Communications

Bulletin Crypto

29 décembre 2021

Bulletin crypto – semaine 211

Alors qu’une nouvelle année est sur le point de se conclure, on peut sans contredit dire que 2021 fut tout sauf ennuyeuse pour le marché des cryptomonnaies. Après un rebond de Noël qui s’efface depuis quelques jours, il importe de prendre un peu de recul afin de dresser un portrait honnête de l’année. 2021 aura en effet permis de toucher un nouveau sommet historique pour le prix du bitcoin, ce dernier ayant flirté avec la barre des 70 000 $. Si le prix se trouve en clair recul depuis ce seuil, il a néanmoins réussi à faire ce qui le caractérise, soit d’offrir des rendements nettement supérieurs à la majorité des actifs traditionnels. En effet, alors que nous fêtions l’arrivée de 2021, c’est à 29 219.10 $ / pièce que se transigeait la cryptomonnaie mère. Il était plutôt à 7 212.63 $ un an plus tôt, au tournant de la décennie.

Plus personne n’ose aujourd’hui nier l’impact de l’industrie des cryptomonnaies sur le système financier. Ce fut d’ailleurs l’opinion partagée par la banque d’Angleterre cette semaine. Le gouverneur adjoint pour la stabilité financière de la Banque d’Angleterre a mis en garde contre le fait que les cryptomonnaies telles que le bitcoin atteignent rapidement le seuil d’adoption par le grand public et s’inquiète de l’effet que cela pourrait avoir sur le système financier établi. «Le moment, je pense, où l’on s’inquiète, c’est lorsqu’il s’intègre au système financier, lorsqu’une grosse correction des prix pourrait vraiment affecter les autres marchés et toucher les acteurs établis des marchés financiers», a-t-il déclaré. Ce dernier insiste sur le besoin d’une régulation plus serrée des marchés, commentaire qui ne surprendra personne de la part d’une large institution bancaire.

On voit pourtant bien, année après année, comment les cryptomonnaies sont perçues comme une bouée de sauvetage lorsque les décisions nationales centrales amènent l’effritement des monnaies fiat, appauvrissant les citoyens sans aucune faute personnelle de leur part. La Turquie fut l’exemple le plus évident de cette réalité en 2021. La livre turque a chuté de plus de 30%  en 2021, poursuivant une tendance de près de dix ans. Les politiques du gouvernement d’Erdogan n’y sont pas étrangères, ce dernier poussant pour un assouplissement des politiques économiques en pleine période d’hyperinflation. Alors que la banque centrale vise un taux d’inflation de 5%, les économistes s’attendent plutôt à un taux qui touchera 30% en 2022.

 

 

Malgré la crise, la folie se poursuit. La Turquie entreprend désormais des actions légales contre quiconque se permet de publiquement critiquer les politiques économiques en place. Voyant de nombreux citoyens se tourner vers les cryptomonnaies afin de protéger leurs économies, le Parlement turc s’apprête maintenant à réguler ces actifs numériques.  «Nous allons faire un pas tout de suite et envoyer [le projet de loi] au parlement», a déclaré Erdogan. Bien que le président n’ait pas divulgué beaucoup de détails sur le projet, il a déclaré en septembre que le gouvernement « n’a absolument aucune intention d’embrasser les cryptomonnaies». Erdogan avait alors déclaré que le pays allait «aller de l’avant avec notre propre monnaie qui a sa propre identité.»

Selon l’avocat Mertcan Bayraktar, « le statut des échanges de cryptomonnaies est important, car les Turcs les utilisent de plus en plus pour vendre la livre turque contre des monnaies stables étalonnées au dollar américain. […] Bien que les Turcs âgés utilisent les banques et les bureaux de change pour acheter le dollar américain, les échanges de cryptomonnaies sont très populaires auprès des personnes de moins de 40 ans [pour acheter des stablecoins ancrés au dollar]. Ils traitent les échanges crypto comme des alternatives en ligne et plus pratiques aux bureaux de change de la vieille école.»

Si vous trouvez les cryptomonnaies trop volatiles, cette action du mois de décembre pour la livre turque montre comment il peut en être de même pour les monnaies nationales lorsque tout part en vrille!

