Communications

Bulletin Crypto

5 avril 2023

Bulletin crypto – semaine 277

Malgré tous les tumultes réglementaires entourant de nombreux échanges de cryptomonnaies aux États-Unis, le marché a continué à bien tirer son épingle du jeu au cours de la dernière semaine. Si le bitcoin se transige virtuellement au même niveau que lors de notre dernière communication, c’est l’Ether qui a profité d’une importante poussée. Nous vous mentionnions en fin de lettre il y a sept jours que nous ne voulions pas nous départir de notre positionnement en ETH dans l’optique d’une telle action des prix. Cela aura cette semaine certainement permis de battre l’indice du bitcoin pour la stratégie.

Le mois de mars aura vu la corrélation entre le bitcoin et l’or se renforcer. Il s’agit certes là d’une bonne nouvelle, non seulement parce que c’est la proposition de valeur que nombreux voient au bitcoin, mais aussi par que le précieux métal flirte aujourd’hui avec son prix sommet historique. Cette corrélation a sans aucun doute été stimulée par la crise de confiance frappant le secteur bancaire mondial. La corrélation entre le bitcoin et l’or est actuellement d’environ 50 %, selon la société d’analyse de la blockchain Kaiko. Il s’agit du lien le plus fort entre les deux actifs depuis plus d’un an. L’analyse Dessislava Aubert de la firme ajoute : «Il s’agit d’un changement important, car, au cours de l’année 2022, le bitcoin et l’or n’étaient généralement pas corrélés. Il ne s’agissait donc pas du tout d’un [actif] refuge.» Entretemps, la corrélation entre le bitcoin et le S&P 500, jadis extrêmement forte, a chuté de manière significative en mars pour atteindre 20 %, renforçant ainsi une tendance qui se développe depuis des mois. «La corrélation entre le bitcoin et les actions diminue régulièrement depuis décembre et elle est maintenant très faible», a-t-elle déclaré, ajoutant que 20 % est essentiellement négligeable.

Face aux pressions réglementaires actuelles aux États-Unis, l’échange Bittrex a annoncé se retirer du marché américain. L’échange pourtant américain a déclaré qu’il n’était pas «économiquement viable» de poursuivre ses activités aux États-Unis. Dans un communiqué publié vendredi, l’entreprise a indiqué que les fonds des clients étaient en sécurité et qu’ils devaient être retirés avant le 30 avril, tandis que les transactions se poursuivront pour les clients jusqu’au 14 avril. La déclaration ajoute qu’elle continuera à exploiter sa plateforme Bittrex Global, qui s’adresse aux négociants en dehors des États-Unis. Le PDG de l’échange n’a pas manqué de lancer une flèche directe aux régulateurs américains : «Les exigences réglementaires manquent souvent de clarté et sont appliquées sans discussion ni contribution appropriées, ce qui se traduit par un paysage concurrentiel inégal», a-t-il déclaré.

Qui fait pourtant le plus d’argent avec les cryptomonnaies présentement? Fort possiblement le gouvernement américain. En effet, selon des documents de cours publiés la semaine dernière, le gouvernement fédéral a vendu des bitcoins à hauteur de 215M$. La cryptomonnaie en question provenait de la place de marché Silk Road. Le pirate James Zhong a avoué l’avoir volé, puis les policiers l’ont saisi lors d’une opération historique en novembre dernier. Les Fédéraux sont en train de vendre cette saisie. Il leur reste 41 490 bitcoins (1,1 milliard de dollars) à se débarrasser, selon le dossier. «En ce qui concerne les 51 351,89785803 bitcoins confisqués dans l’affaire Ulbricht devant le juge Schofield, le gouvernement a commencé à les liquider», peut-on lire dans le document de vendredi. «Le 14 mars 2023, le gouvernement a vendu 9 861,1707894 BTC (sur les 51 351,89785803 BTC) pour un total de 215 738 154,98 $. Après 215 738,15 $ de frais de transaction, le produit net pour le gouvernement était de 215 522 416,83 $.» Il est intéressant de constater que cette pression de vente n’a pas affecté les prix sur le marché.

