Communications

Bulletin Crypto

20 septembre 2023

Bulletin crypto – semaine 301

Alors que le bitcoin a repris le cap des 27 000 $ pour la première fois en plus de deux semaines, l’indice de dominance du jeton a repassé 50%. Tous attendent maintenant la décision de la FED sur les taux d’intérêt aux États-Unis cet après-midi, bien qu’il y ait pratiquement consensus sur la décision qui sera prise. Une fois de plus, ce sont les mots de Jerome Powell sur la direction future qui risque de faire bouger les marchés.

La prédominance du Bitcoin sur le marché des cryptomonnaies a atteint 50,2 %, se rapprochant de son pic de 52 % observé en juin dernier, une hausse attribuée, entre autres, à l’anticipation d’un FNB Bitcoin et aux dernières évolutions réglementaires. Malgré une stabilité de son prix, le Bitcoin semble bénéficier d’une pression à l’achat potentiellement plus forte comparée aux altcoins, d’après Markus Thielen de Matrixport. Les risques actuels sur le marché des altcoins, incluant les ventes de tokens par la bourse en faillite FTX et une baisse des revenus du protocole Ethereum, pourraient mener à une dépréciation de ces derniers. Thielen souligne que les récentes annonces autour des FNB n’ont pas particulièrement profité aux altcoins. Par ailleurs, les changements réglementaires proposés par le Département des services financiers de New York pourraient favoriser le Bitcoin, envisagé comme l’actif crypto sûr, incitant ainsi davantage d’investisseurs à se tourner vers cette cryptomonnaie phare.

C’est à 14h30 aujourd’hui que nous connaitrons la décision de la FED relativement à la hausse, garde ou baisse du taux d’intérêt aux États-Unis. La plupart des attentes s’accordaient sur le maintien des taux actuels, une probabilité estimée à 99% au moment du rapport, selon l’outil FedWatch de CME Group. Le commentateur financier Tedtalksmacro a noté que l’inflation est sur la bonne voie, évoquant une possible reconnaissance de cette tendance par la Fed lors de cette réunion. Malgré des anticipations de stabilité, les experts prévoient une volatilité à court terme suite à cet événement. Une analyse de l’état du carnet d’ordres BTC/USD sur Binance, la plus grande bourse mondiale, indique une liquidité relativement faible autour du prix au comptant. Material Indicators prévoit une action de prix du BTC « épicée » suite au discours du président de la Fed, Jerome Powell. Le marché montre des offres substantielles principalement situées autour de 25 000 $ et 26 650 $, avec une résistance majeure observée à 27 450 $.

Si cette prévision de maintien des taux se confirme, cela pourrait être positif pour le Bitcoin, dont le prix a historiquement été corrélé aux politiques des banques centrales et aux marchés à risque. Jeremy Siegel, professeur de finance à Wharton, estime que la Fed ne devrait pas augmenter à nouveau les taux. Il considère que de nouvelles hausses pourraient mettre de nombreux individus au chômage sans pour autant réduire significativement l’inflation. En se basant sur la solidité actuelle de l’économie, Siegel prévoit un marché boursier robuste pour les prochains mois. Or, impossible de ne pas constater à quel point le bitcoin réduit toute corrélation avec les marchés traditionnels depuis quelques mois. La réaction des marchés dans ce contexte s’annonce du coup d’autant plus intéressante.

 

 

