Communications

Bulletin Crypto

21 septembre 2022

Bulletin crypto – semaine 249

Étiez-vous devant votre écran vers 3ham jeudi dernier? Toute notre équipe était au poste pour vivre ce moment historique en tout cas! C’est désormais chose faite. Dans la nuit de mercredi à jeudi le 15 septembre dernier, la fusion du réseau Ethereum a finalement été activée. Adieu proof-of-work, bienvenue au proof-of-stake! La mise à niveau s’est passée sans incident, permettant de complètement réinventer le mode de consensus de la chaîne sans le moindre arrêt de service. Un succès retentissant tout comme une étape cruciale dans le développement d’Ethereum à long terme.

Spécifiquement, pour ceux qui n’auraient pas suivi cette transition, la sécurité du réseau et la découverte de blocs sur la chaîne ne se font plus en fournissant du travail informatique, mais plutôt en mettant son Ether en fiducie. Du coup, le besoin énergétique au fonctionnement de la chaîne est du jour au lendemain réduit de 99.95%. De plus, la croissance de l’offre d’ETH change complètement. Alors qu’elle était de 3.79% annuellement la semaine dernière encore, elle sera désormais quasi nulle, à 0.2%.
 

 

La fusion n’est pas la fin du parcours de transition d’Ethereum. Cet événement marque un peu plus de la moitié de la transition d’Ethereum – 55 % du chemin à parcourir pour être précis, selon le cofondateur d’Ethereum, Vitalik Buterin. Le sharding est le prochain objectif majeur d’Ethereum, qui vise à améliorer l’évolutivité en segmentant la blockchain en portions parallèles. Cette étape pourrait être instaurée l’année prochaine. Les shards donneront à Ethereum une plus grande capacité de stockage et d’accès aux données, mais ils ne seront pas utilisés pour exécuter du code.

Comme c’est souvent le cas sur les marchés, malgré le succès entier de l’opération, nous avons assisté à un moment de « buy the rumor, sell the news ». Il faut dire que le contexte des marchés traditionnels actuel n’a certainement pas aidé. Les spéculateurs ont liquidé pour plus de 127 millions de dollars d’ETH dans les heures qui ont suivi la fusion, entraînant la valeur de la cryptomonnaie à la baisse. Si une partie de cette activité était attendue, l’ampleur de la liquidation aurait pu être accélérée par la déclaration du président de la SEC, Gary Gensler, jeudi, selon laquelle les cryptomonnaies de type proof-of-stake comme l’ETH pourraient être considérées et réglementées comme des valeurs mobilières.  De plus, les mineurs d’Ethereum ont vendu plus de 14 785 ETH, pour environ 20 millions de dollars au prix d’aujourd’hui, depuis le 9 septembre jusqu’au jour de la fusion, selon les données recueillies par OKLink. Les flux entrants d’Ethereum ont également atteint un sommet avant la fusion. Le 14 septembre, les flux entrants sur les échanges ont atteint un pic de 2,4 millions d’ETH, selon les données d’IntoTheBlock. Les flux entrants élevés sont généralement considérés comme un événement baissier, car les spéculateurs déplacent les fonds des portefeuilles froids pour les vendre sur le marché ouvert.

 

 

Qu’en est-il de ceux qui promettaient de créer un hard fork afin de garder en vie la chaîne ETH proof-of-work? Si la fusion du réseau principal s’est produite sans soucis, on ne peut en dire autant de cette chaîne. Peu de temps après le lancement du réseau principal ETHPoW jeudi, les utilisateurs ont commencé à rencontrer des problèmes d’accès au réseau. Il est rapidement apparu que le problème résidait en partie dans le fait que l’ETHPoW avait choisi un identifiant de chaîne déjà utilisé, un problème qui aurait facilement dû être repéré avec des tests préalables. Cette faille a mené à une attaque de relecture qui a permis à l’attaquant de siphonner 200 jetons ETHW. Le prix du jeton ETHW a chuté d’environ 37 % à la suite de cette nouvelle, atteignant un nouveau plancher de 4,22 $ plus tôt dans la journée de lundi. Il s’échange actuellement à un peu plus de 6 $. Le prix a atteint plus de 60 $ au moment de la fusion, mais vraisemblablement, c’est plutôt raté comme opération.

