporaire de l’intérêt envers le réseau ETH.

Selon plusieurs modèles analytiques, le prix du Bitcoin pourrait atteindre ou dépasser 128 000 dollars d’ici la fin de 2025, avec une cible potentielle d’environ 130 000 dollars. Cette prévision optimiste survient malgré les opinions divergentes sur la manière dont le prix du BTC réagira au prochain halving de la subvention de bloc en 2024. L’analyste et trader populaire CryptoCon a partagé sur X  ses dernières estimations du prix du BTC, concluant à une cible sur deux ans aux alentours de 130 000 dollars. Il a expliqué que ses expériences sur les sommets des cycles de prix du Bitcoin continuent de converger vers un prix autour de 130 000 dollars. Un graphique accompagnant son post met en évidence les «early tops» dans chaque cycle de prix ainsi que les nouveaux sommets de cycle, qui constituent de nouveaux records historiques.

 

 

Selon la synchronisation de ces modèles, 2025 devrait être l’année où le prochain sommet de cycle se produit, soit près du double du record actuel établi en 2021. Cependant, il convient de noter que les marchés de cryptomonnaie sont notoirement volatils et imprévisibles, et ces prédictions doivent être prises avec prudence.

Par ailleurs, l’analyste Rekt Capital a souligné que l’année précédant le halving, 2023, pourrait voir de nouveaux creux locaux avant que le marché haussier n’atteigne sa pleine force. Il a même averti que les hauts de 32 000 dollars observés plus tôt cette année pourraient finir par créer une structure à double sommet, alimentant une baisse prolongée du prix du BTC. Rekt Capital a ajouté que tout nouveau creux «devrait être traité comme une opportunité de réaccumulation». Bien que ces analyses fournissent une perspective intéressante, les investisseurs doivent faire preuve de diligence raisonnable et comprendre les risques associés à l’investissement en cryptomonnaie.

Chose certaine à court terme, techniquement parlant, le bitcoin a réussi à fermer au-dessus de sa cruciale moyenne mobile sur 200 jours, mais surtout de le faire à trois reprises consécutives. Les deux dernières tentatives des derniers mois s’étaient soldées par un retour sous cette moyenne mobile dès le lendemain. Si nous demeurons dans un canal de consolidation, les indicateurs aussi clignotent au vert présentement.

 

 

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.

Les renseignements présentés le sont en date du 18 octobre 2023, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

Cette infolettre vous intéresse?
Téléchargez-la en format PDF afin de la conserver

Télécharger

Restez à l'affût!

Recevoir le bulletin Crypto par courriel:


    Lettres similaires

    19 juin 2024

    Bulletin crypto – semaine 340

    Le Bitcoin a chuté sous les 65 000 $ hier, atteignant son plus bas niveau depuis un mois. Les ventes continues de BTC par les mineurs pour financer leurs opérations et les attentes déçues de réductions de taux par la Réserve fédérale américaine ont contribué à cette tendance baissière. Cependant, une note de Wintermute suggère que ce sentiment baissier pourrait être de courte durée, en raison des réductions de taux initiées par la Banque du Canada et la Banque centrale européenne, indiquant un possible assouplissement monétaire global.

    Lire plus >
    12 juin 2024

    Bulletin crypto – semaine 339

    C’est l’inflation et les taux d’intérêt qui sont sur toutes les lèvres cette semaine. À cet effet, la semaine fut véritablement en deux temps. Alors que le bitcoin progressait encore lorsque le Canada confirmait que le taux directeur passait sous les 5%, le prix du Bitcoin a chuté à un bas hebdomadaire avant la publication des données sur l’inflation aux États-Unis et une réunion de la Fed prévue mardi. Les fonds négociés en bourse (FNB) de Bitcoin aux États-Unis ont enregistré leur première sortie nette en plus de 19 jours de trading.

    Lire plus >

    Prenez rendez-vous aujourd’hui

    Prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec notre gestionnaire de portefeuille.

    Il nous fera plaisir de communiquer avec vous d’ici les prochaines 48 h. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous directement.

      Inscrivez-vous à notre lettre financière!

      À chaque trimestre, nous communiquons avec nos clients actuels et potentiels par l’entremise d’une lettre financière.

      Inscrivez votre nom complet et adresse courriel afin d’être ajouté à la liste d’envoi.

        © 2024, Les investissements Rivemont. Tous droits réservés. | Vacarm