La Réserve fédérale américaine a récemment annoncé avoir accumulé des pertes de 100 milliards de dollars en 2023, une situation prévue pour s’aggraver. Ces pertes sont principalement attribuées aux paiements d’intérêts sur la dette de la Fed qui ont dépassé les revenus provenant de ses activités et de ses avoirs. Malgré ces pertes, la Fed ne voit pas de nécessité immédiate à les couvrir, considérant ces pertes comme des « biens différés ». Historiquement profitable, la Fed se trouve dans une position délicate, mais maintient qu’elle peut toujours atteindre ses objectifs politiques. Les experts pointent du doigt les hausses conséquentes des taux d’intérêt depuis mars 2022 et anticipent que les pertes persisteront, influencées également par les mesures d’expansion prises pour éviter une récession entre 2020 et 2021. La dette américaine actuelle de 33 trillions de dollars est perçue comme insoutenable, incitant à des débats sur la nécessité des augmentations précédentes des taux d’intérêt pour contrôler l’inflation. Face à cette situation économique tendue, le marché est rempli d’incertitudes, notamment sur les placements à considérer comme refuges sûrs. Le marché immobilier montre des signes de faiblesse et les actions ne semblent pas très attractives non plus en raison de la pression inflationniste persistante. Dans ce contexte, bien que les cryptomonnaies, y compris le Bitcoin, ne soient pas encore perçues comme une option viable pour se prémunir contre l’inflation, la dynamique pourrait changer.

Citigroup a lancé un service de tokenisation pour étendre son offre d’actifs numériques à destination de ses clients institutionnels. Le service, nommé «Citi Token Services», transforme les dépôts des clients en tokens numériques, facilitant ainsi les transactions instantanées à l’échelle mondiale. Il repose sur une blockchain privée gérée par la banque, évitant aux clients de devoir créer leur propre portefeuille numérique. Shahmir Khaliq, à la tête de la division des services de la compagnie, souligne que ce développement s’inscrit dans la volonté de la banque d’offrir des services bancaires transactionnels de nouvelle génération, disponibles en temps réel.

L’initiative vise à optimiser les paiements transfrontaliers, souvent ralentis par les différences de systèmes bancaires et gouvernementaux à travers le monde. Elle s’applique également au secteur du commerce, particulièrement dans l’industrie du shipping qui dépend grandement des lettres de crédit bancaires, un processus pouvant être largement accéléré grâce à l’utilisation de contrats intelligents automatisés. Citigroup a déjà réalisé des tests réussis en collaboration avec une autorité du canal et A.P. Moller-Maersk A/S, géant du transport maritime. Ce service innovant s’ajoute à d’autres initiatives du secteur visant à explorer les avantages des dépôts tokenisés, avec par exemple JPMorgan Chase & Co. qui est également en train de développer un projet similaire, bien qu’en attente d’approbation réglementaire.

Le lancement du testnet Holesky d’Ethereum, qui était prévu pour célébrer le premier anniversaire de l’historique mise à jour «Merge», a rencontré un obstacle technique majeur en raison d’une mauvaise configuration dans les fichiers genèses du réseau, conduisant à un report du lancement d’environ deux semaines. Cette déconvenue, assez rare dans le parcours d’Ethereum, a interrompu une série de mises à jour réussies, dont les notables «Merge» et «Shapella», tout en gérant une croissance rapide dans son écosystème de réseaux secondaires, également connus sous le nom de blockchains de couche 2. Malgré cet incident, l’équipe de développement reste optimiste, prévoyant de résoudre le problème et de relancer Holesky, un réseau destiné à faciliter les questions d’échelle d’Ethereum en permettant à un plus grand nombre de valideurs de rejoindre le réseau par rapport au mainnet. Parithosh Jayanthi, ingénieur devops à la Fondation Ethereum, assure que ce contretemps n’impactera pas le calendrier du prochain hard fork d’Ethereum, nommé Dencun, qui vise à intégrer une fonction technique pour améliorer la scalabilité de la blockchain. En attendant, les développeurs peuvent toujours utiliser le testnet Goerli, qui restera opérationnel jusqu’en début 2024.

Sam Bankman-Fried, toujours derrière les barreaux, semble en être à l’étape de l’apitoiement. L’ex-CEO de FTX, se sent «ruiné» et «détesté» suite à l’effondrement de l’entreprise. Selon un manuscrit de 250 pages écrit pendant son assignation à résidence en décembre et récemment divulgué par la journaliste et YouTubeuse Tiffany Fong au New York Times, Bankman-Fried, qui est actuellement en détention provisoire en attendant son procès le mois prochain, estime qu’il n’y a probablement rien qu’il puisse faire pour avoir un «impact net positif»  sur sa vie. Dans ses écrits, Bankman-Fried rejette une partie de la responsabilité sur quelques-uns de ses collègues, y compris son ex-petite amie et ex-CEO d’Alameda Research, Caroline Ellison, qu’il accuse d’avoir évité d’aborder la question de la gestion des risques jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Il affirme avoir découvert tardivement qu’Alameda utilisait les fonds des clients grâce à un compte nommé «fiat@» après avoir entendu une conversation entre ses employés au printemps 2022. Ce sentiment de défaite et de regret transparaît fortement dans ses notes, où il admet porter un bracelet électronique et se considère comme l’une des personnes les plus haïes du monde.

