Communications

Bulletin Crypto

9 mars 2022

Bulletin crypto – semaine 221

Après un recul des prix la semaine dernière dans la veine de l’incertitude évidente qui touche l’ensemble des marchés (hormis possiblement les matières premières qui en profitent), les investisseurs crypto se sont réveillés avec un bitcoin de retour au nord des 40 000 $ ce matin. Qu’est-ce qui explique ce regain? Hormis l’évidente corrélation toujours présente avec le marché boursier américain, c’est le décret américain sur les cryptomonnaies qui retient aujourd’hui l’attention.

La hausse s’est en effet manifestée en parallèle avec la publication prématurée – par erreur – de commentaires prévus relatifs au décret par la secrétaire au Trésor Janet L. Yellen tard en soirée hier. Cameron Winklevoss de Gemini a alors déclaré que, sur la base des remarques de Mme Yellen, l’ordonnance imminente sur les cryptomonnaies était positive et soutenait l’innovation responsable. Le document a rapidement été retiré du web, mais la réaction des marchés, elle, ne s’est pas fait attendre, comme on le voit après 22h en soirée hier.

 

 

«Un décret présidentiel sur les cryptomonnaies soutiendrait l’innovation responsable en coordonnant la politique américaine entre les agences», déclarait Mme Yellen dans ce communiqué. «En vertu du décret, le Trésor s’associera à des collègues inter agences pour produire un rapport sur l’avenir de la monnaie et des systèmes de paiement».

Le décret a depuis officiellement été publié tôt ce matin. Attardons-nous-y.

Le document représente essentiellement une demande aux diverses agences fédérales de se coordonner dans leur approche face au secteur émergent. Ces mêmes agences évalueront leur approche selon six priorités définies, soit la protection des consommateurs, la stabilité financière, son utilisation illicite, le leadership [américain] dans le secteur financier mondial, l’inclusion financière et l’innovation responsable. Le décret demande essentiellement une communication entre agences, mais ne spécifie aucune position administrative face à l’industrie. Aucune nouvelle régulation n’est du coup incluse dans le document.

Le ton du document est d’ailleurs volontairement neutre. En commentaire à ce dernier, un administrateur gouvernemental a partagé aux journalistes que la croissance du secteur des cryptomonnaies pourrait menacer le système financier américain, la sécurité nationale ou la stabilité des entreprises. Sans «surveillance suffisante», les criminels peuvent utiliser les cryptomonnaies pour blanchir des fonds ou échapper aux sanctions. «En même temps, cependant, les actifs numériques peuvent également offrir des opportunités pour l’innovation et la compétitivité américaines et promouvoir l’inclusion financière. L’innovation est au cœur de l’histoire de l’Amérique et de notre économie, générant des emplois et des opportunités, créant et construisant de nouvelles industries, et soutenant notre avantage concurrentiel mondial et notre leadership.»

Une partie de l’ordonnance demande au département du Trésor américain de rédiger un rapport sur «l’avenir de la monnaie et des systèmes de paiement». Le rapport inter agences analysera l’impact des cryptomonnaies sur la croissance économique et financière, l’inclusion financière, la sécurité nationale et «la mesure dans laquelle l’innovation technologique peut influencer cet avenir.» Le rapport devrait également répondre à la question précédente, à savoir comment le système financier actuel répond ou non aux besoins des consommateurs.

Finalement, le décret demandera également aux agences d’évaluer comment les États-Unis pourraient émettre une monnaie numérique de banque centrale, «si l’émission est jugée dans l’intérêt national».

Bref, alors que nombreux investisseurs craignaient une demande de régulation féroce ou une position gouvernementale défensive face au secteur, cette neutralité s’approchant de l’ouverture dépasse les attentes des marchés, stimulant la poussée des dernières heures.

Il a d’ailleurs été particulièrement intéressant de remarquer que ce sont les cryptomonnaies prônant la protection de l’anonymat des intermédiaires qui ont mené cette hausse, grimpant avant même que le bitcoin ne suive. Monero et ZCash ont notamment enregistré des hausses dans les deux chiffres. Les deux utilisent une technique cryptographique appelée «preuve à zéro connaissance» (zero-knowledge proof), qui permet aux utilisateurs d’effectuer des transactions sans préciser aucun détail sur ces dernières, si ce n’est le fait qu’elles sont légitimes. Le contexte russe où la monnaie nationale s’écrase et les échanges inter frontaliers sont coupés, tout comme les discussions d’encadrement réglementaire de notre côté du Pacifique, jouent certainement en ce sens.

Nous avons la semaine dernière insisté sur le caractère anti-censure des cryptomonnaies. Si nous ne referons pas l’analyse vis-à-vis du conflit entre la Russie et l’Ukraine, soulignons que le Grand Ours persiste et signe, empêchant dorénavant les retraits de monnaies étrangères au rouble (du moins en quantité notable) jusqu’au 9 septembre prochain. Bref, non seulement la monnaie nationale russe plonge, mais les citoyens ne sont plus autorisés à convertir leurs richesses en monnaie fiat plus stable. Comment ne pas voir tout l’attrait du bitcoin, avec sa politique monétaire stable, immuable et connue sous un tel contexte?