 

 

Voilà un avis partagé par le troisième milliardaire le plus riche du Mexique, Ricardo Salinas Pliego. Ce dernier a conseillé aux gens de se tenir à l’écart des monnaies fiduciaires, comme le dollar et l’euro, et d’investir dans le bitcoin. Qualifiant les fiats de «fausse monnaie faite de papier et de mensonges», il a souligné que «les banques centrales impriment plus d’argent que jamais». M. Salinas est le fondateur et le président du Groupe Salinas, un groupe de sociétés ayant des intérêts dans les télécommunications, les médias, les services financiers et les magasins de détail. Selon la liste des milliardaires de Forbes, sa valeur nette est actuellement de 13 milliards de dollars.

Les raisons de s’attaquer aux cryptomonnaies ne sont pas toutes politiques. Il suffit de regarder du côté de l’Iran, qui vient d’interdire le minage de cryptomonnaies – pourtant autorisé dans le pays – jusqu’au 6 mars 2022. L’objectif est d’économiser l’énergie et d’éviter les pannes d’électricité cet hiver. Cette décision risque de porter atteinte aux finances de l’Iran, car le pays utilise des cryptomonnaies extraites localement pour accroître ses revenus dans un contexte de sanctions internationales sévères.

Il est venu à nos oreilles qu’une entreprise de services monétaires sous le nom de BINANCE CANADA a été inscrite dans le registre canadien cette semaine. L’emplacement physique de l’entreprise est à Calgary. Binance est à ce jour le plus large échange de cryptomonnaies au monde. Si nous ne disposons pas d’informations supplémentaires sur le sujet pour l’instant, voilà quelque chose que nous suivrons de près en cette nouvelle année.

Nous vous parlions de compagnies renaissant de leurs cendres la semaine dernière avec la marque RadioShack faisant une entrée-surprise dans le domaine de la finance décentralisée. Un autre géant des années 90 emboitera-t-il le pas? Voilà du moins le plan d’une nouvelle organisation autonome décentralisée (DAO). BlockbusterDAO cherche à régir la marque Blockbuster et à en faire un service décentralisé de diffusion de films en continu – avec des plans pour le financement et la production de films à terme. Pour atteindre ses objectifs, BlockbusterDAO entend lever 5 millions de dollars pour acheter Blockbuster à Dish Network, un fournisseur de télévision américain qui a racheté la société de location de films en 2011. BlockbusterDAO vise à réunir les fonds en vendant des NFT BlockbusterDAO pour 0,13 ETH (environ 530 USD).

Raoul Pal, PDG de Real Vision, estime que la récente volatilité du prix du bitcoin est due au fait que les institutions vendent pour aider à consolider leurs bénéfices de fin d’année. Ce dernier y est allé d’une pertinente et objective analyse sur son fil twitter hier. Pal explique que s’il s’est passé énormément de choses dans l’industrie des cryptomonnaies en 2021, ce n’est pas nécessairement le cas du côté des acteurs sur les marchés. Il démontre que le volume de transactions et les portefeuilles actifs sont stagnants pour le bitcoin, des données qui demeurent toutefois en hausse pour ETH.  «Si la loi de Metcalfe s’applique, la croissance du réseau est actuellement très lente, d’où la lenteur du prix. La même chose est vraie pour l’ETH, mais un facteur différent entre en jeu ici, d’où la surperformance.»

Selon ce dernier, ce sont les investisseurs particuliers qui ne sont pas au rendez-vous actuellement. Cela s’expliquerait par des salaires qui grimpent moins rapidement que l’inflation. «Le coût de la vie a augmenté de façon spectaculaire et cela a éloigné l’investisseur marginal de la crypto. Ils ne peuvent tout simplement pas se permettre le revenu disponible». Du coup, ce sont les mêmes capitaux qui se déplacent latéralement d’un projet crypto à l’autre, sans véritables entrées de capitaux. « Tous les actifs qui dépendent des effets de réseau ont besoin que le réseau se développe pour prendre de la valeur. C’est la raison pour laquelle on assiste à une explosion des prix dans les projets qui bénéficient soudainement d’effets de réseau, car le marché décide de ce qui a une réelle traction et de ce qui n’en a pas.»

Il s’attend du coup à ce que ce soit le marché institutionnel qui mène le marché à court terme. «Je ne vois pas de croissance économique stable et de baisse de l’inflation avant un certain temps. Nous allons donc devoir compter sur les institutions et les fonds spéculatifs pour allouer des capitaux significatifs. Je pense que cela va arriver et le premier trimestre devrait le confirmer. De nouveaux capitaux afflueront au fil du temps et un rallye plus large, lorsqu’il se produira, amènera les investisseurs particuliers et une boucle réflexe d’investisseurs institutionnels FOMO’ing». Il conclut avec ce sage conseil : «Le meilleur conseil que j’ai reçu est celui de Paul Tudor Jones, qui m’a dit un jour que les meilleurs investisseurs qu’il connaissait étaient ceux dont l’horizon d’investissement correspondait à l’horizon de leur idée. Si votre modèle est basé sur la loi de Metlcalfe pour tous les actifs décentralisés, vous devez penser en années, et non en semaines ou en mois.»