Nous mentionnions la semaine dernière que le fondateur de Terra Do Kwon avait été arrêté avec de faux papiers au Monténégro. Son identité a depuis été confirmée. Depuis, les États-Unis et la Corée du Sud ont tous deux demandé son extradition. La procédure d’extradition débutera lorsque les tribunaux locaux auront statué sur les accusations portées contre Kwon et son partenaire Joon pour l’utilisation présumée de faux passeports, qu’ils tentaient d’utiliser pour embarquer à bord d’un avion à destination de Dubaï lorsqu’ils ont été arrêtés.

De notre côté de la frontière, les sociétés crypto canadiennes WonderFi, Coinsquare et CoinSmart ont annoncé leur fusion. Ils cherchent ainsi à créer ce qui sera, selon eux, la plus grande plateforme réglementée d’échange de cryptoactifs au Canada. En vertu de cet accord, WonderFi émettra environ 269,7 millions d’actions ordinaires aux actionnaires de Coinsquare et environ 119,1 millions d’actions ordinaires aux actionnaires de CoinSmart. Si l’opération se complète, les actionnaires de WonderFi détiendront environ 38 % de la nouvelle société, tandis que les actionnaires de Coinsquare en détiendront environ 43 %. Les actionnaires de CoinSmart détiendront environ 19 %. Pour les utilisateurs surtout, cela pourrait offrir une plateforme nationale alléchante avec un volume suffisant pour y négocier dans des conditions de marché adéquates.

Elon Musk ne se tanne pas de défrayer la manchette crypto et de soulever des doutes de manipulation de marché au passage. Le 3 avril, le géant des médias sociaux Twitter a remplacé son icône par le symbole du jeton Dogecoin. Peu après le changement d’icône, le PDG de Twitter et de Tesla a tweeté le meme suivant, qui semble impliquer que le changement va durer un certain temps :

 

 

Cette décision semble s’inscrire dans la veine d’une demande légale de Musk. Deux jours plus tôt, il avait demandé à un juge américain de rejeter une plainte de 258 milliards de dollars déposée par des investisseurs alléguant l’existence d’un système pyramidal visant à promouvoir le Dogecoin. Les avocats de Musk auraient fait valoir que des «images amusantes» et des «mots de soutien sur Twitter» n’équivalent pas à une plainte pour fraude. DOGE a effectué une poussée de 20% sur la nouvelle. La cryptomonnaie demeure toutefois en forte baisse sur une année.

Est-ce que le lancement de crypomonnaies centralisées de banques centrales (CBDC) pourrait s’avérer profitable pour l’ensemble du marché des cryptomonnaies? C’est du moins ce que pensent des analystes de Citi. Dans un symposium organisé par Citi sur l’argent numérique, il a été argumenté que le secteur est enfin «proche d’un point d’inflexion» et que la technologie blockchain verra bientôt «des milliards d’utilisateurs et des billions de dollars en valeur». Dans son dernier rapport intitulé «Money, Tokens, and Games : Blockchain’s Next Billion Users and Trillions in Value», les analystes de Citi suggèrent que le prochain afflux d’adoption de cryptomonnaies sera principalement alimenté par l’essor des monnaies numériques des banques centrales (CBDC) et la tokenisation des actifs du monde réel. Citi a déclaré qu’il pourrait s’agir du cas d’utilisation le plus important pour les technologies blockchain, estimant que la tokenisation pourrait «être multipliée par 80 sur les marchés privés et atteindre une valeur de près de 4 000 milliards de dollars d’ici 2030». Les gains d’efficacité cités comprennent la désintermédiation au sein des marchés financiers, la composabilité avec les cryptomonnaies et, en fin de compte, une infrastructure partagée sur laquelle différentes classes d’actifs pourraient exister sur le même réseau.

La capitalisation boursière totale de toutes les cryptomonnaies a récemment atteint son plus haut niveau depuis juin, principalement stimulée par la hausse spectaculaire de 70 % du bitcoin en début d’année. Cette augmentation de la richesse globale en cryptomonnaies est d’autant plus remarquable alors qu’elle survient dans un contexte où le secteur est soumis à l’une des réglementations les plus strictes de son histoire. Malgré cette conjoncture réglementaire difficile, la capitalisation boursière des actifs numériques a grimpé à 1,19 billion de dollars contre environ 800 milliards de dollars en début d’année 2023.