Les adresses Bitcoin inactives atteignent des sommets historiques sur les périodes d’un, trois et cinq ans, alors que les sorties de BTC des échanges continuent. Les données on-chain révèlent que les détenteurs de Bitcoin accumulent du BTC, les avoirs sur échanges étant au plus bas depuis un an et le pourcentage de l’offre de BTC inactif atteignant des records. Ces chiffres sont confirmés par les analyses de CoinMarketCap, qui montre que 69% des adresses, soit 36,8 millions, détiennent du BTC depuis plus d’un an. Les graphiques de CryptoQuant montrent également une baisse régulière des sorties de Bitcoin des échanges depuis juillet 2021, avec un peu plus de 2 millions de BTC restant sur les échanges. Il va sans dire que cette tendance tend à pointer vers une offre toujours de plus en plus mince, ce qui pourrait stimuler une forte hausse sur tout catalyseur augmentant la demande pour l’actif crypto.

Techniquement parlant, il a été encourageant de rebondir sur la zone des 25 000$, ce qui permet d’espérer un « double bas » suite au même rebond sur cette zone à la mi-juin. Le rebond jadis avait d’ailleurs été prononcé, permettant d’atteindre les 31 500 $. Pour retester cette résistance, le bitcoin devra d’abord fermer au-dessus de sa moyenne sur 50 jours de manière claire. Il a fermé exactement sur cette dernière hier. La moyenne mobile sur 200 jours se pointe quant à elle à 27 600 $. Passer ces deux résistances pourrait permettre une véritable poussée haussière. La réponse viendra-t-elle aussi tôt que cet après-midi?

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.

Les renseignements présentés le sont en date du 20 septembre 2023, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

Cette infolettre vous intéresse?
Téléchargez-la en format PDF afin de la conserver

Télécharger

Restez à l'affût!

Recevoir le bulletin Crypto par courriel:


    Lettres similaires

    21 février 2024

    Bulletin crypto – semaine 323

    Le prix du Bitcoin a connu une hausse significative, atteignant les 53 000 $ hier, avant de connaître une baisse soudaine à 50 000 dollars sur certaines plateformes d’échange. Cette volatilité du marché est attribuée à la fois à l’intérêt maintenu dans les FNBs bitcoin au comptant, mais en parallèle à la faiblesse des actifs à risque hier sur les marchés traditionnels.

    Lire plus >
    14 février 2024

    Bulletin crypto – semaine 322

    1,000 milliards de dollars. Pour seulement la troisième fois de son histoire, c’est au-dessus de cette capitalisation totale que s’inscrit le bitcoin à la levée des investisseurs nord-américains ce matin. Accomplir cette prouesse pendant la nuit est tout particulièrement encourageant alors que les dernières données d’inflation aux États-Unis publiées hier ont pesé sur les marchés à risque. Le prix de l’or était aussi en similaire baisse de pourcentage d’ailleurs. Bref, le bitcoin fait cavalier seul présentement!

    Lire plus >

    Prenez rendez-vous aujourd’hui

    Prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec notre gestionnaire de portefeuille.

    Il nous fera plaisir de communiquer avec vous d’ici les prochaines 48 h. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous directement.

      Inscrivez-vous à notre lettre financière!

      À chaque trimestre, nous communiquons avec nos clients actuels et potentiels par l’entremise d’une lettre financière.

      Inscrivez votre nom complet et adresse courriel afin d’être ajouté à la liste d’envoi.

        © 2024, Les investissements Rivemont. Tous droits réservés. | Vacarm