Plusieurs ont sursauté lorsque le projet de lignes directrices réglementaires similaire à celui des États-Unis, mais bâti par l’Union européenne plutôt, suggérait le bannissement du bitcoin pour des raisons environnementales. L’adoption de MiCA avait d’ailleurs été retardée afin de retravailler le langage relatif à une éventuelle interdiction. Le projet vient d’être redéposé et, au soulagement des investisseurs, le passage complet relatif à un tel bannissement a été retiré. Les législateurs ont suggéré que cela pourrait être «mal interprété et compris comme une interdiction [du proof-of-work]». Finalement, l’ensemble du passage a été supprimé, bien que certains s’inquiètent toujours de l’impact environnemental du bitcoin. Ce qui reste du projet de loi, initialement proposé en septembre 2020, est encore un paquet lourd de réglementations couvrant les monnaies stables et les services de cryptomonnaie. Un vote est prévu sur le projet le 14 mars prochain.

Selon un stratège du Credit Suisse, nous assistons à la naissance d’un nouvel ordre monétaire mondial. «L’argent» ne sera plus jamais le même après la guerre en Ukraine, écrit Zoltan Pozsar, et le bitcoin pourrait en être bénéficiaire. Pozsar a écrit que les États-Unis traversent une crise des matières premières qui donne naissance à un nouvel ordre monétaire mondial qui finira par affaiblir le système actuel basé sur le dollar et entraînera une inflation plus élevée en Occident. «Cette crise ne ressemble à rien de ce que nous avons vu depuis que le président Nixon a retiré le dollar américain de l’étalon or en 1971». Pozsar  conclut sa note par un commentaire sur le bitcoin. Il s’attend à ce qu’il en profite, mais seulement «s’il existe encore». Voilà une inquiétude existentielle que nous ne partageons certainement pas.

On ne se débarrasse en effet pas si facilement d’un miracle mathématique. Voilà les termes utilisés par le cofondateur d’Apple Steve Wozniak dans une récente entrevue afin de qualifier la mécanique derrière le bitcoin. Le comparant à toutes les autres cryptomonnaies, il affirme que le BTC est «le seul qui soit des mathématiques en or pur». Wozniak est depuis longtemps un défenseur du bitcoin. L’année dernière, il décrivait le bitcoin comme un «miracle mathématique», saluant sa «pureté mathématique» et le fait qu’elle «ne peut pas être modifiée facilement par des humains qui la contrôlent», contrairement au dollar américain.

Le bitcoin demeure dans un canal de consolidation dont nous espérons sortir vers le haut afin de confirmer le portrait technique du double bas des dernières semaines. La hausse de la nuit a été stimulée par 95M$ en appels de marge de positions courtes. Malgré la baisse relativement au même moment la semaine prochaine, le marché envoie des signaux encourageants, s’étant maintenu relativement stable relativement au décrochage observé sur les marchés boursiers. De multiples facteurs macroéconomiques demandent toutefois de faire preuve de prudence. La guerre entre la Russie et l’Ukraine et l’inflation en sont les principaux. Les données d’inflation américaine de demain matin seront intéressantes à observer. Tant que le bitcoin sera plus corrélé au marché boursier américain qu’à l’or, l’incertitude sera forte. Nous espérons du coup que ce découplage d’actif à risque vers or numérique pourra se poursuivre dans un contexte mondial, qui faut-il le dire, donne toutes les chances au bitcoin d’ainsi enfin s’affirmer.

Le fonds demeure entièrement investi, majoritairement en bitcoins. La hausse de la nuit dernière sera reflétée dans les résultats de la semaine prochaine pour les investisseurs, la valeur nette du fonds étant calculée en fin d’après-midi chaque mardi.

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.

Les renseignements présentés le sont en date du 9 mars 2022, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

Cette infolettre vous intéresse?
Téléchargez-la en format PDF afin de la conserver

Télécharger

Restez à l'affût!

Recevoir le bulletin Crypto par courriel:


    Lettres similaires

    29 juin 2022

    Bulletin crypto – semaine 237

    La corrélation entre le marché boursier américain et celui du bitcoin a une fois de plus été évidente au cours des sept derniers jours, si bien que c’est pratiquement le S&P 500 qu’il vaut mieux analyser pour bien comprendre et prévoir le comportement du BTC.

    Lire plus >
    22 juin 2022

    Bulletin crypto – semaine 236

    Comme c’est souvent le cas ces temps-ci alors que l’inflation est le thème économique central, les marchés attendent impatiemment les propos du Président de la Fed Jerome Powell aujourd’hui.

    Lire plus >

    Prenez rendez-vous aujourd’hui

    Prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec notre gestionnaire de portefeuille.

    Il nous fera plaisir de communiquer avec vous d’ici les prochaines 48 h. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous directement.

      Inscrivez-vous à notre lettre financière!

      À chaque trimestre, nous communiquons avec nos clients actuels et potentiels par l’entremise d’une lettre financière.

      Inscrivez votre nom complet et adresse courriel afin d’être ajouté à la liste d’envoi.

        © 2022, Les investissements Rivemont. Tous droits réservés. | Vacarm