Communications

Bulletin Crypto

15 mars 2023

Bulletin crypto – semaine 274

Sur papier, le bitcoin représente un actif qui devrait particulièrement bien performer en tant que valeur refuge en contexte inflationniste. C’est donc une certaine déception de l’avoir vu essentiellement se transiger comme un actif à risque lors de la dernière année. Lorsque les banques américaines font défaut toutefois, on ne peut davantage illustrer la proposition de valeur de la cryptomonnaie. Ceci s’est manifesté on ne peut plus clairement cette semaine, le prix de l’actif atteignant un sommet pour 2023 hier.

Revenons sur les raisons de cette importante hausse de la semaine. Après la faillite de Silvergate Bank, c’est la renommée Silicon Valley Bank qui a littéralement fait l’objet d’une run to the bank la semaine dernière. Le problème de la banque est que ses actifs soutenant les dépôts des clients sont essentiellement des obligations à long terme à bas rendement. Alors que les taux d’intérêt ont grimpé à grande vitesse au cours de la dernière année, ces actifs ont perdu une grande valeur, ne valant plus ce que la banque avait payé pour les acquérir. La banque était assise sur plus de 17 milliards de dollars de pertes potentielles sur ces actifs à la fin de l’année dernière. Puis, la semaine dernière, la banque a dû faire face à un raz-de-marée de 42 milliards de dollars de demandes de retrait de dépôts. Elle n’a pas été en mesure de mobiliser les liquidités nécessaires pour couvrir les sorties de fonds, ce qui a incité les autorités de régulation à intervenir et à fermer la banque.

Bref, nous avons eu un rappel des risques du système bancaire avec ses réserves fractionnaires, ce qui a poussé plusieurs à migrer vers le bitcoin.

Cette crise bancaire, causée par la hausse rapide des taux d’intérêt, a aussi mené plusieurs analystes à penser que la prochaine hausse de la semaine prochaine pourrait s’avérer moindre, sinon inexistante. La probabilité que la Fed relève ses taux d’intérêt de 50 points de base lors de sa réunion de la semaine prochaine est tombée de 40 % vendredi à 0 %, selon l’outil FedWatch du CME. La probabilité que la Fed mette en pause les hausses de taux d’intérêt est passée de 0 % à 34 %. À cet effet, les données d’indice de prix à la consommation sont tombées hier, exactement en ligne avec les attentes, à 6% d’année en année. Tous retiennent leur souffle par rapport à la décision de Jerome Powell la semaine prochaine.

«Le rally du bitcoin vers un nouveau sommet annuel alors que la Silicon Valley Bank chute et que l’inflation reste tenace montre que les investisseurs se tournent vers le bitcoin pour trouver la stabilité dans des conditions de marché très incertaines», a déclaré Alex Adelman, cofondateur de l’application de récompenses en bitcoins Lolli, à CoinDesk. «Alors que beaucoup ont considéré le bitcoin comme une couverture contre l’inflation et ont suivi les mouvements de son prix en conséquence, la relation du bitcoin avec la finance traditionnelle est plus complexe», a déclaré Adelman, ajoutant que le bitcoin fonctionnait comme une «alternative au système financier traditionnel dans son ensemble».

Une autre histoire connexe à la faillite de Silicon Bank touche la monnaie stable USDC de Circle. En effet, Circle est le plus large dépositaire de la banque, avec ses 3.3 milliards de dollars en dépôt. Les craintes face à la crise ont mené USDC à perdre son ancrage avec le dollar au cours du weekend, le prix tombant jusqu’à 0.82$ au dollar. Ce fut un pari alléchant pour les spéculateurs. L’annonce du gouvernement américain que les fonds des dépositaires allaient être garantis à 100% a vite ramené la monnaie stable à son ancrage normal.

Assistons-nous enfin au découplage des cryptomonnaies face aux actifs traditionnels? Si ce fut certainement le cas dans ce contexte spécifique de la semaine, il ne faut pas tirer de conclusions hâtives. Même si le bitcoin a augmenté de 56 % depuis le début de l’année, contre une hausse de 9,6 % pour le Nasdaq Composite et de 2 % pour le S&P 500, la corrélation entre les cryptomonnaies et les actions reste palpable. «Je dirais qu’il est encore trop tôt, car je m’attends à ce que tous les actifs à risque évoluent en tandem si la Fed change de cap », a déclaré Lucas Outumuro, directeur de la recherche chez IntoTheBlock. «Mais quelques semaines plus tard, la corrélation pourrait commencer à s’estomper à mesure que le principal obstacle macroéconomique s’atténuera.»

Bien que la corrélation du bitcoin avec le S&P 500 et le Nasdaq reste positive, elle a diminué depuis le 31 janvier, date à laquelle la corrélation du bitcoin avec le S&P 500 était de 0,85 et celle avec le Nasdaq de 0,92.

