Lettres financières

1 janvier 2011

Cliquez ici pour télécharger cette lettre financière en format PDF.

Introduction

Les services institutionnels TD Waterhouse et Ndex Systems, deux partenaires essentiels

En premier lieu, j’aimerais profiter de l’occasion pour vous souhaiter une bonne et heureuse année 2011 remplie de joie, de santé et de bonheur. J’espère également que vous avez bien profité du temps des fêtes — une période que j’affectionne tout particulièrement — pour vous amuser en famille. C’est toujours bien de prendre un peu de recul pour se ressourcer afin de commencer la nouvelle année du bon pied.

Pour Les investissements Rivemont, une année comme 2010 sur le plan de la croissance serait la bienvenue. Plusieurs projets importants ont vu le jour avec succès et la réponse de la clientèle a été excellente. De nombreux projets additionnels sont prévus pour 2011, notamment les comptes sur mesure, dont je parlerai davantage un peu plus loin.

Pour ce qui est des opérations, l’objectif principal de la nouvelle année sera de consolider les acquis et de solidifier les bases de l’entreprise. J’aimerais d’ailleurs prendre quelques lignes pour remercier deux des partenaires les plus importants de la firme Les investissements Rivemont, soit les services institutionnels TD Waterhouse (TDWIS) ainsi que Ndex Systems. Le premier est le gardien des valeurs ainsi que le courtier de notre organisation. Le service à la clientèle y est excellent et nos investisseurs apprécient vraiment de pouvoir vérifier leurs soldes et leurs relevés de transactions en ligne sur le site d’une des plus grandes organisations financières canadiennes, tout en sachant ces fonds protégés par la réputation de TD. Le second partenaire, moins connu, mais tout aussi important, est Ndex Systems. Cette société met en marché un puissant logiciel de gestion de portefeuille qui agit en fait comme un post-marché virtuel, permettant de calculer rapidement l’historique de la performance et les frais de gestion, le rééquilibrage automatique des portefeuilles en fonction des modèles d’investissements ainsi que la surveillance des décisions d’investissements afin de répondre aux exigences des autorités des marchés financiers. Avec l’appui de ces deux partenaires, Les investissements Rivemont se sent bien outillé pour affronter les défis des prochaines années.

La stratégie de gestion

En combinant les stratégies de gestion active et indicielle, on obtient le meilleur des deux mondes

L’un des objectifs premiers de la firme Les investissements Rivemont est de bâtir de meilleurs portefeuilles en maximisant le rendement des placements en fonction du niveau de risque que les investisseurs sont prêts à tolérer. Notre méthode pour obtenir ces meilleurs résultats consiste à diversifier efficacement les placements entre les catégories d’actifs et en combinant des stratégies de gestion active et indicielle.

Ainsi, en combinant ces deux stratégies, on obtient le meilleur des deux mondes. L’utilisation des fonds indiciels négociés en bourse permet d’obtenir un rendement bêta (rendement du marché dans son ensemble ou d’un secteur précis du marché) ce qui aide à maintenir la répartition des actifs correspondants aux objectifs préétablis, tandis que les placements activement gérés permettent potentiellement un rendement alpha (rendement supérieur au marché) grâce à la sélection de titres individuels, à la rotation des secteurs et à d’autres stratégies actives. Ces stratégies combinées peuvent rehausser la diversification, assurer une meilleure gestion du risque et réduire les frais de transactions.

La méthode de sélection des titres

… le prix d’une action n’est pas toujours égal à sa valeur intrinsèque, car ce prix est influencé par une multitude de facteurs, notamment plusieurs biais cognitifs des investisseurs.

Il existe deux grandes méthodes pour effectuer la sélection des titres qui feront partie des portefeuilles : l’analyse fondamentale et l’analyse technique. Alors que l’analyse fondamentale a été — et est toujours — la plus utilisée depuis le milieu du 20e siècle, une série d’évènements ainsi que de multiples recherches universitaires en ont démontré les grandes lacunes. Chez Les investissements Rivemont, on privilégie l’analyse technique et le suivi de tendances. Alors que ce type d’analyse est connu depuis le 17e siècle en Hollande, c’est dans les années 1970 qu’elle retrouve ses lettres de noblesse quand les professeurs Kahneman et Tversky (prix Nobel d’économie) fondent ce qui est maintenant appelé la finance comportementale. Selon eux, et de nombreux chercheurs par la suite, le prix d’une action n’est pas toujours égal à sa valeur intrinsèque, car ce prix est influencé par une multitude de facteurs, notamment plusieurs biais cognitifs des investisseurs. Et puisque ces biais sont connus et qu’ils se répètent dans le temps — qu’on pense aux bulles spéculatives et aux crashs boursiers — il est possible de prendre des décisions d’investissements basées sur des comportements répétitifs des marchés boursiers et que ces rendements soient supérieurs au rendement du marché en général.

Pour choisir les titres à rendements supérieurs, j’utilise une approche de type descendante (top-down) de la façon suivante :

  • Quelle est la tendance générale du marché? Sommes-nous dans un marché haussier ou baissier, et ce, depuis combien de temps?
  • Quels sont les secteurs dont le potentiel à la hausse est le plus élevé?
  • Parmi ces secteurs particuliers, quels titres sont les plus susceptibles d’offrir un rendement supérieur?