De son côté, l’Ether a fait un bond de 5 % au cours des dernières 24 heures, ce qui en fait l’un des jetons les plus performants, dépassant les 1 920 dollars mercredi matin. Il s’agit du niveau de prix le plus élevé pour le jeton depuis août 2022. L’intérêt pour ETH précède Shapella, nom né du jumelage de Shanghai et Capella, deux mises à jour majeures du réseau Ethereum qui devraient avoir lieu simultanément le 12 avril. Shapella permettra aux investisseurs de retirer leur éther mis en jeu sur la blockchain Ethereum. «L’ETH semble regagner du terrain par rapport au BTC dans le cadre d’un jeu de rotation du capital plus large, la cryptomonnaie bénéficiant probablement de la hausse des actions à l’approche d’un mois historiquement haussier», a déclaré Lewis Harland, gestionnaire de portefeuille de Decentral Park Capital, dans une note hebdomadaire publiée lundi.

Le réseau bitcoin est quant à lui en excellente santé. Tel que le mentionne l’analyste James V. Straten, sur une base de roulement de 3 mois du taux de hachage du bitcoin (en éliminant le bruit), il s’agit du troisième ajustement à la hausse le plus agressif au cours des 5 dernières années. Il n’y a que deux occasions où la croissance a été plus substantielle :

Mai 2021 – 70 % (après l’interdiction de l’exploitation minière en Chine).
Après le marché baissier de 2019 – 65 %

Le taux de hachage a augmenté de 52 % depuis le début de l’année.

 

 

Techniquement parlant, le bitcoin se trouve au même niveau que la semaine dernière, mais avec une fermeture additionnelle au-dessus de la moyenne mobile sur 200 semaines. Le BTC trouve systématiquement des acheteurs lors de ses reculs passagers et se transige dans un triangle de plus en plus étroit. Un tel triangle se brise traditionnellement du côté de la tendance précédente, ce qui signifierait vers le haut. C’est toutefois une poussée haussière avec volume et fermeture claire d’une journée au-dessus du cap des 30 000 $ qui agirait comme véritable confirmation du retour d’un marché haussier dans nos esprits.

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.

Les renseignements présentés le sont en date du 5 avril 2023, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

Cette infolettre vous intéresse?
Téléchargez-la en format PDF afin de la conserver

Télécharger

Restez à l'affût!

Recevoir le bulletin Crypto par courriel:


    Lettres similaires

    19 juin 2024

    Bulletin crypto – semaine 340

    Le Bitcoin a chuté sous les 65 000 $ hier, atteignant son plus bas niveau depuis un mois. Les ventes continues de BTC par les mineurs pour financer leurs opérations et les attentes déçues de réductions de taux par la Réserve fédérale américaine ont contribué à cette tendance baissière. Cependant, une note de Wintermute suggère que ce sentiment baissier pourrait être de courte durée, en raison des réductions de taux initiées par la Banque du Canada et la Banque centrale européenne, indiquant un possible assouplissement monétaire global.

    Lire plus >
    12 juin 2024

    Bulletin crypto – semaine 339

    C’est l’inflation et les taux d’intérêt qui sont sur toutes les lèvres cette semaine. À cet effet, la semaine fut véritablement en deux temps. Alors que le bitcoin progressait encore lorsque le Canada confirmait que le taux directeur passait sous les 5%, le prix du Bitcoin a chuté à un bas hebdomadaire avant la publication des données sur l’inflation aux États-Unis et une réunion de la Fed prévue mardi. Les fonds négociés en bourse (FNB) de Bitcoin aux États-Unis ont enregistré leur première sortie nette en plus de 19 jours de trading.

    Lire plus >

    Prenez rendez-vous aujourd’hui

    Prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec notre gestionnaire de portefeuille.

    Il nous fera plaisir de communiquer avec vous d’ici les prochaines 48 h. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous directement.

      Inscrivez-vous à notre lettre financière!

      À chaque trimestre, nous communiquons avec nos clients actuels et potentiels par l’entremise d’une lettre financière.

      Inscrivez votre nom complet et adresse courriel afin d’être ajouté à la liste d’envoi.

        © 2024, Les investissements Rivemont. Tous droits réservés. | Vacarm