Communications

Bulletin Crypto

6 octobre 2021

Bulletin crypto – semaine 199

Prophétie autoréalisatrice : Une attente – positive ou négative – à l’égard de quelque chose ou de quelqu’un qui peut affecter le comportement d’une personne d’une manière qui conduit ces attentes à devenir une réalité.

Après un mois de septembre morose, c’est un départ tout à fait réussi pour le 4e trimestre 2021 sur les marchés des cryptomonnaies. Alors que le mois d’octobre s’est amorcé à un prix d’environ 44 000 $ pour le bitcoin, il aura fallu moins de cinq jours afin que l’important cap des 50 000 $ soit repassé vers le haut. Qu’est-ce qui a changé pour modifier la valorisation de l’actif? À vrai dire, très peu. Assistons-nous plutôt à une prophétie autoréalisatrice, de nombreux investisseurs prévoyant des feux d’artifice similaires à ceux de 2017 en ces derniers mois de la présente année?

Les efforts entourant la régulation des cryptomonnaies continuent de faire couler l’encre cette semaine. De notre côté du Pacifique toutefois, les nouvelles sont plutôt encourageantes. Gary Gensler, président de la Securities and Exchange Commission, a affirmé que les États-Unis n’allaient pas emboiter le pas à la Chine dans le bannissement des cryptos. Gensler a déclaré mardi que l’objectif du gouvernement est de s’assurer que le secteur respecte les règles de protection des investisseurs et des consommateurs, les réglementations anti-blanchiment d’argent et les lois fiscales. Il a fait ces commentaires lors d’une audition à la Chambre des représentants après qu’un législateur républicain ait demandé si une interdiction similaire à celle de la Chine était envisagée aux États-Unis. «Notre approche est vraiment très différente», a déclaré Gensler. Il a ajouté que toute interdiction devrait probablement être imposée par le Congrès. Ces remarques reflètent celles du président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, qui a déclaré lors d’une audition au Congrès le 30 septembre qu’il n’avait «aucune intention» d’interdire les cryptomonnaies.

Le Brésil pourrait-il être la prochaine nation à officiellement intégrer le bitcoin à son économie? En tant que 12e plus large puissance mondiale financièrement parlant, il va sans dire que cela pourrait avoir des conséquences monstres. Les législateurs brésiliens travaillent à la mise en place d’un cadre réglementaire qui faciliterait l’investissement dans le bitcoin et d’autres cryptomonnaies tout en rendant plus difficile le travail des escrocs et des pirates informatiques. L’Assemblée législative du Brésil a récemment approuvé le projet de loi 2.303 / 15 qui vise à réglementer les monnaies numériques. Le projet de loi a été initialement présenté par le député Expedito Netto. Toutefois, le député Aureo Ribeiro du parti Solidariedade a proposé un projet actualisé qui vise à donner au bitcoin un statut légal de monnaie de paiement dans le pays.

Est-ce que la Chine bluffe dans ses récents efforts de complètement interdire les échanges de cryptomonnaies? Il semble véritablement que non, cette fois. En effet, lors des nombreux bannissements passés prononcés, il existant des manières détournées faciles pour les Chinois d’investir sur des plateformes telles que Binance et Huobi. Pékin a spécifiquement visé les échanges extérieurs à la Chine en leur interdisant d’embaucher localement pour des fonctions allant du marketing au paiement et à la technologie. Ces mesures comblent une lacune de longue date qui permettait à des entreprises comme Huobi – le dernier géant des échanges de crypto en Chine – de rester sur place et de prospérer dans son pays d’origine. «Par le passé, nous avions communiqué avec les régulateurs pour voir s’il y avait encore des moyens d’opérer légalement en Chine. Cette fois, il n’y a pas de place pour la discussion», a expliqué Du Jun, cofondateur de Huobi, dans une interview menée par Bloomberg. «Notre stratégie consiste à devenir mondiaux maintenant».

C’est sans contredit l’action des prix sur les marchés qui a retenu l’attention cette semaine. Certes, la poussée du prix du bitcoin est encourageante, mais c’est quand on l’inscrit dans un contexte global qu’elle prend tout son sens. Tout au long de l’année – et nous l’avons répété maintes fois – nous avons observé une corrélation forte avec le marché boursier, tout particulièrement les actions technologiques du Nasdaq. Lors des reculs boursiers, le bitcoin était rapidement liquidé, agissant entièrement comme un actif à haut risque. Or, ce n’est pas du tout ce que nous observons cette semaine. En ce début d’octobre, le marché boursier bat de l’aile, l’or ne fait rien et les altcoins peinent à tenir face au bitcoin. Soudainement, le bitcoin recommence à faire cavalier seul, ce qui est le rôle qu’on lui espère à maturité.