Le changement d’année pourrait en effet permettre de tourner une page et reprendre sur un horizon nouveau. L’expiration de six milliards de dollars en options ce vendredi fermera l’année pour plusieurs investisseurs institutionnels, qui auront alors page blanche pour 2022 et les décisions subséquentes. L’expiration de tels contrats amène souvent le prix à se rapprocher du point de douleur maximale, soit le prix d’exercice auquel le plus grand nombre de contrats d’options ouverts expirent sans valeur. Cela crée des pertes maximales – appelées douleur maximale – pour les acheteurs d’options. Le point de douleur maximale pour l’expiration de l’option de vendredi est de 48 000 $.

Selon les données recueillies par glassnode, l’offre totale actuellement détenue à perte est de 3,480M BTC, soit 18,34% de l’offre en circulation. Les détenteurs à long terme ont ajouté 1,846 millions de BTC à leurs avoirs, tandis que l’offre des détenteurs à court terme a diminué de 1,428 millions de BTC. Le taux de hachage minier a terminé l’année 2021 en hausse de 27 % sur l’année, après s’être entièrement remis de la grande migration où environ 53 % des mineurs ont été arrêtés presque du jour au lendemain. Pendant ce temps, les revenus globaux des mineurs sont en hausse de 58 % depuis le début de l’année, et de plus de 440 % depuis l’événement de réduction de moitié en mai 2020.

Chose certaine, le bitcoin, tout comme l’industrie entière des cryptomonnaies, tourne la page sur cette année 2021 avec une plus grande maturité, résilience et adoption que jamais auparavant. Dans une période économique incertaine où l’inflation frappe aux quatre coins du monde, la prédictibilité des blocs du réseau, des récompenses associées et du modèle économique ainsi créé sont d’une pertinence plus évidente que jamais. Il ne fait aucun doute que les opportunités n’en seront que multipliées pour 2022.

De toute l’équipe de Rivemont, nous vous partageons nos meilleurs vœux de santé, bonheur et prospérité pour la nouvelle année!

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.

Les renseignements présentés le sont en date du 29 décembre 2021, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

Cette infolettre vous intéresse?
Téléchargez-la en format PDF afin de la conserver

Télécharger

Restez à l'affût!

Recevoir le bulletin Crypto par courriel:


    Lettres similaires

    26 janvier 2022

    Bulletin crypto – semaine 215

    Nous vous disions la semaine dernière être en mode prudence. Ce positionnement aura sans contredit été avantageux pour les investisseurs du fonds, ces derniers ne subissant qu’une partie de ce recul. Nos positions en altcoins, longtemps été importantes dans le fonds, étaient d’ailleurs pratiquement inexistantes tout au long des sept derniers jours.

    Lire plus >
    19 janvier 2022

    Bulletin crypto – semaine 214

    «L’histoire a montré que les capitaux vont là où ils sont le mieux traités et que le fait d’embrasser l’innovation conduit à plus de richesse et de prospérité. Nous pensons également qu’il y a une théorie des jeux à enjeux très élevés en jeu ici, selon laquelle si l’adoption du bitcoin augmente, les pays qui sécurisent un peu de bitcoin aujourd’hui seront plus compétitifs que leurs pairs. Par conséquent, même si d’autres pays ne croient pas à la thèse de l’investissement ou à l’adoption du bitcoin, ils seront obligés d’en acquérir comme une forme d’assurance.»

    Lire plus >

    Prenez rendez-vous aujourd’hui

    Prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec notre gestionnaire de portefeuille.

    Il nous fera plaisir de communiquer avec vous d’ici les prochaines 48 h. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous directement.

      Inscrivez-vous à notre lettre financière!

      À chaque trimestre, nous communiquons avec nos clients actuels et potentiels par l’entremise d’une lettre financière.

      Inscrivez votre nom complet et adresse courriel afin d’être ajouté à la liste d’envoi.

        © 2022, Les investissements Rivemont. Tous droits réservés. | Vacarm