Cette approche est particulièrement efficace lors de tendances à long terme des marchés, et moins lorsque le marché est plat et terne. L’un des grands avantages de cette technique est qu’elle permet d’être fortement sous pondéré en actions lorsque les marchés baissent ou s’effondrent, ce qui permet d’éviter des pertes importantes pour les investisseurs.

Des comptes sur mesure

L’un des grands avantages de cette technique est qu’elle permet d’être fortement sous pondéré en actions lors des marchés baissiers ou crashs, permettant d’éviter des pertes importantes aux investisseurs

Un des principaux avantages de la gestion privée discrétionnaire est la possibilité de créer un portefeuille respectant exactement la propension au risque de l’investisseur. À titre d’exemple, il est facile de concevoir, pour les personnes plus âgées ou ayant besoin de revenus fixes, un portefeuille conçu entièrement d’obligations de diverses échéances, gouvernementales et corporatives. De cette façon, on peut s’assurer une source de revenus et le risque est beaucoup plus faible. À l’autre extrémité du spectre, il est également possible de produire un portefeuille de type agressif, où l’accent est mis sur la maximisation du gain en capital, en utilisant un taux de rotation plus élevé des titres qui composent le portefeuille, ainsi que, lorsque nécessaire, l’effet de levier. Cependant, ces stratégies plus agressives sont recommandées que pour un pourcentage de l’ensemble des actifs personnels, ou pour certains investisseurs plus fortunés. Pour ceux d’entre vous qui n’ont pas la chance d’être d’actuels clients de la firme Les investissements Rivemont, n’hésitez pas à communiquer avec moi pour discuter de la répartition actuelle de vos avoirs et des différentes possibilités qui peuvent s’offrir à vous.

Les titres privilégiés

Martin Lalonde est titulaire d’un MBA de l’Université d’Ottawa et d’une spécialisation en commerce international de l’École supérieure de commerce de Reims, en France. Il détient également le titre de Chartered Financial Analyst de la CFA Institute depuis 2008.

Vous trouverez ci-après une liste des huit titres dont la pondération est la plus importante au sein de nos portefeuilles de type « canadien équilibré ». Ces titres ont été sélectionnés selon leur potentiel respectif d’obtenir un rendement supérieur sur le marché canadien des actions. Vous trouverez une courte description de leurs activités, le rendement annuel du dividende le cas échéant ainsi que le rendement global du titre depuis qu’il a été intégré aux portefeuilles.

En date du 17 décembre 2010

1 – Brookfield Renewable Power T/U

Symbole : BRC. UN
Description : Possède des actifs produisant de l’électricité provenant de ressources hydrauliques et éoliennes.
Rendement du dividende : 6.20 %
Rendement du titre : -2.4 %

5 – Gabriel Resources

Symbole : GBU
Description : Exploration et exploitation de propriétés minières en Roumanie.
Rendement du dividende : S.O.
Rendement du titre : 49.2 %

2 – Saputo

Symbole : SAP
Description : Plus important transformateur laitier au Canada.
Rendement du dividende : 1.6 %
Rendement du titre : 15.6 %

6 – Metro

Symbole : MRU.A
Description : Épiceries et services alimentaires.
Rendement du dividende : 1.5 %
Rendement du titre : 0.9 %

3 – Rogers Sugar T/U

Symbole : RSI. UN
Description : Exploite Lantic, le plus important raffineur, transformateur, distributeur et négociant de produits du sucre au Canada.
Rendement du dividende : 8.7 %
Rendement du titre : 5.8 %

7 – Allied Nevada Gold

Symbole : ANV
Description : Exploration et exploitation minière au Nevada.
Rendement du dividende : S.O.
Rendement du titre : -7.3 %

4 – Gran Tierra Energy

Symbole : GTE
Description : Exploration et production pétrolière et gazière en Argentine, en Colombie et au Pérou.
Rendement du dividende : S.O.
Rendement du titre : -1.6 %

8 – Midway Energy

Symbole : MEL
Description : Exploration et production pétrolière et gazière en Colombie-Britannique et en Alberta.
Rendement du dividende : S.O.
Rendement du titre : 12.3 %

Dans le prochain numéro

Ce numéro clôt la présentation du profil corporatif de la firme Les investissements Rivemont. Les informations contenues dans les deux premières lettres financières seront disponibles sur notre site internet au www.rivemont.ca au cours des prochaines semaines. Je viens d’amorcer la construction du site Web et j’ai comme objectif de le terminer avant le printemps. Dès le prochain trimestre, cette communication devrait aussi comporter des articles connexes aux investissements qui traiteront, par exemple, de comptabilité, d’économie, etc. J’ai également l’intention de commencer à publier les rendements obtenus par Les investissements Rivemont. Ce devrait être de bonnes nouvelles!!!

De plus, n’hésitez pas à me proposer des idées ou à me faire part de vos interrogations. J’aurai le plaisir de traiter de ces sujets dans mes prochaines lettres financières.

Une question à laquelle je dois répondre à l’occasion concerne le minimum d’actifs à investir que les individus doivent posséder pour avoir accès à nos services. Afin d’assurer une bonne diversification de ces actifs tout en réduisant les frais de gestion, le seuil est de 100 000 $. Ce minimum permet un suivi individualisé de chaque portefeuille et la possibilité de garder un lien privilégié et continu avec tous mes clients, ce qui est important pour moi.

Encore une fois bonne et heureuse année 2011.


Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.