Le jeton stable Tether a toujours affirmé avoir des réserves permettant d’honorer chacune des pièces émises. La firme derrière le jeton devra désormais le prouver. Un juge de New York a ordonné à l’émetteur de produire des documents financiers prouvant l’adossement de USDT au dollar, dans le cadre d’un procès alléguant que l’entreprise a manipulé les marchés crypto. Tether, qui appartient à la même société que l’échange Bitfinex, a reçu l’ordre de publier «les grands livres, les bilans, les comptes de résultat, les états des flux de trésorerie et les comptes de résultat», ainsi que des informations sur le moment des transactions. L’ordonnance exige également que Tether communique des détails sur les comptes qu’il détient sur les échanges Bitfinex, Poloniex et Bittrex. Les avocats représentant Tether ont tenté de bloquer l’ordonnance de la juge Katherine Polk Failla, la qualifiant de «trop lourde», mais le juge a conclu que les «documents que les plaignants demandent sont sans aucun doute importants». Voilà une histoire à double tranchant. Si les avoirs de Tether sont confirmés, cela amènera sans contredit son lot de confiance aux investisseurs et cimentera la place du jeton comme un meneur dans l’émission des jetons stables. S’il fallait que les réserves soient partielles toutefois, cela pourrait créer un nouveau séisme dans l’industrie.

La Maison-Blanche a publié son tout premier cadre sur ce à quoi devrait ressembler la réglementation des cryptomonnaies aux États-Unis vendredi dernier. Le cadre décrit la manière dont le secteur des services financiers devrait évoluer pour faciliter les transactions sans frontières, ainsi que la manière de réprimer la fraude dans l’espace des actifs numériques. Le cadre souligne également le potentiel de «bénéfices significatifs» d’une monnaie numérique de la banque centrale américaine, ou CBDC, que vous pouvez considérer comme une forme numérique du dollar américain. Cinq intervenants lors d’une audition de la commission des services financiers de la Chambre des représentants des États-Unis se sont d’ailleurs prononcés mardi en faveur de la mise au point par les États-Unis d’une telle CBDC, en invoquant la concurrence de la Chine qui progresse dans le développement de sa monnaie numérique.

Il y a des choses qui ne changent pas! Michael Saylor a annoncé que MicroStrategy avait acheté 301 autres bitcoins, pour un total de 6 millions de dollars au moment de l’achat. Ce dernier achat porte le total des avoirs de la société d’intelligence économique à 130 000 bitcoins.

Nous mentionnions la semaine dernière qu’un mandat d’arrêt sud-coréen avait été lancé contre Do Kwon, co-fondateur de Terra, le projet s’étant carrément effondré cet été. Les procureurs sud-coréens viennent maintenant de demander à Interpol de publier une notice rouge. Selon un rapport du Financial Times, le bureau du procureur du district sud de Séoul a «entamé la procédure visant à placer [Kwon] sur la liste des notices rouges d’Interpol et à révoquer son passeport». Les notices rouges Interpol sont publiées pour les fugitifs recherchés soit pour être poursuivis, soit pour purger une peine. Samedi, Do Kwon lui-même a tweeté qu’il n’était pas «en fuite, ou quoi que ce soit de similaire», ajoutant que «pour toute agence gouvernementale qui a montré un intérêt à communiquer, nous sommes en pleine coopération et nous n’avons rien à cacher». Néanmoins, les autorités de Singapour confirment que Kwon n’est plus dans la cité État.