Le président de la Commodities and Futures Trading Commission (CFTC) a adopté une position ferme sur le marché des actifs numériques. Rostin Behnam a déclaré mercredi à la commission sénatoriale de l’agriculture que l’Ethereum, la deuxième cryptomonnaie en importance après le bitcoin, est une marchandise (commodity). Son avis semble contredire directement celui du président de la SEC, Gary Gensler, qui a affirmé le mois dernier que «tout ce qui n’est pas le bitcoin» relève de la législation sur les valeurs mobilières. Sans citer de noms, le président a laissé entendre à plusieurs reprises que cela inclurait Ethereum, en particulier après que le réseau a adopté un mécanisme de consensus fondé sur le proof-of-stake. «Nous n’aurions pas autorisé l’inscription du produit à terme Ether sur une bourse de la CFTC si nous n’étions pas convaincus qu’il s’agit d’une marchandise», a-t-il ajouté, précisant que son agence disposait de «sérieux arguments juridiques» pour étayer son argumentation.

Si on veut se fier au plus récent rapport de Morgan Stanley, le bitcoin ne se négocie pas comme une monnaie, mais comme un actif spéculatif. Difficile d’être en désaccord avec cette position, du moins relativement à la dernière année. Morgan Stanley note que le bitcoin a été conçu comme un moyen de détenir de la valeur dans un portefeuille numérique privé sans avoir besoin d’un intermédiaire pour stocker la valeur pour eux ou pour permettre les transactions. En pratique toutefois, «le bitcoin n’est pas isolé du système bancaire traditionnel», car son prix est soutenu par «la liquidité des banques en USD, ce qui en fait un actif spéculatif plutôt qu’une monnaie», selon le rapport. La réaction du bitcoin au flux de nouvelles négatives a changé ces derniers jours, augmentant de près de 20 % lundi après que la Réserve fédérale et le Trésor ont déclaré qu’ils soutiendraient le secteur bancaire, observe la note. Cependant, la semaine dernière, au plus fort de l’incertitude, il a chuté avec les actifs à risque et les actions bancaires, se négociant comme un actif spéculatif. Bref, nous sommes possiblement dans une transition positive pour le bitcoin, mais il est hâtif pour parler de découplage complet.

Le BTC/USD a dépassé la moyenne mobile clé de 200 semaines, agissant comme une résistance force depuis son bris en juin. Or, cette moyenne a été reperdue hier, si bien qu’il s’agira d’un niveau clé à observer à court terme. La fracasser et la retrouver comme support pourraient véritablement lancer un nouveau marché haussier pour le bitcoin.

 

 

Le 13 mars, les données de Glassnode sur les flux d’échange ont enregistré l’afflux le plus important sur les échanges depuis mai 2022. Cela signifie qu’il y a plus d’offre sur les marchés et que la pression à la vente est potentiellement plus forte. Bref, la hausse en a amené plusieurs à vouloir s’assurer d’un certain profit.

Ce sont encore les facteurs macroéconomiques qu’il faudra suivre avec attention ces prochains jours. Il y a quelques jours encore, plusieurs s’entendaient pour une nouvelle hausse de 50 points de base. Est-ce que les effets des hausses de la dernière année sur le système bancaire feront sourciller la Fed? Aurons-nous plutôt droit à une hausse de 25 points – le scénario le plus probable – ou encore à l’absence complète d’une hausse? Cette décision pourrait annoncer la direction des marchés à court terme.

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.

Les renseignements présentés le sont en date du 15 mars 2023, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

Cette infolettre vous intéresse?
Téléchargez-la en format PDF afin de la conserver

Télécharger

Restez à l'affût!

Recevoir le bulletin Crypto par courriel:


    Lettres similaires

    19 juin 2024

    Bulletin crypto – semaine 340

    Le Bitcoin a chuté sous les 65 000 $ hier, atteignant son plus bas niveau depuis un mois. Les ventes continues de BTC par les mineurs pour financer leurs opérations et les attentes déçues de réductions de taux par la Réserve fédérale américaine ont contribué à cette tendance baissière. Cependant, une note de Wintermute suggère que ce sentiment baissier pourrait être de courte durée, en raison des réductions de taux initiées par la Banque du Canada et la Banque centrale européenne, indiquant un possible assouplissement monétaire global.

    Lire plus >
    12 juin 2024

    Bulletin crypto – semaine 339

    C’est l’inflation et les taux d’intérêt qui sont sur toutes les lèvres cette semaine. À cet effet, la semaine fut véritablement en deux temps. Alors que le bitcoin progressait encore lorsque le Canada confirmait que le taux directeur passait sous les 5%, le prix du Bitcoin a chuté à un bas hebdomadaire avant la publication des données sur l’inflation aux États-Unis et une réunion de la Fed prévue mardi. Les fonds négociés en bourse (FNB) de Bitcoin aux États-Unis ont enregistré leur première sortie nette en plus de 19 jours de trading.

    Lire plus >

    Prenez rendez-vous aujourd’hui

    Prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec notre gestionnaire de portefeuille.

    Il nous fera plaisir de communiquer avec vous d’ici les prochaines 48 h. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous directement.

      Inscrivez-vous à notre lettre financière!

      À chaque trimestre, nous communiquons avec nos clients actuels et potentiels par l’entremise d’une lettre financière.

      Inscrivez votre nom complet et adresse courriel afin d’être ajouté à la liste d’envoi.

        © 2024, Les investissements Rivemont. Tous droits réservés. | Vacarm