L’Analyste Greg Foss aborde l’idée sous un angle intéressant dans ce pertinent papier relatif aux implications macroéconomiques de la crise Evergrande en Chine. Relativement au fait que le bitcoin ait jusqu’ici surtout agi comme actif à risque, il répond : «Le marché du BTC a encore ses roues d’entraînement. Le marché ne comprend pas que le BTC est une position de volatilité longue. Lorsque vous êtes short crédit, vous êtes long volatilité. Le BTC est une position courte de crédit sur un panier de [monnaies souveraines]». Il ajoute du coup que le bitcoin est la meilleure opportunité d’investissement asymétrique (et de couverture) qu’il a vu au cours de ses 32 années de gestion du risque. Selon lui, c’est la monnaie fiat qui est un ponzi.

Le passage au nord des 50 000 $ a amené des stratèges de la Bank of American Corp. à affirmer que le marché des cryptos est désormais trop large pour être ignoré. «Notre point de vue est qu’il pourrait y avoir plus d’opportunités que ne le prévoient les sceptiques» peut-on lire dans un récent rapport.

Quel est l’actif le plus rentable de 2021? Si vous le lisez ici, vous aurez deviné que c’est, cette année encore, le bitcoin. Ce dernier surpasse largement les actifs macroéconomiques du monde entier, incluant les commodités, les petites capitalisations, le marché boursier et le marché immobilier.

Du côté du bitcoin, le portrait est véritablement au beau fixe. La poussée du début du mois a permis de reprendre toutes les moyennes mobiles clés. Au moment d’écrire ces lignes, le prix est au-dessus de la dernière résistance locale à 53 000 $ nous séparant d’un test fort plausible du sommet historique autour de 65 000 $. Or, après une telle poussée rapide, il ne serait pas surprenant d’assister à une prise de profit, puis un test de cette résistance afin de voir si elle peut désormais servir de support. Alors que la force du dollar américain est en correction de surcroît, l’échiquier général semble bien en place pour une reprise du marché haussier du présent cycle.

C’est sans contredit le bitcoin qui mène le marché présentement. On le constate par la domination du BTC sur la capitalisation globale du marché des cryptos,  cette dernière ayant grimpé de 41% à près de 45% en ce début de mois. Les altcoins en souffrent temporairement, y compris Ethereum. Si notre fort positionnement en ETH avait été profitable tout au long de 2021, il aurait eu l’effet inverse lors de la présente poussée des prix. Néanmoins, il serait surprenant que l’Ether demeure en reste bien longtemps. En effet, son offre sur les échanges atteint des niveaux planchers alors que la demande est grandissante, l’implantation de projets utilisant la chaîne se produisant à vitesse grand V. Du côté du fonds, comme le veut notre approche de suivi de tendance, nous irons simplement là où le prix nous guidera.

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.

Les renseignements présentés le sont en date du 6 octobre 2021, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

Cette infolettre vous intéresse?
Téléchargez-la en format PDF afin de la conserver

Télécharger

Restez à l'affût!

Recevoir le bulletin Crypto par courriel:


    Lettres similaires

    13 octobre 2021

    Bulletin crypto – semaine 200

    La relance des marchés en ce début de 4e trimestre 2021 s’est poursuivie lors de la dernière semaine, avec une tendance de plus en plus claire pour le bitcoin relativement au reste du marché. En effet, c’est à nouveau la mère des cryptomonnaies qui mène le reste de l’industrie, l’indice de dominance du bitcoin atteignant aujourd’hui 45%, alors qu’il n’était qu’à 41% au début du mois. Le fonds s’est positionné en conséquence de cette tendance actuelle.

    Lire plus >
    29 septembre 2021

    Bulletin crypto – semaine 198

    « Wake me up when September ends » disait la populaire chanson de Green Day. Pour les investisseurs cryptos, le sentiment est possiblement similaire. Septembre a en effet historiquement été un mois de morosité pour le bitcoin et les autres cryptomonnaies à haute capitalisation. Alors que le mois tire à sa fin, force est de constater que 2021 n’y aura pas fait exception. Si l’histoire tend à rimer toutefois, c’est avec beaucoup d’optimisme que le 4e trimestre annuel est quant à lui attendu.

    Lire plus >

    Prenez rendez-vous aujourd’hui

    Prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec notre gestionnaire de portefeuille.

    Il nous fera plaisir de communiquer avec vous d’ici les prochaines 48 h. Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous directement.

      Inscrivez-vous à notre lettre financière!

      À chaque trimestre, nous communiquons avec nos clients actuels et potentiels par l’entremise d’une lettre financière.

      Inscrivez votre nom complet et adresse courriel afin d’être ajouté à la liste d’envoi.

        © 2021, Les investissements Rivemont. Tous droits réservés. | Vacarm