Le Colorado est devenu le premier État américain à accepter les bitcoins pour le paiement des impôts. Le gouverneur Jared Polis a annoncé la mise en place de ce nouveau mode de paiement lundi, lors de la Denver Startup Week. Les citoyens peuvent utiliser des cryptomonnaies pour payer l’impôt sur le revenu des particuliers, l’impôt sur le revenu des entreprises, la taxe de vente et d’utilisation, l’impôt à la source, l’impôt sur les indemnités de licenciement et la taxe d’accise sur le carburant sont éligibles, selon le rapport. Toutefois, les utilisateurs souhaitant se séparer de leurs bitcoins pour payer les taxes de l’État du Colorado doivent utiliser un compte PayPal comme intermédiaire.

La corrélation à 30 jours entre l’éther et le Nasdaq, l’indice technologique de Wall Street, s’est renforcée, passant de 0,58 à un sommet de 0,765 sur quatre mois, selon les données suivies par le géant du commerce Cumberland. La valeur de corrélation de 0,7 et plus implique une relation positive significative entre les deux. Le tout pour dire que les grandes tendances macroéconomiques jouent beaucoup plus fort sur les marchés présentement que l’avancée fondamentale du projet ETH. «Dans l’espace d’action sur les prix, ce degré de corrélation macroéconomique a rendu difficile pour les participants des cryptomonnaies d’extraire l’alpha de leur avantage : la compréhension profonde de la dynamique sur la chaîne», ajoute Cumberland.

À cet effet, la journée d’aujourd’hui est cruciale. En effet, la Fed annoncera quelle sera sa prochaine hausse des taux d’intérêt à 14 h aujourd’hui. Une nouvelle position hawkish de Powell pourrait une fois de plus peser sur les actifs à risque, bien que nombreux observateurs estiment que le marché a déjà intégré un tel scénario dans son prix. «Les attentes sont très hawkish et la Fed peut sortir comme prévu ou être plus dovish que prévu», a écrit Brad McMillan, directeur des investissements et un directeur général de Commonwealth Financial Network, dans l’aperçu de la Fed. «Cela limite la baisse du marché à partir de cette réunion et peut simplement fournir une certaine hausse à l’avenir.»

Le positionnement du fonds demeure très défensif, du moins en attente des décisions de cet après-midi. Outre quelques petites positions secondaires (MATIC et KNC), nous sommes essentiellement exposés au bitcoin.

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.

Les renseignements présentés le sont en date du 21 septembre 2022, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

Cette infolettre vous intéresse?
Téléchargez-la en format PDF afin de la conserver

Télécharger

Restez à l'affût!

Recevoir le bulletin Crypto par courriel:


    Lettres similaires

    4 octobre 2022

    Bulletin crypto – semaine 251

    Les six derniers jours peuvent véritablement se diviser en deux phases. Lors de la fin de la semaine dernière, qui coïncidait d’ailleurs avec la fin du troisième trimestre de l’année, le prix du bitcoin s’est véritablement battu contre vents et marées afin de rester dans son canal de consolidation, les indices boursiers américains nageant quant à eux aux plus bas niveaux de 2022.

    Lire plus >
    28 septembre 2022

    Bulletin crypto – semaine 250

    L’histoire du marché des cryptomonnaies pour la semaine qui s’achève fut la même que pour l’ensemble de 2022. Le prix bouge au gré des facteurs macroéconomiques et en conjonction avec les indices boursiers américains. Depuis quelques semaines toutefois, on remarque certains indices encourageants pour le bitcoin.

    Lire plus >

    Prenez rendez-vous aujourd’hui

    Prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec notre gestionnaire de portefeuille.

    Il nous fera plaisir de communiquer avec vous d’ici les prochaines 48 h. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous directement.

      Inscrivez-vous à notre lettre financière!

      À chaque trimestre, nous communiquons avec nos clients actuels et potentiels par l’entremise d’une lettre financière.

      Inscrivez votre nom complet et adresse courriel afin d’être ajouté à la liste d’envoi.

        © 2022, Les investissements Rivemont. Tous droits réservés. | Vacarm